Revenir à la rubrique : Faits divers

Vidéo – Agression de J-M.Virapoullé : L’audience renvoyée faute d’avocat

Mardi 26 janvier 2021, Jean-Marie Virapoullé était violemment agressé au sein de son cabinet médical par un de ses patients. Son agresseur, Olivier G., 47 ans, a demandé le renvoi de l'audience faute de pouvoir être défendu par un avocat.

Ecrit par zinfos974 – le mardi 23 mars 2021 à 15H26

Le 26 janvier dernier, à l’issue de sa consultation avec son médecin traitant, le Dr Jean-Marie Virapoullé, il l’avait agressé en lui portant des coups de poing au visage et sur le corps.

Le bras cassé, couvert d’hématomes, l’élu s’était vu prescrire 45 jours d’ITT. Jean-Marie Virapoullé s’est d’ailleurs présenté au palais de justice ce 23 mars le bras toujours plâtré.

L’auteur avait été considéré un temps comme n’étant pas en possession de toutes ses facultés mentales au moment des faits. Il avait été admis à l’EPSMR.

Mais à l’issue de sa période d’hospitalisation, [l’expertise psychiatrique avait révélé le contraire]urlblank:https://www.zinfos974.com/L-agresseur-de-Jean-Marie-Virapoulle-sera-bien-juge_a165791.html . Il avait été interpellé et placé en garde à vue puis placé sous contrôle judiciaire en attendant son procès.

Malgré l’opposition de Me Jean-Jacques Morel défendant les intérêts de Jean-Marie Virapoullé, l’audience est renvoyée au 25 mai prochain. Le prévenu est maintenu sous contrôle judiciaire. Olivier G. a expliqué avoir sollicité une demande d’aide juridictionnelle le 5 mars 2021. Il se trouve toujours dans l’attente d’un retour positif. 

« Le procès a été ajourné parce que l’intéressé n’a toujours pas d’avocat. Il avait un premier avocat qu’il a récusé et, il a semble t-il demandé un avocat à l’ordre, mais la désignation n’est pas intervenue à ce jour. Toutes les agressions sont inadmissibles, mais certaines d’entre elles, le sont encore plus. Quand on s’en prend à un soignant, on touche à l’odieux et à l’inadmissible. Ce sont des faits particuliers, c’est le moins que l’on puisse dire. J’espère que cette affaire sera retenue à l’audience du mois de mai« , indique Me Jean-Jacques Morel. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Aux assises, le procès du ti-père accusé de la mort de Gabriel : « Frapper, c’est une méthode d’éducation »

Ce mardi, au deuxième jour du procès d’Haymerick Gonfo, la mère de Gabriel n’est pas venue témoigner, malgré l’importance de sa déposition. La cour a décidé de poursuivre l’audience – alors que la défense avait plaidé un renvoi de l’affaire – dévoilant des détails poignants sur les maltraitances subies par l’enfant. Haymerick Gonfo risque 30 ans de réclusion criminelle et ne reconnaît pas les faits.

Etang-Salé : Un adolescent emporté par les vagues, mais retrouvé sain et sauf

Un adolescent a été emporté par les vagues à l’Etang-Salé au cours de la nuit, ont rapporté nos confrères de Linfo.re ce mardi matin. Un dispositif de recherches a été déployé par les pompiers et les forces de l’ordre.
L’adolescent a finalement réussi à regagner le rivage et à retrouver ses proches. Les pompiers n’en ayant pas été immédiatement informés, les recherches se sont poursuivies alors que l’adolescent était sain et sauf.

Violences en milieu carcéral : 34 points de suture en un coup de fish-fish

Un homme de 38 ans comparaissait ce vendredi devant le tribunal judiciaire pour des faits de violences, d’outrage et de menaces de mort. Incarcéré au centre de détention du Port, il s’en est pris à un détenu dans la cour de promenade en lui assénant un coup de fish-fish, couteau artisanal fabriqué par les détenus à partir d’une brosse à dent.