Revenir à la rubrique : Société

Voici la formule magique pour faire baisser les prix des fruits et légumes péi

Le Département de La Réunion et la Chambre d'Agriculture travaillent main dans la main pour développer le secteur agroalimentaire à La Réunion afin de s'approcher au maximum de la souveraineté alimentaire. Mais des acteurs principaux doivent aussi se mobiliser pour en faire une réussite : les consommateurs.

Ecrit par Baradi-Siva---Sophie-Fontaine – le dimanche 19 février 2023 à 12H06

Les marchés forains comme les supermarchés proposent sur leurs étals des fruits, légumes et viandes produits à La Réunion. Mais les consommateurs déplorent des prix plus élevés qui freinent les achats d’aliments locaux. La production agroalimentaire fait face à plusieurs problématiques : les coûts élevés de production, la concurrence des importants et un marché restreint.

Les défis de la production péi

Les agriculteurs font face une hausse sans merci du coût des intrants. Il s’agit des engrais et des différents produits phytosanitaires et outils nécessaires à la cultiver localement des fruits et des légumes ou à élever du bétail. Mais les planteurs et éleveurs ne peuvent pas pour autant répercuter cette hausse des coûts à cause d’une concurrence forte des produits importés.

L’importation est l’autre grand ennemi de la production réunionnaise. Les viandes et les fruits sont produits à moindre coût dans des pays où les lois sociales et les normes sont moins strictes qu’à La Réunion, dans l’union européenne. Les agriculteurs péi ne peuvent donc pas légalement s’aligner sur les prix des produits importés.

Une autre problématique est la « petite » taille du marché réunionnais. Les investissements nécessaires pour faire baisser les prix à La Réunion nécessitent de pouvoir écouler plus de fruits et légumes pour amortir les dépenses. Et c’est là que la solution est toute trouvée.

Plus on achète local, plus les prix baisseront

C’est le mot d’ordre du Département de La Réunion comme de la Chambre d’Agriculture. L’une des clés du succès du secteur agroalimentaire est l’engagement des consommateurs à acheter local. 

« Les prix sont régis par les lois du marché. Plus la demande est importante, plus on peut mettre de volume en face. Plus il y a de volume, plus les prix baissent. Plus les Réunionnais vont consommer local, moins chers seront les prix« , assure Bruno Robert, vice-président de la Chambre d’Agriculture.

Le vice-président du Département partage cet avis et lance un appel aux consommateurs réunionnais. Il rappelle par ailleurs que les produits réunionnais sont de meilleures qualités et qu’acheter local, même un peu plus cher, permet aux consommateurs de faire des économies sur le long terme.

« Nu prend un têt l’ail de Chine, un têt l’ail de La Réunion. Le goût lé pa pareil« , lance Serge Hoareau qui insiste : « Il en faut moins parce que notre ail est mieux goûté et plus fort qu’une tête d’ail de Chine sans goût ni sans saveur. »

Le vice-président du Département en déduit : « Quelque part, quand on achète 1 kilo d’ail de La Réunion, c’est comme si on achetait 4 kilos de l’extérieur, donc au final, on s’y retrouve. »

« C’est à nous, consommateurs, de faire confiance à nos agriculteurs. C’est à nous, consommateurs, de soutenir la production locale : acheter local, manger local« , conclut Serge Hoareau, vice-président du Département de La Réunion.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

VivaTech : La Réunion en force au plus grand salon du monde pour les nouvelles technologies

La Région Réunion envoie une forte délégation de représentants de 10 startups participer au salon international VivaTech qui s’ouvre demain matin porte de Versailles à Paris.
Il s’agit du plus grand salon au monde en matière de nouvelles technologies, qui est même passé devant le CES de Las Vegas, et il accueillera encore cette année des intervenants de très grande qualité. Et notamment beaucoup de fonds d’investissements à la recherche de sociétés à financer. Exactement ce que recherchent nos startups locales…

Don du sang : Planning des collectes du mardi 21 au samedi 25 mai

L’Etablissement Français du Sang La Réunion- Océan Indien met à jour son planning de collectes de sang organisées du mardi 21 au samedi 25 mai 2024 (report de la collecte prévue le 22/05 à la mairie de St-Louis à une date ultérieure et prolongation des horaires de la collecte de Carrefour Roquefeuil St-Gilles les Bains ce 22/05)?