Revenir à la rubrique : Faits divers

Saint-Benoît : Nu et en sang, il agresse les passants, dont une gramoune

Un homme a été interpellé à Saint-Benoît par la gendarmerie. Il est accusé d’avoir agressé des passants, dont sexuellement une gramoune. L’homme était nu et en sang.

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 04 février 2021 à 08H42

En début de soirée, la gendarmerie de Saint-Benoît est appelée du côté de la rue Sarda Garriga pour intervenir auprès d’un homme nu et en sang qui agresse les passants. Arrivés sur les lieux, les militaires reçoivent plusieurs témoignages, dont celui d’une personne âgée.

Celle-ci affirme avoir été agressée par un homme nu avec des cheveux jaunes. L’individu aurait soulevé sa jupe, embrassé de force en la serrant dans ses bras, avant de la faire tomber par terre où elle se cogne l’arrière du crâne.

Les témoins ont ensuite indiqué aux gendarmes dans quels immeubles l’homme s’était réfugié. Plusieurs locataires ont confirmés qu’il avait frappé à leurs portes pour rentrer. Rapidement, les militaires localisent un appartement dont la porte est ouverte. Un homme à l’intérieur correspond à la description.

Celui-ci est entièrement dévêtu et porte des traces de griffures. Il affirme être chez son cousin et qu’il prend une douche. Ses propos sont incohérents et il finit par avouer qu’il a consommé du tabac chimique. Il est interpellé sans difficulté avant d’être placé en garde à vue.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Agression sexuelle incestueuse : Comment en apporter la preuve 20 ans après ?

Accusé d’agression sexuelle sur sa nièce il y a vingt ans, un oncle fait face à la cour d’appel après une relaxe controversée à St-Pierre. Entre souvenirs douloureux et absence de preuves matérielles, la quête de vérité confronte la justice à un défi. La décision attendue le 26 septembre pourra-t-elle apporter une réponse à ce drame familial présumé ?

Chronique judiciaire : Les différents profils des prédateurs de mineurs

Lors de l’audience du tribunal correctionnel de Saint-Pierre de jeudi dernier, plusieurs audiences concernaient des faits d’agressions sexuelles sur mineurs. Si les intentions des prévenus étaient les mêmes, ce sont les différents types de profils et de contexte qui interpellent, démontrant malheureusement que le danger peut venir de partout.