Revenir à la rubrique : Océan Indien

Un trafic de Bois de rose paralyse un port malgache

Suite à la découverte d'un trafic de bois de rose, le port malgache de Vohémar a vu ses importations et exportations être interdites jusqu'à nouvel ordre. C'est un communiqué de l'Agence portuaire, maritime et fluviale (APMF) qui a alerté les médias de la Grande Île.

Ecrit par Ludovic Robert – le mercredi 25 novembre 2009 à 17H38

« Aucune opération directe internationale aussi bien à l’importation qu’à l’exportation ne peut plus avoir lieu au Port de Vohémar« . C’est cet extrait d’un communiqué de l’APMF que l’on pouvait lire dans les colonnes du journal Midi Madagascar ce vendredi.

C’est la découverte d’un arbre précieux et protégé par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le Bois de rose coupé dans les forêts Nord-Est de Madagascar (Masoala et Makira) et la présence d’irrégularités lors d’escales, qui seraient à l’origine de la position de l’Agence portuaire maritime et fluviale concernant les interdictions d’escale aux navires jetant traditionnellement l’ancre à Vohémar.

Le journal malgache précise également que cette interdiction aux opérations internationales est déjà préjudiciable pour l’économie de la région Nord de Madagascar. Une région habituée aux exportations de vanille, de café ou encore de girofle.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique