Revenir à la rubrique : Economie

Vidéo – « 100% La Réunion », l’opportunité d’un nouveau label pour les producteurs locaux

Une bonne vingtaine de producteurs locaux ont assisté ce mercredi au Département au lancement de la marque "100% La Réunion", un label créé pour soutenir ces derniers et mettre en avant le savoir-faire réunionnais. À la différence de labels déjà existants, cette marque a pour particularité de n'être apposée uniquement que sur des produits issus en totalité de la production réunionnaise et transformés localement.

Ecrit par SI – le samedi 11 février 2023 à 14H16

Pour l’heure, une quarantaine de petits producteurs ou transformateurs locaux sont labellisés « 100% La Réunion ». Pour le président de l’Union des transformateurs agroalimentaires de La Réunion (UTAR), Cédric Daly, il était important de différencier leurs produits de ceux qui ne sont que fabriqués et/ou transformés à La Réunion.

« Nous faisons l’effort de n’utiliser que des matières premières locales et il fallait beaucoup plus de transparence pour les consommateurs. Quand ils viendront acheter nos produits avec un petit poinçon, ils vont savoir qu’ils vont acheter un vrai produit 100% La Réunion. Sans critiquer les autres labels qui sont de belles initiatives, le consommateur doit savoir avant tout ce qu’il consomme », insiste le gérant de Tradition 974, connu pour ses piments Oté Gran Mer !

Du côté des producteurs, le lancement du label 100% La Réunion devrait permettre d’assurer une meilleure visibilité pour leurs produits, issus pour une bonne partie d’une agriculture bio et raisonnée, comme le rappelle la co-gérante de Yabar, Julie Patchane Lacane Nativel. « Au-delà de 100% La Réunion, il y a également 100% La Réunion-Bio. Du coup, les gens avaient du mal à s’adapter car il y avait peu de bio 100% Réunion. Le logo « bio », on le voit partout en France mais là avec le 100%-Bio Réunion, ils n’auront plus aucun doute », indique la jeune femme, spécialisée dans le bio et notamment dans la transformation de galabé, d’ail noir pays ou encore de confitures ou poudre de bissap.

Même son de cloche pour le couple Alfano, gérants des Tisanes de Bourbon, spécialisés dans les plantes médicinales, « même si cela ne change rien pour nous car le label ressemble à notre système de traçabilité », indique « Calogero ».

« Ou koné ousa i sort’ et ou koné dan le pot lé 100% La Réunion », reprend pour sa part Préma Patché (Les Délices de Préma), médaillée d’or l’an dernier au Salon international de Paris pour ses confitures de banane aux fruits de la passion et de papaye à la vanille.
 

 
Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trois offres de rachat pour Le Quotidien de La Réunion

L’imprimeur Alfred Chane-Pane, le président du JIR, Jacques Tillier, et le patron de presse hexagonale Henri Nijdam sont les trois candidats à la reprise du Quotidien de La Réunion, placé en liquidation judiciaire depuis le 4 octobre. Aucun des repreneurs potentiels ne s’engage à conserver les journalistes, même si tous prévoient d’en réembaucher un certain nombre après leur licenciement.