Revenir à la rubrique : Politique

Anne Chane-Kaye-Bone : « Les urnes ont rendu leur verdict »

Anne Chane-Kaye-Bone, arrivée 3e au premier tour sur la 5e circonscription réagit aux résultats du second tour qui ont vu Jean-Hugues Ratenon être réélu.

Ecrit par N.P. – le dimanche 07 juillet 2024 à 22H04

Le communiqué :

Dimanche 7 juillet 2024 – Saint-Benoît – Les urnes ont rendu leur verdict, ce soir, et j’en prends acte : « Mais l’effusion de joie d’une élection ne doit pas faire oublier les soucis qui minent le quotidien de nos concitoyens. Le moment est grave et doit nous inciter à davantage d’écoute et d’humilité face à ce scrutin historique. »

Que dire aux électeurs qui n’y croient plus et qui ont voté pour “un changement” ? À ceux qui nous ont dit “Nou la essaye la droite, nou la essaye la gauche, la pa marshé, allon change un coup”.

Ces mêmes électeurs qui ont le sentiment d’être bernés élection après élection. Qui ont le sentiment, ce soir, que les mêmes sont encore et toujours là et que la digue républicaine n’est finalement là que pour maintenir ceux qui sont déjà en place.

Cette défiance significative de nos électeurs doit nous alerter sur la fracture politique et sociale qui touche actuellement l’ensemble de notre pays.

Aux électeurs qui ont exprimé leur colère et leur ras-le-bol lors de ce scrutin : « je voudrais dire que je comprends et j’entends cette profonde désillusion et cette exigence exprimée à l’égard de toute la classe politique ».

« À tous les électeurs de la 5è circonscription, à tous les républicains qui ont utilisé leur droit de vote dans l’espoir de construire un monde meilleur demain, je vous souhaite à tous de rester mobilisés et vigilants ».

« Pour ma part, je prendrai pleinement ma part de responsabilité et resterai vigilante afin de porter les sujets majeurs qui minent actuellement le quotidien des classes populaires et moyennes, tel que la vie chère, l’insécurité, le pouvoir d’achat et le logement ». Ensemble, continuons à être des citoyens engagés pour que chacun puisse trouver sa place dans notre société. « Trouver des solutions réunionnaises aux problèmes réunionnais doit rester collectivement notre boussole afin de permettre à notre population d’accéder à un cadre de vie sécurisé, à un logement décent et de pouvoir vivre de leur travail à leur juste valeur ».

Anne Chane-Kaye-Bone

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouveau Front populaire : « On fabrique des votes RN », déplore Marine Tondelier

La secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts a poussé un coup de gueule ce mercredi sur le plateau des « 4 Vérités » de Télématin sur France 2. Elle a exprimé sa colère et sa déception à cause de la « guerre de leadership » au sein du Nouveau Front populaire qui empêche un accord sur une proposition commune d’un Premier ministre pour le nouveau gouvernement qui sera formé suite aux élections législatives anticipées qui viennent de s’achever.

NFP : Une candidature unique pour le Perchoir avant celle de Matignon

Les représentants du Nouveau Front Populaire ont acté une candidature unique pour la présidence de l’Assemblée, sans qu’un nom ne soit officiel pour le moment. D’ailleurs, LFI a demandé à ses partenaires de se concentrer d’abord sur les tractations autours des postes du palais Bourbon. Pour autant, les discussions pour la nomination d’un premier ministre ont repris entre les différents partis.

Législatives : Le Président accepte la démission de Gabriel Attal

De nombreux journalistes annonçaient qu’Emmanuel Macron accepterait la démission du Premier ministre et de son gouvernement ce mardi. C’est donc chose faite depuis ce soir. Le président l’a cependant désigné pour « traiter des affaires courantes », afin de laisser à l’Assemblée le temps de trouver une majorité stable.