Revenir à la rubrique : Politique

« Tant qu’il n’y aura pas de contournantes du Tampon et de St-Pierre, il y aura de super embouteillages »

Le conseil municipal de St-Pierre a commencé ce vendredi par une scission politique au sein de l’opposition. La difficile livraison du Centre d’arts plastiques et visuels, les suites du rapport de la CRC mais aussi les embouteillages aux entrées de la ville ont fait l'objet de débats entre la majorité et l'opposition.

Ecrit par – le samedi 03 octobre 2020 à 15H39

[Le groupe « Pour vous et avec vous » mené par Jean-Gaël Anda s’est ainsi scindé en deux. ]urlblank:https://www.zinfos974.com/Conseil-Municipal-de-Saint-Pierre-La-mise-au-point-du-groupe-d-opposition_a160787.html A l’origine du conflit, le vote de Pascaline Boyer, Adam Ravat dit“Toutou“ et Corine Bedier en faveur de la construction de la nouvelle mairie. « Dès le départ de ce mandat, nous découvrons un Jean-Gaël Anda qui, contrairement à ce qu’il prônait pendant la campagne, ne concertait rien mais imposait ses décisions (…) La scission était inévitablement imminente(…) c’est pourquoi nous formons notre nouveau groupe : « Saint-Pierre constructif », a déclaré Corine Bédier. 

Après cette redistribution des cartes, les élus du conseil municipal ont adopté les 65 affaires inscrites à l’ordre du jour. Il a ainsi fallu voter la résiliation du marché de maîtrise d’oeuvre dans le cadre de la réhabilitation de l’ancien tribunal en Centre d’arts plastiques et visuels. Certains lots ont été sous-estimés, entrainant des retards importants. Face aux défaillances du groupement, la collectivité a porté l’affaire devant le tribunal administratif. Une nouvelle maitrise d’oeuvre devra être attribuée avant la fin de l’année. Le Centre d’arts plastiques et visuels aurait dû être livré fin 2017. 

 

« Sortir du coma circulatoire »

Le maire de St-Pierre a également été interpellé par Virginie Gobalou sur l’aide à apporter aux acteurs culturels et de la nuit, « très affectés » par la crise sanitaire. « Mon souhait est de recevoir ces personnes, en particulier celles du Boulevard front de mer. Elles ont les deux genoux à terre, il est grand temps de discuter avec elles », a-t-il reconnu.

Le conseil est également revenu rapidement sur les actions entreprises à la suite des observations de la Chambre régionale des comptes datant de mars 2019. La Chambre avait ainsi pointé des manquements dans la gestion des occupations du domaine public mais aussi des charges de fonctionnement et de personnels trop importantes. Brigitte Hoarau, élue de l’opposition, est intervenue pour s’enquérir des problèmes de perception des redevances. « Le montant des redevances non perçues est estimé par la Chambre à 1M depuis 2014 », avait souligné la CRC dans son rapport. « Le problème a été réglé Madame. Nous n’allons pas refaire le débat », a coupé Michel Fontaine. 

Un dernier point a fait l’objet d’échanges entre la majorité et l’opposition, la construction d’une nouvelle voie à Casabona dans le cadre de [la construction du centre commercial et tertiaire ainsi que d’un hôtel]urlblank:https://www.zinfos974.com/St-Pierre-Un-centre-commercial-un-hotel-et-des-bureaux-sortent-de-terre_a146304.html . Elle permettra de relier la rue Casabona à l’allée de la Piscine via un giratoire. Un cheminement pour les piétons et les vélos est également prévu. « Il a un problème d’afflux de voitures sur le Boulevard Bank donc cette voie permettra de réguler le trafic qui vient du Sud et de l’Est », a assuré l’édile. Pour Michel Fontaine, « tant qu’il n’y aura pas de contournantes du Tampon et de St-Pierre, il y aura de super embouteillages ». Un sujet non sans rappeler les prochaines régionales pour Virginie Gobalou qui siège également à la Pyramide inversée. « Ce n’est pas le RRTG de la Région (ndlr Réseau régional de transport guidé) qui va nous sortir du coma circulatoire. Nous devons nous battre pour le sud ». Concernant ces projets de contournantes, « je crois que les affaires reprennent », a fait savoir le maire de St-Pierre.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.