Revenir à la rubrique : Faits divers

Un gendarme fouille dans les mails de son collègue… suicidé à son domicile

Un gendarme de 41 ans était jugé ce vendredi au tribunal de Champ Fleuri pour des faits « d’atteinte au secret des correspondances émises par voie de télécommunications par dépositaire de l’autorité publique » et « vol par personne dépositaire de l’autorité publique à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ».  En somme, il est accusé d’avoir fouillé dans […]

Ecrit par zinfos974 – le samedi 28 septembre 2019 à 06H58

Un gendarme de 41 ans était jugé ce vendredi au tribunal de Champ Fleuri pour des faits « d’atteinte au secret des correspondances émises par voie de télécommunications par dépositaire de l’autorité publique » et « vol par personne dépositaire de l’autorité publique à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ». 

En somme, il est accusé d’avoir fouillé dans les mails d’un de ses collègues et de lui avoir volé une clé USB, comme le dévoilent nos confrères du JIR. Or ce collègue n’est autre que le commandant de brigade de L’Entre-Deux, retrouvé mort à son domicile le 30 avril 2018. Il s’était suicidé d’une balle dans la tête. 

La famille du défunt, ne comprenant pas son geste, s’était alors demandé si le gendarme n’était pas victime de harcèlement au travail. En effet, « avant de mourir, le commandant aurait confié à un psychologue qu’il subissait des brimades et des menaces », souligne le JIR. 

Alors que cherchait à savoir, à vérifier ou à cacher ce gendarme? Jugé à huis clos, nul ne peut donc savoir… Le quadragénaire a tout de même écopé de cinq mois de prison avec sursis. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Saint-Leu : Le père de famille absent à son procès, mais bien présent dans la terreur

Un quadragénaire était jugé ce jeudi par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre pour avoir fait vivre un cauchemar à la mère de son fils et à sa famille. En plus des violences et des menaces de mort, il est soupçonné d’avoir dégradé plusieurs véhicules. Faute de preuves matérielles pour ces derniers faits, le tribunal a préféré aller au-delà des réquisitions sur le reste afin d’assurer la paix aux victimes.

Elle tente de se rendre en Chine avec 180.000 euros dans les bagages

Un couple était jugé jeudi 18 avril 2024 par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre pour blanchiment d’argent, abus de biens sociaux et transfert d’argent non déclaré entre pays. La femme a tenté de se rendre en Chine avec 180.000 euros dans ses bagages. Un couple atypique dont la gestion du magasin et des finances étonne. Le jugement a été mis en délibéré.

Soupçons d’emplois illégaux à la Région : Un procès au goût amer dont l’épilogue est attendu le 21 mai

Le procès de Didier Robert, ancien président de la Région Réunion, s’est conclu après d’intenses débats judiciaires sur des accusations d’emplois fictifs et de détournement de fonds. Le délibéré de cette affaire politico-judiciaire, très attendu, sera rendu le 21 mai, en pleine période électorale. Les avocats des 11 prévenus, vent debout contre l’enquête préliminaire menée par des policiers spécialisés en la matière, ont unanimement plaidé la relaxe.