Société

Cap Champagne : Des plantes indigènes et endémiques pour faciliter la ponte des tortues marines

Jeudi 23 Août 2018 - 12:23

Avec le chantier de la Nouvelle route du Littoral, la Région Réunion s’est engagée dans la préservation de l’environnement. Près de 80 millions d'euros sont engagés sur ces actions, soit 5 % du budget total, pour la préservation des milieux physiques et naturels. Parmi les 150 mesures consacrées à l’environnement, des mesures pour les tortues marines et les cétacés ont été mises en place.

Dans le cadre du programme de revégétatilisation de plages de pontes pour les tortues marines, un atelier plantation a été organisé ce jeudi sur la plage de Cap Champagne à Saint-Gilles. Objectif : accroître le nombre de sites favorables à la ponte de tortues marines en réhabilitant 5 hectares de plages de ponte potentielles de tortues marines sur la côte ouest.

Les équipes procèdent au remplacement des espèces invasives par des espèces indigènes ou endémiques, attractives pour les tortues marines. Des actions sont également engagées pour la réduction des nuisances pour la ponte : pollutions lumineuse et sonore, déchets, prédateurs...

Les bénévoles ont mis la main à la pâte ce jeudi matin. 2728 plants sont prévus pour la plage de Cap Champagne. Patates à Durand, liane cochon, veloutiers, manioc marron, lataniers... 7 espèces ont été recommandées par le Conservatoire botanique des Mascarins. Des espèces qui dégageraient des odeurs qui, balayées par le vent, permettraient aux tortues de repérer un secteur de plage favorable à la ponte.

A.D-L.G
Lu 3319 fois



1.Posté par Lév la tét le 23/08/2018 13:52 (depuis mobile)

Très bne chose .... et surtt plante pas seulmt fe l'entretien .plus 1 point pour la nature enfin i commence bouger. stop béton

2.Posté par "il etait une fois dans l'ouest" le 23/08/2018 14:20

il faut bien occuper l'espace médiatique... baisement y vient dans l'ouest.

3.Posté par subvention sans fond... le 23/08/2018 15:05

il y a quelques années certains especialistes ont detruits une barriere de TUFF lieudit aux galets a l'etang-sale pour appâter les tortues avec bois manioc veloutier tout est a l'abandon, érosion , déprédation ( par activité equestre), et n'en parlons plus des chiens errants.!!.

4.Posté par Tit le 23/08/2018 15:46

J'espère que l'hôtel le boucan canot va enlever sont gros luminaire qui éclaire le lagon et votre site ou vous avez planter.

5.Posté par klod le 23/08/2018 19:04

tiens une "bonne nouvelle" environnementale .................... bravo "le conservatoire" !

6.Posté par post 3 a tout dit le 23/08/2018 20:30

de la "comm" sans lendemain=argent public jeté à l'eau, bel exemple à Etang Salé
et ici devant le taudis du "Maharani" ? un bel exemple de construction pour le tourisme ?

pour ce qui est de la "compensation" quelle hypocrisie qui consiste à légaliser la destruction de l'existant qui ne se remplace pas
mais ça ça rapporte à certains

7.Posté par Anne le 23/08/2018 22:44 (depuis mobile)

Excellente initiative ! La région prouve une fois de plus qu''elle tiens ces engagements.

8.Posté par Grangaga le 23/08/2018 23:06

Z'élèk'syion y arivv' èk' son lo...... lo kouyionaz'...........
Aprè in trin zonn', lé o.....vèrr', déssi in karo gazon san ray'.........
A la la y fé somin po torti ponn' as'tèrr'......
Po li arivv' là, y fo li trouvv' ankorr' manzé bordaz' litoral'......
Rèz'man zot' .....promèss' là, y fé pa la Sapèl' Karli.......
Nana lontan zot' ....kolé té finn' kassé...........

Kriké kraké !!!!!! Es'kiz' a mwin KLOD...........
Di a mwin kossa zot' la fé ..........."karo syin-dan"... gramounn' Tavèl' té y fé son parti d'pèss' bordaz' la routt' an Korniss' va.............

9.Posté par politic parnoumim... le 24/08/2018 09:13

on trouve toujours les mêmes qui s'agglutinent autour des subventions..!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 12:29 ▶️ Le nouvel hélicoptère du Samu dévoilé !