Revenir à la rubrique : Communiqué | Economie

[Communiqué] Prix à la consommation à La Réunion : +0,6 % en mars 2024 et +4,1 % sur un an

En mars 2024, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,6 % à La Réunion après une hausse de 0,2 % en février. Les prix de l’alimentation poursuivent leur hausse : le passage de Belal se fait toujours sentir. Les prix de l’énergie continuent également d’augmenter. Les prix des produits manufacturés repartent à la hausse alors que ceux des services se stabilisent. Sur un an, l’indice des prix à la consommation augmente davantage à La Réunion (+4,1 %) qu’au niveau national (+2,3 %).

Ecrit par N.P. – le mardi 23 avril 2024 à 09H59
Illustration de pièces de monnaie

En mars 2024, l’indice des prix à la consommation poursuit sa hausse à La Réunion (+0,6 % après +0,2 % en février). Les prix de tous les grands postes de consommation augmentent, sauf ceux des services qui sont stables.

Les prix des produits manufacturés repartent à la hausse (+0,9 %) après la période de soldes de février (-1,8 %). Les prix augmentent principalement pour l’habillement et chaussures (+2,0 %). Les prix des produits de santé restent stables. Les prix des produits manufacturés hors habillement, chaussures et produits de santé augmentent de 0,8 %.

Les prix de l’alimentation croissent de 1,3 % en mars après une hausse de 3,5 % en février. Cette hausse est portée par les prix des produits frais (+3,3 %), qui avaient déjà fortement augmenté en janvier (+16,7 %) et février (+23,4 %) suite au passage du cyclone Belal. Les conséquences du cyclone se ressentent encore en mars : les prix des fruits et légumes restent élevés. Les prix de l’alimentation hors produits frais augmentent de 0,9 %.

En mars, les tarifs de l’énergie poursuivent leur hausse (+1,6 %) après la forte augmentation de février (+4,6 %) liée en partie à celle des tarifs de l’électricité. Les prix des produits pétroliers augmentent (+2,9 %) sous l’effet des tensions induites par une situation géopolitique internationale dégradée. En mars, le prix du litre du super sans plomb augmente de 5 centimes et celui du gazole de 4 centimes. Grâce aux aides locales, le prix du gaz demeure stable.

Les prix des services sont stables en mars après deux mois consécutifs de baisse. Les tarifs des services de transports augmentent (+5,8 %) après une forte baisse en février (-12,6 %). Le prix des loyers, eau, enlèvement des ordures ménagères augmente de 0,5 %, alors que les prix des services de communications et de santé sont stables. Les prix des autres services baissent (-0,5 %).

En mars 2024, les prix du tabac augmentent de 1 %.

Sur un an, entre mars 2023 et mars 2024, l’indice des prix à la consommation augmente davantage à La Réunion (+4,1 %) qu’en France (+2,3 %). Les prix croissent plus fortement à La Réunion qu’au niveau national pour tous les grands postes de consommation, hormis le tabac (figure 3 et figure 4).

Sur un an, les prix de l’alimentation augmentent de 10,1 % (+1,7 % au niveau national). L’alimentaire pèse pour 16 % dans le budget des ménages réunionnais. Les prix des produits frais bondissent sur un an à La Réunion (+54,3 % contre -3,9 %en France), suite au passage du cyclone Belal en janvier 2024. Les prix de l’alimentation hors produits frais augmentent de 4,0 % (+2,7 % en France).

Sur un an, les prix des services augmentent de 3,4 % à La Réunion (+3 % au niveau national). Les services pèsent pour près de la moitié de la consommation des ménages. Tous les services contribuent à la hausse, notamment les services de transports (+11,1 %, +3,0 % en France) et les loyers, eau, enlèvement des ordures ménagères (+5,6 %, +2,7 % en France).

Les tarifs des services de communications continuent d’augmenter à La Réunion (+2,9 %), alors qu’ils reculent au niveau national (-6,3 %). Quant aux prix des services de santé, ils augmentent moins fortement à La Réunion qu’au niveau national (+1 % contre +1,5 %). Il en va de même pour les prix des autres services, qui pèsent pour moitié dans le budget en services des ménages réunionnais (+1,5 % contre +3,9 %).

Sur un an, les prix de l’énergie augmentent davantage à La Réunion qu’en France (+7,5 % contre +3,4 %). Cette hausse est portée par celle des prix de l’électricité (+21,7 % sur un an), tandis que les prix des produits pétroliers reculent de 0,4 % sur un an (-2,0 % en France).

Sur un an, les prix des produits manufacturés augmentent de 0,6 % à La Réunion (+0,1 % au niveau national). Les produits manufacturés représentent 29 % du budget des ménages réunionnais. Sur un an, les prix de l’habillement et chaussures diminuent à La Réunion (-2,2 %) alors qu’ils augmentent en France (+0,4 %). Les prix des produits de santé baissent sur l’île (-0,9 %), mais moins qu’au niveau national (-1,4 %). Hors habillement, chaussures et produits de santé, la hausse des prix des produits manufacturés est plus élevée à La Réunion qu’en France (+1,5 % contre +0,4 %).

Sur un an, les prix du tabac augmentent de 6,8 % à La Réunion, soit moins qu’en France (+10,7 %).

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

VivaTech : La Réunion en force au plus grand salon du monde pour les nouvelles technologies

La Région Réunion envoie une forte délégation de représentants de 10 startups participer au salon international VivaTech qui s’ouvre demain matin porte de Versailles à Paris.
Il s’agit du plus grand salon au monde en matière de nouvelles technologies, qui est même passé devant le CES de Las Vegas, et il accueillera encore cette année des intervenants de très grande qualité. Et notamment beaucoup de fonds d’investissements à la recherche de sociétés à financer. Exactement ce que recherchent nos startups locales…

[Communiqué] « La diversité : un atout pour l’entreprise réunionnaise libérale »

L’UNAPL Réunion mène une étude auprès des entreprises libérales réunionnaises sur l’adaptation du management à la diversité des populations des entreprises insulaires. Dirigeants et salariés ont été questionnés, révélant que les actions d’inclusion sont peu formalisées. En revanche, les horaires et les congés sont aménagés en fonctions des besoins et différentes obédiences des salariés. Cette enquête montre aussi que les entreprises les plus inclusives sont aussi les plus performantes !

[Communiqué] « L’insalubrité des logements sociaux est un phénomène complexe et multifactoriel »

Karine Lebon annonce une bataille parlementaire cruciale le 22 mai 2024. Celle-ci pourrait contribuer à résoudre la crise du logement social à La Réunion, exacerbée par une forte croissance démographique, des coûts de construction élevés et des procédures administratives complexes. C’est pourquoi la députée de la 2e circonscription de La Réunion a proposé au vote la création d’une commission d’enquête visant à analyser et à remédier à ces problèmes urgents afin d’améliorer les conditions de vie des Réunionnais.

Don du sang : Planning des collectes du mardi 21 au samedi 25 mai

L’Etablissement Français du Sang La Réunion- Océan Indien met à jour son planning de collectes de sang organisées du mardi 21 au samedi 25 mai 2024 (report de la collecte prévue le 22/05 à la mairie de St-Louis à une date ultérieure et prolongation des horaires de la collecte de Carrefour Roquefeuil St-Gilles les Bains ce 22/05)?

RN2 Sainte-Marie : Des perturbations de la circulation la nuit du 22 mai

Sur la RN2 à Sainte Marie, pour permettre des travaux de réfection en enrobés, la route sera fermée à la circulation dans le sens Nord/Est entre l’échangeur du Verger et celui des Jacques la nuit du mercredi 22 mai de 22h à 5h.

Une déviation sera mise en place par la RD62, les voiries communales et la RD51.