Revenir à la rubrique : International

Turquie : Un passager agressif tente de frapper l’équipage

Moment de terreur samedi dernier pour les passagers d’un vol Easyjet à destination de la Turquie. Alors que l’avion s’apprêtait à atterrir à l’aéroport d’Antalya, un passager écossais en provenance d’Edimbourg a commencé à se montrer agressif et à insulter un autre passager.

Ecrit par N.P. – le mardi 23 avril 2024 à 08H02

Une fois l’appareil posé, la police turque est montée à bord. Le passager agressif s’est alors soudainement levé de son siège et a tenté de frapper un policier turc ainsi qu’une membre du personnel de cabine.

Le reste des passagers était sous le choc et sidéré. L’homme a essayé de frapper le personnel qui tentait de le contenir. Une fois à terre, il a donné des coups de poing à une personne allongée au sol. Il a finalement été arrêté et emmené par les policiers turcs.

Thèmes : Turquie
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Vaccin contre le chikungunya : Bonnes nouvelles pour Valneva

Valneva, une entreprise spécialisée dans les vaccins, a partagé des résultats encourageants issus de l’étude pivot de phase 3 pour son vaccin monodose contre le virus du chikungunya.
L’analyse menée six mois après la vaccination a confirmé l’innocuité et l’immunogénicité du vaccin chez les adolescents, renforçant les données positives initialement observées au 29ème jour post-vaccination.

La Russie lance une offensive terrestre dans la région de Kharkiv

La Russie a déclenché une offensive terrestre dans la région de Kharkiv,, selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Lors d’une conférence de presse, il a décrit les combats comme étant d’une « férocité » terrible, précisant que ses forces étaient préparées à cette escalade. « La Russie a initié des actions de contre-offensive dans cette zone », a-t-il affirmé, soulignant que l’état-major ukrainien était au courant et s’était organisé en conséquence.