Revenir à la rubrique : Faits divers

Rond-point de Gillot : 28 infractions et 6 immobilisations

Les gendarmes ont procédé à un contrôle routier sur le giratoire de Gillot à Sainte-Marie vendredi soir. Les militaires ont mis l'accent sur la sécurité des deux-roues après l'accident mortel de mercredi.

Ecrit par RL - BS – le samedi 10 juillet 2021 à 08H11

L’opération de contrôles routiers s’est déroulé de 19h30 à 22h30 sur le rond-point de Gillot et a été mené par la compagnie de Gendarmerie de Saint-Benoît. L’accent a été mis sur les deux-roues en réponse à l’accident mortel de mercredi soir. 28 
infractions et 6 véhicules ont été immobilisés.

Deux défauts d’assurance ont été observés à l’encontre de conducteurs de deux-roues. Un autre avait un taux d’alcoolémie délictuel (1,06 g/l d’alcool dans le sang) et son véhicule a été immobilisés.

D’autres infractions ont été constatées par les gendarmes, notamment 3 non-respects du panneau Stop, 6 défauts d’assurance en tout, une conduite sans Brevet de Sécurité Routière, une sans permis de conduire et un transport d’enfant sans siège adapté.

6 conducteurs conduisaient sous l’influence de l’alcool (dont 2 à un niveau délictuel) et 5 sous l’effet de stupéfiants.

En tout, 6 véhicules ont été mis en fourrière.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Prise illégale d’intérêts : Condamné, Olivier Rivière échappe à l’inéligibilité

En octobre 2020, Olivier Rivière était condamné en première instance pour prise illégale d’intérêts et concussion. Contestant tout, le maire de Saint-Philippe avait été rejugé en appel à sa demande. Le 25 mars 2021, il était condamné à trois ans d’inéligibilité et à huit mois de prison avec sursis en appel et annonçait son pourvoi en cassation qui a prospéré. Ce jeudi, alors que les mêmes peines ont été proposées à la cour, il n’écope pas d’inéligibilité, mais de huit mois de prison avec sursis et de 10.000 euros d’amende.

SPL Sudec : André Thien-Ah-Koon, condamné en appel à 5 ans d’inéligibilité, perd son mandat

En 2022, André Thien-Ah-Koon était condamné à 6 mois de prison avec sursis pour prise illégale d’intérêts dans le dossier de la SPL Sudec. Le tribunal de Saint-Pierre avait estimé que l’embauche de Christelle Mondon, la sœur de son adjointe, à la tête de la Société publique locale caractérisait un délit. Frappé d’une peine d’inéligibilité de 3 ans, le maire du Tampon avait fait appel de la décision. Ce jeudi, la cour d’appel a entériné le premier jugement. André Thien-Ah-Koon est condamné à cinq ans d’inéligibilité et perd son mandat.