Revenir à la rubrique : Faits divers

Ste-Marie: il a tenté d’assassiner sa camarade

Il avait programmé le viol et la mise à mort de sa victime qui avait intelligemment réussi à échapper au pire. Soubaya, initialement poursuivi pour tentative d'assassinat et tentative de viol est détenu depuis mai 2019 avant d'être jugé devant les assises. Son avocat espérait que l'affaire se dégonfle.

Ecrit par zinfos974 – le mardi 22 juin 2021 à 18H16

En mai 2019, [un jeune homme de 18 ans était arrêté après avoir failli commettre le pire]urlblank:https://www.zinfos974.com/Il-voulait-violer-et-tuer-sa-camarade-Un-lyceen-mis-en-examen_a140609.html . Il avait en effet prévu de violer puis d’assassiner une de ses camarades de classe.

Tous deux étudiaient au lycée Le Verger à Ste-Marie en terminale S et s’apprêtaient à passer le bac. C’est justement pour réviser ensemble les épreuves que Soubaya avait attiré sa proie dans un piège. Il lui avait promis « une surprise » et lui avait donné rendez-vous dans un hangar dans le secteur de Bois Madame.

Là, tout avait été prévu: barre de fer pour frapper, menottes pour attacher, du scotch pour étouffer les cris ainsi qu’un couteau.

La victime présumée avait été frappée et presque étranglée. Mais, malgré ses 17 ans, elle n’avait pas perdu pied. Elle avait tenté de négocier avec son agresseur qui, brutalement, avait pris conscience de la gravité de ses actes.

Il s’était enfui avant de revenir pour nettoyer les blessures de la malheureuse jeune fille qui avait quitté les lieux entre temps.

[Le jeune homme, brillant lycéen]urlblank:https://www.zinfos974.com/%E2%96%B6%EF%B8%8F-Tentative-de-viol-et-de-meurtre-Le-lyceen-n-avait-aucune-appreciation-negative_a140614.html , fils de bonne famille sans histoire avait été interpellé.

[Ses camarades en avaient été stupéfaits.]urlblank:https://www.zinfos974.com/%E2%96%B6%EF%B8%8F-Les-lyceens-stupefaits-On-ne-pensait-pas-qu-il-etait-comme-ca_a140618.html

Malgré l’horreur, la victime ne perd pas pied

Mis en examen pour tentative d’assassinat et tentative de viol, le jeune homme avait expliqué au juge des libertés et de la détention, le président Karl ce jour-là éberlué, tous les détails de la mise à mort qu’il avait programmée. Les experts en charge de son examen psychologique et psychiatrique avaient soulevé sa dangerosité.

Depuis, Soubaya est en détention provisoire à la maison d’arrêt de Domenjod en attendant d’être jugé. L’ordonnance de mise en accusation a été rendue dernièrement par la juge d’instruction en charge du dossier.

Mais, son avocat, Me Jean-Pierre Gautier, a initié une action devant les magistrats de la chambre de l’instruction afin de faire modifier les poursuites à l’encontre de son client.

Des études en prison

Pour la robe noire, il n’y a pas eu tentative de viol et plutôt que de tentative d’assassinat, il souhaitait que les juges acceptent de requalifier les faits en « violences volontaires avec arme ayant entrainé une ITT de moins de 8 jours ». Ce qui changerait en effet totalement les choses pour son client puisqu’ainsi, il aurait bénéficié d’un jugement devant le tribunal correctionnel et évité la peine maximale.

Selon nos informations, le parquet général a requis l’annulation des poursuites pour viol.
Les magistrats de la chambre de l’instruction ont suivi cet avis.

Cependant, le jeune Soubaya, qui a passé son baccalauréat et poursuit ses études derrière les barreaux de la maison d’arrêt dionysienne, devra tout de même s’asseoir prochainement dans le box des accusés de la cour d’assises pour répondre de tentative d’assassinat.

Son sort est désormais entre les mains d’un jury populaire.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Prise illégale d’intérêts : Condamné, Olivier Rivière échappe à l’inéligibilité

En octobre 2020, Olivier Rivière était condamné en première instance pour prise illégale d’intérêts et concussion. Contestant tout, le maire de Saint-Philippe avait été rejugé en appel à sa demande. Le 25 mars 2021, il était condamné à trois ans d’inéligibilité et à huit mois de prison avec sursis en appel et annonçait son pourvoi en cassation qui a prospéré. Ce jeudi, alors que les mêmes peines ont été proposées à la cour, il n’écope pas d’inéligibilité, mais de huit mois de prison avec sursis et de 10.000 euros d’amende.

SPL Sudec : André Thien-Ah-Koon, condamné en appel à 5 ans d’inéligibilité, perd son mandat

En 2022, André Thien-Ah-Koon était condamné à 6 mois de prison avec sursis pour prise illégale d’intérêts dans le dossier de la SPL Sudec. Le tribunal de Saint-Pierre avait estimé que l’embauche de Christelle Mondon, la sœur de son adjointe, à la tête de la Société publique locale caractérisait un délit. Frappé d’une peine d’inéligibilité de 3 ans, le maire du Tampon avait fait appel de la décision. Ce jeudi, la cour d’appel a entériné le premier jugement. André Thien-Ah-Koon est condamné à cinq ans d’inéligibilité et perd son mandat.