Revenir à la rubrique : Faits divers

St-Benoit : 45 pieds de zamal saisis près de Grand Fond

Le jeudi 13 octobre, la COB (Communauté de Brigades) de Saint-Benoit a réalisé une belle opération anti-zamal. Les militaires étaient appuyés par le PSIG (Peloton du Surveillance et d'intervention de la Gendarmerie) pour mener à  bien cette opération.

Ecrit par 1167938 – le jeudi 13 octobre 2022 à 18H25

La COB de Saint-Benoit a procédé, ce jeudi 13 octobre, à  la perquisition du domicile d’un homme habitant dans les environs de Grand Fond. L’individu était soupçonné de cultiver du zamal. Les militaires de la COB, appuyés par le PSIG de Saint-Benoit, ont ainsi saisis 45 pieds lors de la perquisition. 

La totalité des pieds de zamal saisis ont été détruits. L’individu, qui est inconnu des services de justice, est convoqué fin 2022 devant un magistrat pour un rappel à  la loi. 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

4 voies du Tampon : Une voiture sur le toit

Un accident vient de se produire sur la quatre voies du Tampon. Un véhicule se trouve sur le toit au milieu de la voie descendante voiture sur le toit. De gros ralentissement sont en cours dans le secteur.

St-Louis : Redressé fiscalement, le commerçant devient trafiquant de drogue

Trois Mauriciens sont soupçonnés d’un trafic d’oiseaux et de stupéfiants inter-îles et sont derrière les barreaux depuis 10 mois en attendant leur jugement. Suite à une avarie moteur, leur speed boat qui devait rallier l’île soeur était resté en rade à Sainte-Rose en avril 2023. L’occasion de mettre la main sur leur contact réunionnais qui serait l’intermédiaire entre les cultivateurs de zamal péi et les trafiquants. Ce boutiquier de Saint-Louis avait pourtant fait fortune…

Non renouvellement d’emplois à la Région : Le rapporteur public conclut au réexamen des contrats des agents « brutalement » remplacés

Les conclusions rendues ce jeudi matin par le rapporteur public sonnent comme un revers pour la Région Réunion. Onze requérants, dont les contrats n’ont pas été renouvelés malgré leur expérience dans le poste qu’ils occupaient depuis plusieurs années, demandaient leur réintégration et l’annulation des contrats des remplaçants. Prise illégale d’intérêts par l’actuelle majorité et silence assourdissant du parquet de Saint-Denis ont également été dénoncés par les avocats des agents concernés.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial