MENU ZINFOS
International

Crash aérien au Nigéria: 157 morts d'après un premier bilan


- Publié le Mardi 5 Juin 2012 à 16:02 | Lu 817 fois

Crash aérien au Nigéria: 157 morts d'après un premier bilan
Un avion de ligne avec à son bord 153 personnes a heurté de plein fouet un immeuble avant de s'écraser sur un quartier de Lagos, la capitale du Nigeria, dimanche 3 juin. Depuis, le bilan s'alourdit. Les équipes de secours nigérianes ont exhumé les corps des premières victimes au sol et le nombre de morts est désormais porté à 157.
 
La pluie a lourdement empêché les recherches des sauveteurs dans les décombres et l'on craignait également l'effondrement de l'immeuble d'habitation de deux étages percuté dimanche. Les quatre corps sans vie des résidants du bâtiment touché par le MD 83 de la compagnie Dana Air sont venus s'ajouter à ceux des153 personnes qui étaient à bord de l'appareil et parmi lesquelles on ne compte aucun survivant.
 
Pour le moment, officiellement, seuls 146 corps ont été retrouvés. Le bilan pourrait encore s'alourdir avec la découverte d'autres victimes dans les ruines de l'habitation.
 
Moteurs défaillants
 
Selon le chef de l'aviation civile nigériane, parmi les victimes confirmées, figurent six Chinois, un Indien, un Français et un nombre non déterminé d'Américains. Le pilote de l'avion était américain et le co-pilote indien. Selon les autorités nigérianes, les deux moteurs de l'avion étaient défaillants avant que l'appareil ne tombe. Celles-ci ont d'ailleurs promis d'améliorer la sécurité aérienne.
 
D'après  le directeur de l'Aviation civile, Harold Demuren, s'exprimant auprès de l'AFP, l'équipage a "lancé un appel de détresse car les deux moteurs ont lâché".
 
Le MD 83 s'est écrasé sur un quartier densément peuplé et pauvre, proche de l'aéroport international de Lagos, détruisant un entrepôt, une maison et une église avant de s'encastrer dans l'immeuble d'habitation.
 
Dans ce cadre, le président nigérian Goodluck Jonathan a promis, lundi 4 juin, de prendre des mesures pour améliorer la sécurité aérienne au cours d'une visite sur les lieux du drame. L'Autorité nigériane de l'aviation civile dirige l'enquête avec la coopération du Bureau américain de la sécurité nationale aérienne. Actuellement, une seule des boîtes noires a été retrouvée.
 
Il s'agit de la catastrophe aérienne la plus grave pour le Nigéria depuis 1992.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes