Culture

L'île Marion, une marque de vêtements composés de matière végétale péi

Avec une cinquantaine de modèles, commercialisés dans sa boutique dionysienne, un point de vente parisien, et sur son tout nouveau site internet www.lilemarion.com, la jeune marque L’île Marion prend son envol, en ce début d’année 2013.


L'île Marion, une marque de vêtements composés de matière végétale péi
Le couronnement de trois années de travail et de recherche pour Marion Lacronique, styliste modéliste diplômée de la célèbre et très fashion école d’ESMOD Paris. C’est à son coup de coeur pour la Réunion et sa nature luxuriante qu’elle doit sa nouvelle vie et la naissance de ce projet aussi innovant qu’humain.

Lassée du rythme parisien, des odeurs de teintures chimiques, des matières synthétiques et des travaux sous-traités aux petites mains indiennes, elle choisit de vivre, ici, une vie en accord avec ses convictions. La trentenaire tourne donc la page de ses années de collaboration auprès de grandes marques telles Sergent Major ou Naf-Naf et se laisse inspirer par la Réunion. Rapidement, elle devine dans cette flore, déjà reconnue pour ses vertus médicinales, un potentiel créatif. Et si elle en extrayait les couleurs ? De l’idée à la concrétisation, il aura fallu trois ans de recherche, de tests et de démarches, réalisés avec l’appui de l’incubateur régional de la Technopole.

Un concept écologique et innovant

Puiser dans la flore réunionnaise, et particulièrement parmi les espèces envahissantes, pour fabriquer des teintures textiles végétales. Tel était le projet de Marion Lacronique. Et le projet n’était pas qu’un doux rêve, puisque la jeune femme a su convaincre les scientifiques de la Technopole et ainsi rejoindre le cercle restreint des six entreprises accompagnées, en 2009, par l’incubateur régional.

Avec l’aide du laboratoire Arrdhor Critt Horticole, à Rochefort sur Mer, spécialiste des colorants végétaux, elle a pu évaluer les plantes tinctoriales de l’île, les tester et mettre en place des procédés de teinture reproductibles, adaptés au matériel de sa petite entreprise.

Bois d’acacia, fleurs d’ajonc, bois de cryptomeria, goyavier et autre vigne marronne viennent ainsi colorer des fibres 100% écologiques : lin et soie. Pour la fixation des couleurs, les fibres peuvent être préparées avec un sel métallique naturel, tel l’alun de potasse ou le fer.

Pour cette première collection, Marion Lacronique a effectué elle-même les prélèvements de plantes. Veillant particulièrement à ce que sa production consomme le moins d’énergie possible, elle exploite au maximum ses bains colorants et consomme aussi, du même coup, peu de matière première végétale.

La jeune femme installera prochainement son atelier de couleur dans un ancien bâtiment agricole en cours de réhabilitation, à Saint-Bernard, dans les hauts de Saint-Denis.

Un procédé validé scientifiquement

L’étude technique réalisée par le laboratoire Arrdhor Critt Horticole a pu confirmer les propriétés tinctoriales d’espèces végétales présentes sur l’île de la Réunion et valider la plupart des coloris obtenus par l’utilisation exclusive des plantes locales pour les collections de L’île Marion.

Cette sélection des plantes a pris en compte les résultats coloristiques, les solidités, mais aussi et avant tout la disponibilité de la ressource végétale. La plupart des matières colorantes utilisées étant extraites d’espèces exotiques envahissantes, leur prélèvement n’altère donc pas l’écosystème et la biodiversité de l’île.

Même si certaines sources végétales se sont révélées particulièrement intéressantes, d’un point de vue coloristique et solidité, L’île Marion n’a pas retenu ces végétaux faute de matières facilement disponibles. Ces plantes seront malgré tout utilisées de manière ponctuelle : avocat, grenadier, fleurs colorantes, oignon…

L’étude de recherche et développement a comporté :
- Un screening des plantes réunionnaises et des sous-produits de l’île.
-L’étude phytochimique et coloristique des différentes sources végétales sélectionnées par L’île Marion, afin d’identifier les sources potentiellement les plus intéressantes pour leur qualité tinctoriale.
- L’évaluation sur fibres cellulosiques des qualités tinctoriales des plantes sélectionnées par L’île Marion selon deux méthodes standardisées mises au point par le CRITT Horticole. A l’issue de cette évaluation, et après le contrôle de la solidité à la lumière des teintures obtenues, une dizaine de plantes ont été sélectionnées.
- Le transfert des protocoles et l’accompagnement technique du CRITT Horticole pour la réalisation de ces teintures par L’île Marion.

Tout au long de l’étude, L’île Marion a pu bénéficier de l’attache précieuse du responsable du bureau écologie de l’ONF, ainsi que celle du conseiller écologue du Parc national de la Réunion. Au total, L’Ile Marion a pu retenir 10 à 15 plantes pour la mise au point d’une gamme d’une dizaine de couleurs sur fibres cellulosiques. 5

Une marque labellisée

L’île Marion a obtenu, en octobre 2012, la certification Afnor ENVOL (engagement volontaire de l’entreprise pour l’environnement).

Dans ce cadre, l’entreprise s’engage à fabriquer des pièces textiles dans des matières nobles : des fibres textiles 100% naturelles, des tissus biologiques, ou recyclés, confectionnés et teints dans le respect de l’environnement dans une transparence vis-à-vis de la clientèle.

Elle promet un process de production peu énergivore (volonté de stabiliser la consommation énergétique, la consommation d’eau par la récupération des bains de teinture) et s’engage à réduire ses déchets à la source, notamment en étant attentive à ses rejets et en réutilisant ses chutes.

L’Ile Marion s'engage aussi à valoriser le site agricole sur lequel elle s’implante et à oeuvrer pour la promotion de la disponibilité de la ressource végétale tinctoriale de La Réunion en privilégiant le prélèvement d'espèces envahissantes.

Une marque éthique

Outre ses engagements en matière de préservation de l’environnement, Marion Lacronique souhaitait inclure un volet social à son projet. C’est ainsi qu’elle a travaillé avec un ACI (atelier chantier insertion) de Trois-Bassins, pour la réalisation de ses prototypes. Douze femmes préparant un CAP couture ont ainsi été impliquées dans l’aventure.
Aujourd’hui en phase de production, l’Ile Marion travaille avec une couturière, mais poursuit sa volonté de proposer une passerelle vers l’activité aux demandeurs d’emploi, en mettant en place une collaboration avec un ACI sur La Montagne, à qui elle confiera des activités de récoltes, broyage, teinture et détails couture.

Une style tendance nature

Elégantes par nature, les collections de L’île Marion allient noblesse des matières et sobriété des lignes. Elles parlent aux femmes en quête de bien-être, de vérité, de pureté. La subtile alchimie des végétaux et des fibres épouse parfaitement l’allure chic et aérienne des coupes.

Des vêtements et accessoires naturels, qui subliment la femme authentique, en quête de pureté et amoureuse de la nature. Impeccablement minimale.


La boutique
Située au centre-ville de Saint-Denis, la boutique L’île Marion propose la totalité de la collection prêt-à-porter, ainsi que les accessoires. 8, rue Laferrière (à côté de la rue du Maréchal Leclerc : entre la rue Charles Gounod et la rue de l’Est) Elle est ouverte le mercredi et le samedi de 10H à 18h30. L’île Marion vend aussi à Paris, à la boutique Maalkita, 49 passage des Panoramas, 75 002 Paris.

Pour commander en ligne sur www.lilemarion.com
- Choisissez votre modèle, ou envoyez le dessin de votre idée de création.
- Téléchargez et complétez le bon de commande
- L’Ile Marion confirme par mail l’enregistrement de la commande dès réception du règlement.

La commande sera expédiée dans un délai moyen de 15 jours ouvrés pour les modèles "Source Collection". Pour les pièces uniques "Vintage Botanique", l’envoi se fait à réception du règlement. Pour les "Style à créer" le délai aura été vu à la prise de commande.

L'île Marion, une marque de vêtements composés de matière végétale péi
Vendredi 22 Février 2013 - 11:11
Lu 2631 fois




1.Posté par PECPEC le 22/02/2013 10:30
Dommage qu'une belle initiative n'apporte pas de commentaires comme les turpitudes des politiques. Bravo, foncez !

2.Posté par ZembroKaf le 22/02/2013 10:53
Bon courage à vous, belle initiative !!!

3.Posté par Chouchou974 le 22/02/2013 11:13
Un cerveau bien rempli, ça fait du bien de lire un article comme celui-là. . Belle initiative et longue vie à vos projets.

4.Posté par DEBOUT CITOYENS le 22/02/2013 12:20
Cette jeune personne dynamique et entreprenante a du en barrer des routes, incendier des poubelles et jetter beaucoup de galet sur les forces de l'ordre pour avoir cette situation!!...

Non?! Elle a seulement travaillé et réfléchi?

Et moi qui croyait qu'il fallait incendier, casser et agresser son prochain pour avoir un travail!

Je n'avais donc rien compris!

5.Posté par Travis le 22/02/2013 16:00
Une bosseuse qui mérite qu'on parle d'elle. Bravo.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales