Revenir à la rubrique : Faits divers

Une mule venue de Lettonie interceptée avec 1 kilo de cocaïne

Un homme de 29 ans comparaissait pour des faits d'importation de stupéfiants sur notre île. Force est de constater que les trafiquants ne manquent pas d'imagination pour transporter leur drogue. Cette fois, la "mule", qui transportait une grosse quantité de drogue, est de nationalité lettone et ne parle ni français, ni anglais. Une information Zinfos974.

Ecrit par 1167938 – le lundi 19 juin 2023 à 15H54

Janis L. arrive par le vol de Paris au matin du 7 mai dernier. Avant même de pouvoir sortir de l’aéroport, il est détecté par le chien « stup » des douanes. Si la fouille ne donne rien, les agents décident de le placer sous retenue douanière afin de procéder à une radio au CHU de Bellepierre. Quelle ne fut pas la surprise des agents de la douane : l’homme transporte « in corpore » pas moins de 99 pochons pour un total de 990 grammes. Après analyse, il s’agit de cocaïne pure à 82%. Le plus surprenant, tous les pochons sont emballés dans de l’aluminium, ce qui extrêmement dangereux pour le porteur. Après expulsion totale des produits, il est placé en garde à vue. 

Si Janis L est de Lettonie, il explique qu’il est parti pour un travail « bien rémunéré » à Madrid. Il indique ensuite avoir été forcé de rester dans un appartement où ses sorties étaient contrôlées avant d’être envoyé « de force » à Paris pour effectuer un transport vers La Réunion. Il nie avoir eu connaissance du produit transporté et avoue l’avoir ingéré à Paris. Sur son téléphone, les enquêteurs trouvent des messages indiquant qu’il devait récupérer des « bonbons » à Helsinki, ainsi que des photos de billets d’avion prouvant qu’il a passé une semaine en Guyane. 

« Nous n’avons que sa version car il n’est pas possible de prouver ce qu’il dit »

À la barre, le prévenu, qui est accompagné d’une interprète, refuse de s’exprimer. Le jeune homme est livide, comme terrifié par les propos traduits par l’interprète. On apprend qu’il est SDF dans son pays depuis 7 ans et qu’il serait atteint d’une maladie mentale pour laquelle il toucherait une pension. « Nous n’avons que sa version car il n’est pas possible de prouver ce qu’il dit, c’est du déclaratif« , insiste la présidente. L’expertise psychiatrique effectuée n’apprend rien de plus au tribunal, si ce n’est qu’il est accessible à une sanction pénale. La procureure tente de lui soutirer des explications mais en vain. « Je n’ai jamais vu d’emballage de ce type, c’est extrêmement artisanal » indique la représentante des douanes qui réclame une amende de 148.500€, insistant sur la pureté du produit qui aurait pu être coupé de nombreuses fois. 

« Si le délit de mensonge existait, j’aurais pu le plaider aujourd’hui. Ce qui est dit, c’est du n’importe quoi, rien n’est vérifiable » tance le parquet. « Il dit avoir été menacé et sous pression à Madrid, on aimerait savoir et comprendre. Je ne crois pas à son histoire, il participe à un trafic de stupéfiants. Je suis inquiète de ce trafic qui est derrière lui compte tenu de la quantité et de la pureté du produit » conclut la procureure qui requiert une peine de 4 ans de prison avec maintien en détention.

« Son comportement s’explique. C’est une personne vulnérable qui a été choisie et utilisée pour ce trafic. Il ne parle pas français ni anglais, il est en grande souffrance. Il n’est pas en mesure de s’expliquer car il a été contraint » plaide la défense qui demande une peine adaptée. 

Après délibération, le tribunal prononce une peine de 5 ans de prison avec maintien en détention ainsi qu’une interdiction de séjour de 5 ans sur le département de La Réunion. 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Domenjod : Un agent pénitentiaire frappé par un détenu

Un agent a été frappé par un détenu ce lundi matin au centre pénitentiaire de Domenjod. L’UFAP UNSA Justice tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme concernant les difficiles conditions de travail du personnel, liées au manque de personnel et à la surpopulation carcérale.

Acquitté de la tentative d’assassinat d’une camarade de lycée, Djayan de nouveau jugé aux assises

Le 4 novembre 2022, la cour d’assises acquittait le jeune homme de 23 ans des faits criminels pour lesquels il était poursuivi. 20 ans de réclusion criminelle avaient été requis à son encontre. Le parquet général a fait appel. Ce lundi et jusqu’à mercredi, Djayan Soubaya Camatchy est rejugé pour avoir tenté d’assassiner une camarade de sa classe de Terminale dans un hangar désaffecté de Sainte-Marie en 2019.

Ermitage : Un homme meurt noyé

La plage de l’Ermitage a été le théâtre d’un drame ce dimanche après-midi. Un homme s’est retrouvé en difficulté alors qu’il se trouvait dans l’eau. Ramené sur la plage par les sauveteurs, il se trouvait en arrêt cardio-respiratoire. Malgré l’intervention des secours, la victime n’a pas pu être réanimée.