Société

Sclérose en plaques: Bientôt des actions à l'échelle locale

Samedi 9 Décembre 2017 - 14:34

"Il y a tout à faire". Alors que jusqu'à présent, aucune action n'était menée sur notre île autour de la sclérose en plaque, Magalie Chanrion, désignée déléguée régionale de l’Afsep (association française des sclérosés en plaques), compte bien faire bouger les lignes.
 
Elle-même touchée par la pathologie, la Saint-Louisienne ambitionne de fédérer, communiquer et sensibiliser sur cette maladie auto-immune. Ainsi, dès 2018, les premières actions à l’échelle locale devraient voir le jour, avec notamment un événement lors de la journée mondiale, le 30 mai prochain, en partenariat avec d’autres associations. L'organisation d'une course est également envisagée.
 
"L’idée est aussi de participer au plan d’action des maladie neuro-dégénératives, où nous ne sommes actuellement pas représentés"
, souligne-t-elle, précisant au passage qu'une page Facebook a récemment été créée. "Il y a aussi un groupe (Facebook) destiné aux malades, afin de faciliter l’échange".
 
2ème cause de handicap chez les jeunes adultes, après les accidents de la route
 
Une initiative que salue la docteure Gwenaelle Runavot, neurologue au CHU Sud, qui constate que les patients se retrouvent pour l’instant assez isolés. "Il y a environ 200 Réunionnais recensés", indique–t-elle avant de détailler la pathologie. "C’est une maladie inflammatoire du système central nerveux, basé sur un phénomène de myélinisation au niveau des neurones du cerveau".

La perte de force, de sensibilité, des troubles de l’équilibre, de la vision... les symptômes sont variés. "La sclérose peut aussi entraîner la paralysie, ou encore un handicap cognitif, avec notamment des troubles de la concentration", souligne la spécialiste. "C'est la deuxième cause de handicap chez les jeunes adultes, juste après les accidents de la route"

Les causes de la sclérose en plaque ne sont à ce jour toujours pas clairement identifiées. "Cette maladie est multi-factorielle, avec des prédispositions génétiques. L’exposition à certaines infections durant la petite enfance peut jouer un rôle dans le déclenchement, tout comme d’autres facteurs environnementaux, comme le tabac", souligne la docteure. Le diagnostic est établi par le biais de données cliniques et d’une IRM. Une ponction lombaire peut aussi être réalisée.
 
Si celle pathologie ne se guérit jamais, elle se soigne. "Pour la sclérose en plaque remettante, qui s’accompagne de poussées, il existe un traitement permettant d’endormir la maladie. Pour la forme primaire progressive, le traitement permet ici seulement de ralentir".

Quoiqu’il en soit, un mode de vie sain, avec une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité physique, sont vivement recommandés, bien qu’il ne s'agisse"pas d'un traitement en soi"
M.A
Lu 1722 fois



1.Posté par Magalie le 09/12/2017 15:53 (depuis mobile)

N’hesitez Pas à prendre contact avec moi via le site Facebook et mon mail

2.Posté par Veridik le 09/12/2017 16:00 (depuis mobile)

Si on commençait par parler des 11vaccins a la naissance ?

3.Posté par Magalie le 09/12/2017 17:43 (depuis mobile)

Pourquoi pas. Mais l’idee Ici est bien celle de communiquer sur qu’est cette maladie, sortir des idées préconçues. L’autre idée est devenir en aide aux personnes malades, leurs donner des pistes et les accompagner. Enfin de la prévention

4.Posté par Zarin le 09/12/2017 23:10

L’APIPUNCTURE DE LA THEORIE A LA PRATIQUE" expérimenté et écrit par le Docteur Jean-Baptiste THOUROUDE médecin acupuncteur,

"L’auteur, nous parle de sa propre expérience de l’apipuncture,il évoque les théories modernes qui sous-tendent l’utilisation du venin par application d’abeilles vivantes sur des points d’acupuncture ainsi que la pratique Chinoise de l’apipuncture qu’il a pu constater à NANKIN .

L’apithérapie existe depuis 2000 ans

Dans la sclérose en plaques,les traitements modernes ne permettent pas de traiter tout le monde et certains auteurs remettent en question l’efficacité même de ces traitements. Alors : Si rien ne fonctionne, pourquoi ne pas essayer les abeilles ??

http://www.labeillemesoigne.com/index.php/apitherapie

5.Posté par Magalie le 10/12/2017 08:31 (depuis mobile)

Bonjour,
Merci pour cette piste. Que je pense, personnellement, prometteuse

6.Posté par HUG le 10/12/2017 15:06

c est un sujet très sérieux mais il n'y a pas de prévention a faire.
lorsque cette maladie se declare il faut vivre avec

faire croire que vous allez la soigner avec l acupuncture ou les piqures d'abeilles est une utopie

Mais l effet placebo peut etre efficace

7.Posté par Magalie le 11/12/2017 12:16 (depuis mobile)

HUG,
Il n’y a pas de prévention à faire ?!
Étant moi même concernée par la pathologie, je vous assure que la prévention est possible.
Votre pessimisme n’est pas représentatif de l’etat d’esprit de certains malades...fort heureusement pour nous !!!

8.Posté par Bashogun le 11/12/2017 16:21

Bonjour,
je viens de mettre en ligne sur le Forum www.la-sclerose-en-plaques.com un extrait de votre article avec liens vers l'article et la page FB.
Bien cordialement.

9.Posté par Zarin le 11/12/2017 16:53

DocteurJean SEIGNALET Hématologue, gastro-entérologue et Rhumatologue-Immunologue, spécialiste de la sélection des donneurs en transplantation rénale, chef de Travaux à la Faculté de Médecine de Montpellier, savait rendre simples les termes médicaux compliqués. Il ouvrait largement le dialogue avec humilité pour expliquer comme une évidence, l’intérêt primordial de la « nutrithérapie ». ll réussit à imposer un simple régime alimentaire au rang de Nutrithérapie médicale !
------
"Que ton aliment soit ton médicament"
Hippocrate 460-370 av.J.C

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter