Revenir à la rubrique : Société

Vidéo – Sainte-Rose se souvient des victimes de la dramatique inondation de 1947 à Bois-Blanc

C'était il y a 76 ans. Un hommage a été rendu ce jeudi matin à Sainte-Rose par la municipalité aux victimes de la tragique inondation du village de Bois-Blanc dans la nuit du 8 au 9 mars 1947, tuant 9 personnes. Après la projection d'un film retraçant la chronologie de ce drame, une gerbe de fleurs a été déposée sur la stèle installée au cœur du village.

Ecrit par SI – le jeudi 09 mars 2023 à 18H08

Cette stèle avait été inaugurée l’an dernier à l’occasion des 75 ans de cette catastrophe, tombée dans l’oubli de notre histoire récente. En effet, si bon nombre de Réunionnais gardent en mémoire le drame qu’a été le fameux cyclone 48, peu pour ne pas dire personne hormis quelques rares Sainte-Rosiens, ne connaissent réellement cette histoire. « Nous sommes en 1947 et à l’époque tous les chemins ne menaient pas à Sainte-Rose, loin s’en faut, c’était une expédition pour venir ici. Si cette catastrophe arrivait aujourd’hui on en parlerait des jours durant », tient à rappeler le maire Michel Vergoz.

Selon la thèse la plus communément avancée, c’est l’obstruction de la ravine de Bois-Blanc plus en amont qui aurait conduit à la catastrophe, une des pires que La Réunion ait connue jusqu’à présent. L’accumulation des flots avait en effet fait déborder la ravine de son lit. La puissance dégagée avait alors complètement englouti le village sous les flots, tuant notamment parmi les 9 victimes une famille entière.

C’est grâce à l’impulsion d’un jeune de Bois-Blanc, Christophe Esparon, que cette histoire fait à nouveau parler d’elle.

Les travaux du Sainte-Rosien l’ont amené à rencontrer deux témoins directs de cet évènement, en l’occurrence Mme Jacqueline Lenormand (née Beurard, fille d’un des anciens maires de Sainte-Rose, Aristide Beurard) et Mme Augusta Martin-Boyer.

Un film d’une vingtaine de minutes a même été réalisé par le vidéaste Alain Bertil, véritable baroudeur qu’on ne présente plus et connu pour ses merveilleux clichés du volcan en éruption, et qui retrace la genèse de cette inondation, couplé à de multiples témoignages.
 

Autour du maire Michel Vergoz, de ses élus, du géographe René Robert et de nombreux habitants de Bois Blanc, dont Madame Augusta Martin et Monsieur Adrien Jeannette, respectivement âgés à l’époque de 9 et 7 ans à l’époque, la ville a déposé une gerbe devant la stèle dédiée à la Mémoire des 9 victimes.

« Nous avons pour ambition d’ici l’année prochaine d’inaugurer ce que nous allons appeler la ‘Boucle du Souvenir’ de 2 km, qui traverse la forêt là où la rivière est sortie de son lit. Cette boucle traversera le village de Bois Blanc et redescendra vers le chemin l’Indivis pour atteindre à nouveau le centre du village », conclut Michel Vergoz.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Salon VivaTech – Maya Césari : « On est le seul stand de cette dimension des départements d’Outre-mer »

Le salon VivaTech, plus grand événement européen dédié aux start-ups, bat son plein à Paris. Au milieu des géants des hautes technologies, une petite dizaine de start-ups péi sont prêtes à démontrer le talent local. Cette délégation a été sélectionnée par la Région Réunion pour représenter les innovations de l’île. Maya Césari, conseillère régionale responsable de l’innovation et de la croissance bleue, explique pourquoi elle a tenu à cette présence réunionnaise.

Salon VivaTech : « La Réunion a sa place dans cet écosystème »

Hanifah Locate, directrice de la recherche et de l’innovation à la Région Réunion, s’est rendue au salon VivaTech à Paris. Elle accompagne une dizaine de start-ups qui sont venues présenter leurs produits et affirmer la volonté régionale d’être un futur hub pour l’innovation.

Bouteille de gaz à 15 euros : La Région va prolonger le dispositif jusqu’à la fin de l’année

Les élus de la commission permanente de la Région ont voté ce vendredi une enveloppe supplémentaire de 1,5 million d’euros afin de garantir le dispositif de plafonnement du prix la bonbonne de gaz à 15 euros jusqu’au mois prochain. Si Huguette Bello appelle les pétroliers à une participation à cet effort de solidarité, la présidente de la Région va proposer le vote d’un budget supplémentaire afin de garantir le dispositif jusqu’à fin 2024.