MENU ZINFOS
Société

Evolution de la règlementation de l'approche des cétacés : La consultation lancée


Les règles d'approche des cétacés ont changé au niveau national depuis le 1er janvier 2021. Il est désormais strictement interdit de les approcher à moins de 100 mètres dans les aires marines protégées. À La Réunion, un projet d'arrêté prévoit de faire évoluer le cadre règlementaire, prévoyant notamment le maintien d'une période de quiétude. Une consultation en ligne a été lancée.

Par N.P - Publié le Mercredi 9 Juin 2021 à 11:03

Evolution de la règlementation de l'approche des cétacés : La consultation lancée
Le communiqué de la préfecture :
 
Approche et observation des cétacés : Évolution de la réglementation

Les eaux de la Réunion sont fréquentées tout au long de l'année par une vingtaine d'espèces de cétacés, dont l'emblématique baleine à bosse. Depuis fin mai, les baleines sont de retour dans les eaux réunionnaises.
 
Rappel de la réglementation

Les cétacés sont des espèces fragiles et protégées par la loi. Leur approche doit se faire dans le respect de certaines règles permettant notamment d'assurer la sécurité des personnes et des animaux.
 
Les règles d'approche des cétacés ont changé au niveau national depuis le 1er janvier 2021 : il est désormais strictement interdit de les approcher à moins de 100 mètres dans les aires marines protégées et donc dans tout le périmètre de la Réserve naturelle nationale marine de La Réunion.
 
Un cadre réglementaire national complété au niveau local

Afin de fixer les conditions d'application de cette nouvelle mesure, le préfet de La Réunion, délégué du Gouvernement pour l'action de l'État en mer, a lancé en avril une large démarche de concertation auprès des usagers de la mer.

Acteurs associatifs, professionnels de la mer, usagers de loisir, structures de plongée, scientifiques ont ainsi été invités à des ateliers de travail et d'échange afin de construire un cadre réglementaire local. Ce cadre permettra de concilier la protection et la préservation des mammifères marins avec les activités de découverte et d'observation dans leur milieu naturel.
 
Ce travail a abouti à la proposition d'un nouvel arrêté préfectoral qui remplacera celui du 20 juillet 2020.
 
Consultation du public en ligne :
Le public est invité à donner son avis sur ce projet d'arrêté, dont les points forts sont les suivants :
  • une interdiction de l'activité de mise à l'eau avec les cétacés dans tout le périmètre de la Réserve naturelle marine de La Réunion,
  • un maintien d'une période de quiétude en faveur des cétacés, permettant l'activité d'approche uniquement entre 9 et 18 h, et l'activité de mise à l'eau hors Réserve marine entre 9 et 16 h,
  • l'introduction d'un standard d'observation sous-marine passive.
 
Retrouvez la consultation, ouverte du 7 au 28 juin 2021, à l'adresse suivante:
http://www.reunion.gouv.fr/evolution-de-la-reglementation-sur-l-approche-et-l-a8279.html




1.Posté par Zarin le 09/06/2021 11:44

Dans l'océan, l'homme fait trop de bruit pour les baleines

Sonars et prospection offshore en accusation

Le Monde
Publié le 27 juillet 2009 à 13h11 - Mis à jour le 27 juillet 2009 à 13h11

Les grands cétacés et autres baleines à bec sont victimes de la pollution sonore grandissante des océans.

La preuve est faite que les sonars militaires à basse fréquence, employés pour détecter les sous-marins, mais aussi les canons à air de forte puissance utilisés pour la production pétrolière offshore, menacent l'existence des grands mammifères marins.

Ils n'avaient pas besoin de cela : convoitées par la chasse légale, qui autorise la prise de 1 500 baleines par an, capturées accidentellement par dizaines de milliers chaque année dans les filets de pêche, voilà ces espèces mises en danger par la cacophonie qui règne sur les océans. Aux sons des militaires et des pétroliers, s'ajoute celui des navires de commerce qui emplissent les mers d'un grondement constant.

Selon l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer, l'intensité sonore y aurait augmenté de 10 décibels en un quart de siècle.

Quand ils ne mettent pas en danger la vie de ces animaux, ces bruits brouillent leur sens de l'orientation, dérangent leur circulation, engendrent des collisions avec les bateaux.

2.Posté par Nono le 09/06/2021 13:42

avec les activités de découverte et d'observation dans leur milieu naturel.

Encore une fois, je ne vois pas pourquoi des structures privées et commerciales auraient le droit de, et le public non.

Marre des privatisations des espaces publics au profit d'intérêts privés à la Réunion !

3.Posté par gepetto le 09/06/2021 17:07

une honte, un torchon, où est la place de l'animal et la place du nageur qui aime les like Facebook
comment observer un cétacé à 30 m sous l'eau sachant que la visu est de 15 mètres
les plongeurs auront un télémètre ou autre ?
un torchon, j'ai honte d'être un humain

4.Posté par tonton le 10/06/2021 18:33

La préfecture cherche à éliminer aussi les "mainate religieux " maintenant.

Projet d’arrêté préfectoral portant organisation de l’éradication des spécimens de mainate religieux présents dans le milieu naturel de La Réunion


http://www.reunion.gouv.fr/consultation-du-public-r91.html

Allez sur leur site, vous pouvez dire ce que vous voulez.
N'attendez pas d'avoir une reponse, voir meme: d'etre entendu.

5.Posté par tonton le 10/06/2021 18:36

Ah qui dit "Cétacés", dit "dauphins" aussi.

Oui, aussi les dauphins sont des Cétacés. Meme programme (et arrete prefectoral) pour eux !

Aller tentez de rester à 300 metres d'eux - bonne chance à vous, le PV vous etes garantis !


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes