Revenir à la rubrique : Société

Université : L’UFR d’Histoire aurait-elle du mal à recruter des enseignants ?

L’UFR d’Histoire de l’Université de La Réunion est obligée de recruter des enseignants ne disposant pas pour certains des diplômes normalement requis. Au point d’alerter les étudiants de licence, inquiets de constater le niveau particulièrement bas des enseignements dispensés. Ce qui risque de les handicaper lourdement pour la poursuite de leur carrière professionnelle.

Ecrit par Pierrot Dupuy – le mardi 28 novembre 2023 à 16H26
Source : Pierre Marchal / Anakao Press

Cette rentrée 2023 s’est révélée particulièrement délicate au sein de l’UFR d’Histoire. Avec le départ d’une enseignante, partie faire des recherches à Rome pour une durée de trois ans, et le congé maladie du directeur de l’UFR, une partie des unités d’enseignement a du mal à être dispensée.

Un déficit de savoir particulièrement préjudiciable aux étudiants, privés de deux enseignants expérimentés, diplômés (agrégés et docteurs), en particulier pour les étudiants qui se destinent aux concours de l’enseignement. En 2022, seuls 3 étudiants de Master originaires de l’académie de La Réunion ont obtenu le CAPES.

A titre de comparaison, l’académie de Grenoble, qui a présenté autant de candidats (46), a décroché 26 lauréats, et celle d’Aix Marseille, 25. Maigre consolation, les autres DROM ont, quant à eux, obtenu des résultats moindres. Peut-on dès lors, comme le font déjà certains étudiants, parler de nivellement par le bas ? Ou s’insurger contre les absences, pourtant bien légitimes, des enseignants ?

La solution a consisté jusqu’à maintenant à recruter des enseignants vacataires. Or, si l’appel à candidature est officiellement réservé aux enseignants du secondaire, titulaires du Capes ou de l’agrégation, force est de constater qu’il n’en est rien dans la pratique.

Pour occuper les chaises restées désespérément vides, l’Université a élargi son recrutement. C’est ainsi qu’un officier supérieur du SDIS dans le Sud officie devant des étudiants de première année. Sa volonté de remplir sa mission devant les étudiants est sans doute bien réelle, il n’en reste pas moins que l’enseignement est un métier.

C’est aussi une façon détournée pour l’Université de faire des économies. On connait combien sont payés les professeurs d’université. A l’inverse, ce personnel contractuel est rémunéré entre 40 et 60 euros de l’heure. Exit les heures de préparation ou les corrections de copies, qui ne sont pas payées aux vacataires.

A cette rémunération dérisoire s’ajoutent les délais de paiement. Au mois de septembre, un enseignant mécontent de ne pas avoir été payé depuis un an a été contraint de s’adresser directement à la Doyenne.

Pour autant, l’Université de crée pas de postes de titulaires et poursuit sa lente et inéluctable détérioration de la qualité de l’enseignement dispensé.

Thèmes : Université
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
38 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Le sceptique
3 mois il y a

Rien de surprenant. Chacun se souvient des conditions lamentables du refus de la venue d’une historienne nantaise dont les compétences ne faisaient pas débat. Une cabale des médiocres s’opposa à sa venue. Il fallait faire place à un réunionnais au demeurant fort sympathique mais en fin de carrière et au bagage bien moindre que la nantaise. A la manœuvre les enseignants menés par quelques agitateurs métropolitains « embauchés » par copinage et dont les travaux universitaires faisaient office de cale-porte. Alors comment s’étonner que ces postes n’intéressent pas des candidats valables. Ils ne veulent pas se retrouver dans un panier de crabes. Il fut un temps où les géographes et les historiens produisaient des études de bon niveau. Je pense en particulier à l’excellent géographe Wilfrid Bertile (qui eut d’ailleurs fait un très honorable sénateur) et à Edmond Maestri ou encore à Claude Wanquet. Faut-il s’étonner des médiocres résultats au capes pourtant fort dévalué? On sème ce que l’on récolte.

Harry un ami qui vous veut du bien !
Répondre à  Le sceptique
3 mois il y a

Ce non recrutement orchestré encore une fois par le professeur Harry Boyer était scandaleux. Les syndicats devraient s’intéresser à l’oeuvre d’Harry, depuis 2010, il place tous ces copains, la plupart incompétents en toute impunité ! Bravo à vous M. Boyer et toute votre équipe du Tampon !

dieu est grd !
Répondre à  Le sceptique
3 mois il y a

Rien de surprenant. Chacun se souvient des conditions lamentables du refus de la venue d’une historienne nantaise dont les compétences ne faisaient pas débat. Une cabale des médiocres s’opposa à sa venue. le mediocra c est vous, la cabale metros c est encore vous ! qui a mis de coté albert jauze il est mediocre aussi ? le nivellement par le bas est du a la conception mafieuse que vous vous faites de cet ile, en effet tous les mediocres les vrais ; meme jacques toubon a mis son grain de sel ; ont contribués a defendre cette femme

dieu est grd !
Répondre à  Le sceptique
3 mois il y a

votre niveau est mediocre il oublie : jean peyras, hubert gerbeau, sudel fuma ou eve , gerard veyssiere, jean marie desport , yvan combeau, !!!!!!! et cela veut nous expliquer les choses depuis trente ans le niveau est mediocre ici

Un ancien
3 mois il y a

Comment ça !!!! Que fait Ratenon qui réagit à tout ?
Que fait notre bon député Maillot ? Je pourrai postuler ? Je suis un identitaire!!!
où sont passés nos professeurs des années 90 qui avaient le talent de rendre leurs cours passionnants.

Yableso
3 mois il y a

Bof vu que les enseignants de métropole ne sont pas les bienvenus à la Réunion on est pas prêt de relever le niveau ! D’ailleurs les enseignants surtout en histoire ancienne ou médiévale ne veulent pas venir ici!

Jean
3 mois il y a

« Sa volonté de remplir sa mission devant les étudiants est sans doute bien réelle, il n’en reste pas moins que l’enseignement est un métier. »
Vous seriez étonné de savoir qu’être enseignants ne signifie pas forcément avoir la fibre pédagogique…. C’est le triste constat qu’on de nombreux étudiants pendant les cours

Adam
3 mois il y a

Il n’y a justement que trop peu de préparation au CAPES en licence d’histoire ou de géographie ici… Il ne s’agit pas d’une licence d’enseignement…
Mis à part quelques professeurs comme M. Boucher ou Froger qui sont d’excellents enseignants à tous les niveaux. La plupart n’enseignent que des cours basiques sans faire travailler la méthodologie sur l’étude de documents, la composition, etc.
Arrivés en master (qui d’ailleurs n’est pas géré par l’UFR d’histoire…), le niveau évolue brusquement.
‘Il n’en reste pas moins que l’enseignement est un métier.’ En effet… certains historiens ici, ultra reconnus d’ailleurs, sont plus chercheurs qu’enseignants. N’ayant que faire de leurs élèves, sauf pour les forcer à acheter leurs livres pour pouvoir réaliser un compte rendu noté.

dieu est grd !
Répondre à  Adam
3 mois il y a

certains historiens ici, ultra reconnus d’ailleurs, sont plus chercheurs qu’enseignants. N’ayant que faire de leurs élèves, sauf pour les forcer à acheter leurs livres pour pouvoir réaliser un compte rendu noté. et ce sont les meilleurs d entre nous, ils aiment leur peuple contrairement a vous

Adam
Répondre à  dieu est grd !
3 mois il y a

Je cherche le rapport avec le fait d’aimer son peuple…

dieu est grd !
Répondre à  Adam
3 mois il y a

c est assez simple en fait mais les gens comme vous passent souvent a coté des choses simples, avant ds les annees 70 avant que la cohorte de …….ne viennent, les enseignants a majorité creoles etaient ceux qui etaient les plus exigeants et tenaces, severes meme car ils avaient une lourde responsabilité , faire reussir un peuple qui sort de la misere ( je raconte l histoire de mon pere du coup) , un peuple au sortir de l esclavage n ‘avait comme avenir que le travail de la canne, certains professeurs, souvent communistes voulaient que ces eleves montent d echelon ds la societé, ils aviant l amour de leur peuple chevillé au corps, de nous jours ce n est plus le cas. on fait le metier du fait que les salaires sont mirobolants:! pas par amour de l ile

Adam
Répondre à  dieu est grd !
3 mois il y a

Je ne vois toujours pas le rapport avec mon commentaire…
Trop peu nombreux d’étudiants ont eu l’impression que certains professeurs de l’UFR d’histoire que vous vénérez aient eu de « l’amour » envers leurs étudiants… Etiez-vous en classe pour voir?
Monter d’échelon dans la société? En ufr d’histoire??? Quel blague…

dieu est grd !
Répondre à  Adam
3 mois il y a

Etiez-vous en classe pour voir?
Monter d’échelon dans la société? En ufr d’histoire??? Quel blague… la mauvaise plaisanterie c est toi j’ai fait mes classes de 1992 a 1997 pdt que tu chialait ds les jupes de ton pere…………………vous etes ds le deni vous le revisionnisme en plus vous ne comprenez tjs pas mon argument cela frise la mauvaise foi pour ne pas dire la connerie :! non definitivement vous netes pas de cette ile vous , remballer

Adam
Répondre à  dieu est grd !
3 mois il y a

Justement… bien créole et bien déçu de l’attitude de ces enseignants locaux qui semblaient avoir du dédain pour leurs élèves. Ils étaient incapables d’avoir une discussion avec ces derniers et parfois ne daignaient même pas prendre quelques instants pour s’arrêter et discuter avec eux afin de répondre à leurs interrogations ! Non, ils préféraient courir vers leurs voitures une fois le cours terminé pour foncer aux archives !
C’est vous qui êtes dans le déni la ! Je ne dis pas que certains n’ont pas pu monter d’échelon mais en aucun cas pour ma génération c’est grâce à l’UFR d’histoire qui n’a pratiquement rien apporté mis à part un bout de papier !

dieu est grd !
Répondre à  Adam
3 mois il y a

 Ils étaient incapables d’avoir une discussion avec ces derniers et parfois ne daignaient même pas prendre quelques instants pour s’arrêter 

…………………………………………………………
on est d accord , eve me terrifiait mais c est loin d etre un movais bougre loin dela …….c est une question de methode aux usa tu va voir un prix nobel ds son bureau mais a la reunion 400 en amphi tu trouve le temps de boire un café avec eux ? un peu de serieux

 pour foncer aux archives !
…………………………………………………………
oui eve courre avec son sac a la main mais c est un passionné des archives c est surement a cause de cela qu il a ecrit ses nombreux livres et vous rien,

 mais en aucun cas pour ma génération c’est grâce à l’UFR d’histoire qui n’a pratiquement rien apporté mis à part un bout de papier !
…………………………………………………………….
c est pas faux, a la base ma passion est la philosophie mais bon apres ces annees je suis bien aise d avoir remporté ces methodes historiques cette rigueur, si vous n avez rien appris c est que vous ete un cancre ! pas la faute a monsieur eve le grand………………..avec un simple deug j aurais pu enseigner en 1992 donc dire de facon flerater que cela ne sert a rien et bien moi je repond tout de go, vous etes un cancre historique

dieu est grd !
Répondre à  Adam
3 mois il y a

Monter d’échelon dans la société? En ufr d’histoire??? la majorité des gens autour de moi sont devenus profs et meme proviseur je pense a dominique ponin ballom ( arreter de cracher sur un peuple )

dieu est grd !
Répondre à  Adam
3 mois il y a

Trop peu nombreux d’étudiants …. c est francais?

maillot
3 mois il y a

Dis le député Frédéric Maillot vient donne 2 cours….la réalité i remet à l ordre les racistes à courte vue. Un ideologue de pacotille Même pas foutu de servir son pei.

jo cazanove
Répondre à  maillot
3 mois il y a

Je suis de votre avis les places sont libres, venez server votre pays MDR! l’ennemi du Réunionnais c’est bien lui il ne sait pas sur quels pieds danser , on met un métro il crie au scandale on embauche un pur pays il moucate mi diré demerde à zot !

Gasparin
3 mois il y a

La faute à qui ? C’est sans doute le département le plus gangrené par les agissements de ce que certains intramuros nomment « le gang créole ». Les derniers bons étaient tous métros : Wanquet, Desport, Le Treguilly, Paria, Couelle. Les seuls créoles qui tenaient la route (David Gagneur, et à un degré moindre, Laurent Hoarau) ont été dégagés par les agissements de sinistres personnages. Les géographes, eux, ont su se renouveler : Folio, Lamy. On dira ce qu’on voudra des Fontaine et autre Jauze mais ils savaient diriger un département ou la faculté en étant prévoyant.

Lacaussade
Répondre à  Gasparin
3 mois il y a

Vous avez oublié M.EVE qui a tenté pendant de nombreuses années de remonter le niveau médiocre. Par ailleurs, on ne parle pas assez de la possibilité que la faiblesse des résultats puisse s’originer par la faiblesse du niveau des élèves.

Adam
Répondre à  Lacaussade
3 mois il y a

Ah bah oui… Considéré de manière unanime comme le meilleur pédagogue de toute la fac d’histoire hein? Apprends et recrache ton cours ! Quel niveau de réflexion !

dieu est grd !
Répondre à  Lacaussade
3 mois il y a

en parlant de faiblesses des resultats voila un exemple flagrant:! ( la faiblesse des résultats puisse s’originer par la faiblesse du niveau des élèves) j’aurai dit trouver son origine, enfin bon pas tout le monde a eu la chance de faire polytechnique aussi hein?

dieu est grd !
Répondre à  Lacaussade
3 mois il y a

« L Histoire rassemble, la mémoire divise »… C est sur ces mots de l historien et académicien Pierre Nora que cet ouvrage s ouvre. Cette maxime semble en effet taillée sur mesure pour La Réunion, tant les dérives liées à une mémoire trop souvent manipulée sont ici source de potentielles divisions, dans un micro-territoire où cohabitent les origines ethniques et religieuses les plus diverses. Dans cet essai d histoire globale, Olivier Fontaine, docteur en Histoire diplômé de l Université de La Réunion, propose une nouvelle analyse, rigoureuse, documentée et sans complaisances de trois siècles et demi d histoire de La Réunion. Il invite, reprenant point par point les grands domaines de l historiographie locale, à une nouvelle vision du passé de ce petit territoire indo-océanique, pour en montrer finalement toute l unicité, loin des partis pris et analyses orientées d une certaine « fabrique de l Histoire »… Ne le cachons pas, cet essai est un pavé dans la mare, tant il va à l encontre de certaines idées reçues que la mémoire locale se plait à entretenir. À sa lecture, certains s en trouveront incommodés, d autres peut-être surpris, où pourquoi pas rassurés… Quelles que soient les réactions du lecteur, nous espérons que cet ouvrage contribuera à favoriser un destin commun autour d une histoire assumée dont il faut accepter les pages sombres, mais qui s affirme comme celle d un territoire tout à fait singulier en même temps que nécessairement et heureusement ouvert sur l histoire de la France, de l Europe, du monde

Fidol Castre
3 mois il y a

En France, le métier d’historien et très risqué.
Un faux pas…une contradiction avec la version officielle imposée par l’Etat…et c’est la case prison.

Tu m’étonnes qu’il y ait des crises de vocation.

Planteur
Répondre à  Fidol Castre
3 mois il y a

Un commentaire pour ne rien dire !!!

 « « « je ne comprends pas !
pourtant bougres compétents en histoire foisonnent à la Réunion !! Surtout sur la période de l’esclavage !!
Le député Maillot et le maire de Saint-Denis doivent avoir une quantité non négligeable sous le coude.

Pauvres étudiants, ils payent l’incompétence, le sectarisme des élus et de ceux qui ont pris le pouvoir à l’université de la Réunion.
je comprends que certains préfèrent les facultés du continent.

dieu est grd !
Répondre à  Planteur
3 mois il y a

un moment la faut arreter de crase anous et remettre les pendules a l heure, ayant fait le parcours d un historien……………..j’ai eu beau lire les livres des grands de ce monde ( emmanuel leroy ladurie, duby, pierre chaunu, pierre nora, mona ozouf, ) la verité sur la superiorité de la sorbonne ou de l exagone est tout autre. en effet les vrais historiens sont des etats unis, je pense a robert paxton qui a ouvert grand les yeux de francais bouffis par des siecles de nomenclatures et regles de l ecole des annales…………….je pense a thimothy tackett sur le siecle de la terreur……..meme a ridley scott qui a pour juste defaut au yeux des francais ‘ » »intelectuels » » d etre un américain; oui si l université de la reunion a des defauts et des limites nous historiens reunionnais ( voir le cas de olivier fontaine ) nous lisons contrairement a vous gary wills, daniel boorstin, david mc culloughs……richard  Hofstadter, thimothy tackett…….donc nous aussi nous pouvons manier le mepris de classe

dieu est grd !
Répondre à  Planteur
3 mois il y a

tu sait ce que disent les metros entr eux, tiens regarde les:! mouaf mouaf encore en train de se bagarrer entre eux

Gringo
3 mois il y a

Sorbonne !!!!

renard n'est pas juge à un concours d'oies
3 mois il y a

Le département d’histoire et le laboratoire associé OIES (Non ce n’est pas une faute de frappe ils s’appellent bien les oies j’ai vérifié tant cela me semblait absurde) sont depuis que s’en occupe Combeau ( accoquiné avec le fameux Miranville que l’on aperçoit depuis quelques jours à toutes les festivités du CESER !) est en perte de vitesse. Il n’a de cesse d’empêcher les recrutements qui pourraient lui faire de l’ombre…. or l’ombre était très vite trop grande tant l’homme était petit (il suffit de l’écouter à la télé pour voir qu’il n’a rien à dire). P. Eve que vous nommez les étudiants s’en souviennent n’ont pas avec nostalgie mais affligés par sa pédagogie et surtout l’utilisation des doctorants en bête de somme pour faire ses recherches : on parle de 10 doctorants en même temps sans financement sans problématique mais bon pour éplucher les archives à sa place- certains vont me dire il est si fort il a 10 doctorants (sauf que les autres font en sorte d’encadrer leurs doctorants et donc n’en prenne qu’1 à 3 tel que recommandé). Cette largesse servile a été accordée par le toujours précieux Miranville….. et après le départ à la retraite de Monsieur Eve qui a pu exister qu’à partir du décès de l’emblématique Sudel Fuma… ben plus de prof sur la colonisation…. ben non Combeau n’en voulait pas.

Adam

Attention, vous vous attaquez à un monument intouchable… Alors que seuls ceux qui étaient étudiants en UFR d’histoire le savent… Encadrer… le mot n’était pas du tout approprier !

dieu est grd !

s’en occupe Combeau ( accoquiné avec le fameux Miranville que l’on aperçoit depuis quelques jours à toutes les festivités du CESER !) est en perte de vitesse. Il n’a de cesse d’empêcher les recrutements qui pourraient lui faire de l’ombre

combeau yvan a fait une these qui n est pas universitaire mais de science po sur la troisieme republique, pourtant il a eu un poste a la fac de la reunion comment , ? par un piston du ministere :! meme sa femme a eu un poste ici

dieu est grd !

on parle de 10 doctorants en même temps sans financement sans problématique mais bon pour éplucher les archives à sa place

Mais bon mauvaise langue moi meme j ai etudier les archives de la cure de ………….pour avoir une note , en meme temps les culs terreux d etudiants qui sont cons comme leur pieds ont la le moyen de s approprier les archives c est un bon moyen donc ou est le probleme

renard
Répondre à  dieu est grd !
3 mois il y a

Tu as raison tout est histoire d’une rencontre entre un prof et un étudiant. C’est la première fois que j’étends un étudiant ravi des enseignements de Eve donc cela existe merci de ton témoignage. N’en demeure pas moins qu’il existe des recommandations du ministère sur ce que doit être une thèse…. et il met particulièrement en garde sur ce type d’exploitation des doctorants. L’université devrait être les garante de cela… ici on laisse faire…. Pour moi c’est une forme d’exploitation… car a aucun moment avec ce type de thèse on peut devenir professeur à l’université… Or une thèse en histoire cela devrait pouvoir ouvrir à cela….

dieu est grd !

et après le départ à la retraite de Monsieur Eve qui a pu exister qu’à partir du décès de l’emblématique Sudel Fuma

on a pas la meme lecture des faits, fuma est devenu le martyre de la reunion car lié a la noblesse socialiste de st denis, il pompait ses cours ds un manuel vieux, il faisait des photocopies et lisait en cours :!! ( des 1992) eve n’a jamais fait cela et en plus compare le nombre de livre de eve et de fuma et si tu trouve que fuma est plus competent c est que tu est plus con que moi

renard
Répondre à  dieu est grd !
3 mois il y a

emblématique signifie qu’il est identifié par la population comme une référence…On voit des graphes, des statuts…. cela m’étonnerait que l’on ait la même chose pour Eve à part dans les écoles catho de l’île … ou dans une église… Il fait parti de ceux pour qui catholicisme n’est pas une forme de colonialisme

Rose-May
2 mois il y a

Mais est-ce normal qu’un officier du Sdis cumule deux emplois ? C’est légal? Et même si ça l’est, n’y a-t-il pas suffisamment de chômeurs diplômés pour assurer ces cours ?

Vivien974
2 mois il y a

Je connais cet officier du SDIS, c’est un métro, il n’y a pas assez de créole diplômé et disponible sur notre île ?

Dans la même rubrique

Un diagnostic global du Sport à La Réunion pour façonner demain

La Conférence régionale du sport va lancer ses ateliers de concertation afin d’aboutir à un diagnostic général du sport à La Réunion et d’adopter un Projet sportif territorial (PST). C’est pourquoi tous les acteurs gravitant autour du monde du sport sont invités à venir donner leur avis pour préparer au mieux l’île à la pratique sportive de demain.

La Plus Fashion Week fait son show à l’hôtel Créolia

La première édition de La Plus Fashion Week océan Indien organisé par l’association Ô Cœur des Femmes, s’est tenu hier soir à l’hôtel Excel Créolia à Saint-Denis. Un show de trois heures, mélange de catwalk de collections et de tableaux artistiques qui ont ravi un public nombreux venu apprécier la diversité des mannequins et le professionnalisme des organisateurs.

Après vingt ans de conflit, l’élevage bovin de la famille Bègue pourrait être régularisé

Entre nécessité de préservation de l’environnement d’un côté, et appel à la défense d’une activité pastorale de l’autre, le débat sur l’élevage bovin de la famille Bègue, dans le fond de la rivière de l’Est, symbolise les fortes tensions entre autorités de tutelle et agriculteurs installés dans le cœur du Parc national. Après un an de médiation avec l’ONF, le Département, le Parc national et la Daaf, la possibilité d’un règlement à l’amiable, par le biais de la signature d’une convention d’occupation temporaire, semble être envisagée. Même si le Parc national, échaudé, requiert de solides garanties, notamment en matière de lutte contre les espèces exotiques invasives.