Economie

Le SCAPL en lice pour la Chambre des métiers

Les élections du bureau de la chambre des métiers sont prévues pour la mi-octobre et déjà des candidats se profilent à l'horizon. Le SCAPL, le syndicat des Commerçants, Artisans et Professions Libérales qui existe depuis un an, se positionne et donne rendez-vous aux commerçants et artisans le samedi 21 août prochain à Saint-André pour une conférence-débat sur la situation économique des entreprises sur l'île.


Yoland Lenclume est ambulancier depuis 35 ans. Il est aussi président du SCAPL qui a un an d'activité et compte 280 adhérents. Il n'a pas encore dit officiellement qu'il serait candidat à la présidence de la chambre consulaire, mais il a souligné "la responsabilité partagée des représentants du secteur économique de l'île, les promesses non-tenues des grands chantiers et des commandes publiques
qui pénalisent ceux à qui on reproche d'avoir trop investi", et montre du doigt les banques "qui, autrefois soutenaient à coup de crédits d'investissement le tissu économique local".

Le syndicat souligne que "600 entreprises réunionnaises mettent la clef sous la porte chaque année". Il dénonce aussi "un manque flagrant d'échanges entre acteurs économiques et leurs représentants et une opacité dans la communication sur les dispositifs pour lesquels cotisent les ressortissants et la chambre consulaire".

Pour le SCAPL, il y a "une nécessité de se regrouper afin de peser sur les enjeux à venir de notre économie".

Le syndicat donne rendez-vous "aux artisans, commerçants et adhérents de la chambre de métiers et de commerces" le samedi 21 août prochain, à 9h, à la salle Wong Gym au 111 chemin Meunier à Saint-André, afin de participer à une conférence-débat. Ordre du jour : "la retraite et les appels d'offre".
Mardi 17 Août 2010 - 13:02
Karine Maillot
Lu 1324 fois




1.Posté par citoyen le 17/08/2010 18:50
Y'a des flèches (d'indiens?) au SCALPL! Et M. Lenclume a envie de battre le fer tant qu'il est chaud... :-)

Plaisanterie (pas méchante) sur les noms mises à part:

- les commandes publiques ne sont pas un du: vous avez investi, mais faut le faire de façon réfléchie et anticiper/prévoir des baisses de la commane publique qui ne vous appartient pas mais est fonction des besoins régionaux et de la collectivité.

- les banques sont plus frileuses: d'accord.

- 600 entreprises ferment chaque année mais il ya aussi des créations d'entreprises, attention.

2.Posté par Pas sérieux le 17/08/2010 19:23
Vivement un bon coup de pied dans la fourmillière, les administratifs du directoire de la CMA sont de véritables mafiosis , se partageant des sommes faramineuses en primes , pratiquant à tout bout de champs le népotisme le plus flagrant, malgré le niveau total d'incompétences!
A souhaiter que l'argent publique ne serve plus à engraisser les directeurs, les maitresses et les amis !!!

3.Posté par tom le 17/08/2010 20:39
Les administratifs du directoire de la CMA sont pire que la peste et choléra réunis, il n'y a pas de mot ou de remède pour por ces gens là!
Incompétent ils le sont, mafieux ils ont toujours été, sans scrupules et hypocrite.

4.Posté par georgio le 17/08/2010 22:13
Chacun veux la part du gateau...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales