Revenir à la rubrique : Politique

Vidéo – Après Batsirai, Sébastien Lecornu annonce ne pas oublier les personnes sans assurance

​Batsirai a apporté son lot de mauvaises surprises à de nombreux propriétaires d’habitation. Qu’ils soient protégés par leur assurance ou qu’ils aient négligé l’importance d’en prendre une, l’Etat ne laissera personne dans la galère. Une question "d’humanité", selon Sébastien Lecornu.

Ecrit par Samuel Irlepenne - Ludovic Grondin – le dimanche 13 février 2022 à 17H04

Le ministre des Outre-mer a annoncé au Tampon ce dimanche après-midi que l’Etat viendra en aide aux personnes n’ayant pas contracté d’assurance habitation et se retrouvant démunies après le cyclone Batsirai. En fonction du nombre de cas qui seront remontés dans les prochains jours, son ministère débloquera un fonds de solidarité qui leur sera destiné. 

« Nous avons pris un premier arrêté pour placer 20 communes en situation de catastrophe naturelle pour fortes pluies. Cela veut dire que les assureurs peuvent désormais démarrer les procédures d’indemnisation, que ce soit pour les collectivités locales, que pour les particuliers », prend-t-il comme exemple celui de l’école de Bois Court au Tampon aux côtés du maire André Thien Ah Koon. 

« On va aussi porter une attention particulière à nos concitoyens qui n’ont pas d’assurance. Certes ils ne sont pas dans leur bon droit mais j’estime que, pour des raisons évidentes d’humanité, qu’il ne s’agit pas de les abandonner et donc des crédits spécifiques de solidarité pourront être débloqués par mon ministère dès lors que les différents cas seront connus et remontés », convient-il avec le préfet. 

Calendrier accéléré pour la reconnaissance de calamité agricole

Cette annonce surprise a précédé celle, plus attendue, de soutien à la filière agricole. 

« Les agriculteurs vivent une situation particulièrement complexe », soutient Sébastien Lecornu. Raison pour laquelle « nous allons très prochainement déclencher le processus de reconnaissance de calamité agricole, au tout début du mois de mars », prévoit même le ministre. 

« C’est un processus très très long que nous allons comprimer avec le préfet, de façon assez inédite d’ailleurs, pour que l’arrêté puisse être pris au mois de mars et commencer les indemnisations jusqu’au mois de juin, juillet ou septembre pour les agriculteurs qui prendraient plus de temps pour remplir leur dossier », propose-t-il comme calendrier de travail. 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

NRL : Audrey Bélim salue la prise en compte de l’inflation par l’AFIT France

Interrogé par Audrey Bélim, Franck Leroy, nouveau président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport (AFIT France),a assuré à la sénatrice que l’organisme prendrait en compte l’inflation dans son soutien financier au projet, jusqu’en 2028. « C’est un point fondamental qui n’était pas acquis », rappelle la parlementaire.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.