Faits-divers

Bagarres et agression à Domenjod: Cinq détenus placés au quartier disciplinaire

Mardi 8 Mai 2018 - 08:02

La fin de semaine a été tendue au centre pénitentiaire de Domenjod, rapporte le Quotidien. Ce dimanche, un prisonnier a agressé un surveillant qui s'est blessé en tentant de le maîtriser. Le détenu devra répondre de ses actes devant la justice.

Par ailleurs, au cours du week-end, quatre bagarres ont éclaté dans la cour de promenade, indique le journal. Suite à ces fait,s cinq détenus ont été placés au quartier disciplinaire.

Enfin, la fin de semaine a été marquée par l'arrivée du supposé meurtrier de la jeune étudiante en médecine. L'individu, qui présente des troubles du comportement, a été placé à l'isolement.
N.P
Lu 6498 fois



1.Posté par Joseph le 08/05/2018 09:12

Case prison, puis quartier disciplinaire, et comme ça ne suffit apparemment pas à les calmer, pourquoi pas fosse aux requins ?

Assez de cette chienlit !

2.Posté par Sophie le 08/05/2018 11:07

Il faut leur poser des collier avec décharge électrique si besoin ....il faut les mater

3.Posté par TICOQ le 08/05/2018 19:27

Ils sont mieux traités dans leur quartier "disciplinaire" que dans un club de vacances, normal qu'ils se vantent d'y être allés ou qu'ils fassent tout pour y retourner. De plus, ça fait toujours bien sur un CV de racaille quand ils sont de retour chez eux.

4.Posté par Remède miraculeux le 08/05/2018 22:52

À la caserne de Nancy, vers la fin des années 70', on récitait encore ce poème tous les matins pendant 10 mois. Et aux pas cadencés svp :

«L'homme est un apprenti, la douleur est son maître,
Et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert.
C'est une dure loi, mais une loi suprême,
Vieille comme le monde et la fatalité,
Qu'il nous faut du malheur recevoir le baptême,
Et qu'à ce triste prix tout doit être acheté.
Les moissons pour mûrir ont besoin de rosée ;
Pour vivre et pour sentir l'homme a besoin des pleurs ;
La joie a pour symbole une plante brisée,
Humide encor de pluie et couverte de fleurs.»


Mais qu'est-ce qu'on attend bon sang pour sa mise en application du test de la bascule ?

5.Posté par ddchat974 le 09/05/2018 07:56

Ça se rebelle et c’est grassement entretenu avec nos impôts

6.Posté par Dadou le 09/05/2018 18:43

Il est temps d'équiper les surveillants de taser pour calmer les ardeurs des voyous et ainsi protéger le personnel !!

7.Posté par yabos le 09/05/2018 19:01

Violents. Très bien. Les mettre en cellule étroite 1m sur2m. Pas de lit , ni matelas, pas de toilette.De l'eau , mais pas de nourriture pendant une semaine, voire deux s'ils sont encore agressifs. Ensuite , massage énergique à la batte ou club de golf. Gageons que ces agressifs deviennent des moutons rapidement. Si une première cure ne suffit pas. Renouveler l'ordonnance jusqu'à guérison complète.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter