Revenir à la rubrique : Faits divers

St-Benoit : Il roule en zigzag et demande un passe-droit

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le week-end a été fructueux et désolant pour les militaires de la Gendarmerie. Outre les excès de vitesse en agglomération, un autre fait particulier est à signaler dans l'agglomération de l'Est de l'île.

Ecrit par 1167938 – le lundi 17 octobre 2022 à 15H36

Il est environ 17h45 lorsque les gendarmes de la Compagnie de Saint-Benoit interceptent un conducteur qui roulait à vive allure et en zigzag. Ils se rendent compte immédiatement qu’il est en état d’ébriété. Le résultat de l’éthylotest est sans appel : 0,90 mg/l d’air expiré, soit presque 2 g/l d’alcool dans le sang. 

Pris la main dans le sac, le quinquagénaire tente, tant bien que mal, d’obtenir un passe-droit eu égard à position qu’il occupe au sein d’un service de la commune (une initiative qui n’engage que lui).

Perdu : il ne l’obtiendra pas et devra répondre de cette conduite sous l’empire d’un état alcoolique. 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Soubaya Camatchy, d’accusé à victime : son co-détenu jugé pour viol et violences répétées

Condamné à 10 ans de réclusion criminelle pour tentative d’assassinat, Soubaya Camatchy n’en a pas fini avec la justice. Suite à une décision de la chambre de l’instruction ce mardi, c’est en tant que victime de viol et de violences répétées qu’il va retrouver la juridiction criminelle. Les magistrats de la chambre viennent de confirmer l’ordonnance de mise en accusation de son co-détenu, accusé de l’avoir agressé et violenté durant ses premiers jours de détention provisoire.

Un trafic international de stéroïdes démantelé

C’est une enquête de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique de La Réunion (OCLAESP) qui a permis de mettre à jour et démanteler un trafic international de stéroïdes anabolisants. Plusieurs personnes ont été interpellées à La Réunion et en métropole. Tout est parti de l’interception d’un colis par les douanes de La Réunion.