Revenir à la rubrique : Blog de Pierrot

Régionales : Qui avait intérêt à faire tomber Olivier Hoarau ?

Les complotistes en tous genres n’ont plus de limites. Depuis que l’on a appris l’arrestation d’Olivier Hoarau, le maire du Port, pour des faits présumés de corruption, on entend quelques voix qui s’élèvent ici et là pour laisser entendre qu’il faudrait voir « une main noire » (référence à un célèbre assassinat politique, le 25 mai 1946 […]

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 04 février 2021 à 15H49

Les complotistes en tous genres n’ont plus de limites. Depuis que l’on a appris l’arrestation d’Olivier Hoarau, le maire du Port, pour des faits présumés de corruption, on entend quelques voix qui s’élèvent ici et là pour laisser entendre qu’il faudrait voir « une main noire » (référence à un célèbre assassinat politique, le 25 mai 1946 devant la cathédrale de St-Denis, comprendront ceux qui connaissent un peu l’histoire de La Réunion) derrière cet « assassinat » politique.

Même s’il bénéficie de la présomption d’innocence, on voit mal en effet comment Olivier Hoarau pourra continuer à faire campagne pour les prochaines régionales après sa mise en examen.

Il est vrai que cette hypothèse d’un coup orchestré par ses adversaires politiques a été avancée par Olivier Hoarau lui-même quand il avait déclaré au micro de Zinfos, juste après la première perquisition à la mairie et à son domicile :  » Cela ne vous a pas échappé, je me suis déclaré candidat à l’élection régionale le 26 octobre dernier. Et depuis une semaine – je m’y attendais – la chasse est ouverte et certains se jettent sans discernement sur l’épisode d’hier pour me discréditer« .

Qui pouvait donc avoir intérêt à empêcher la candidature du maire du Port ?

Allez savoir pourquoi, la plupart des regards se sont alors tournés en direction de l’actuel président de la Pyramide inversée. C’est bien mal connaitre le milieu politique.

D’abord, si Didier Robert avait le pouvoir de faire déclencher des enquêtes ou de les empêcher, il serait intervenu auprès de qui de droit pour éviter sa mise en cause dans l’affaire dite des Musées régionaux.

Mais surtout, c’est vraiment ne rien comprendre au jeu politique. Olivier Hoarau était le meilleur allié de Didier Robert puisqu’il divisait la Gauche. Si on veut à tout prix aller sur ce registre complotiste, ce que personnellement je ne crois pas, l’auteur du « crime » serait plutôt à chercher du côté des amis d’Olivier Hoarau.

C’est Voltaire qui disait déjà à l’époque : « Mon Dieu, gardez moi de mes amis. Quant à mes ennemis je m’en charge« .
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Le podcast de Pierrot] Et pourquoi pas Dominique Strauss Kahn à Matignon ?

A une dizaine de jours du premier tour de l’élection législative, deux sondages publiés hier soir viennent nous donner les dernières tendances de l’électorat. Tous les deux confirment une progression de l’alliance de gauche et celle du camp présidentiel, tandis que le RN et ses alliés restent en tête, mais avec une avance qui se réduit.

[Le podcast de Pierrot] Les riches paieront… Êtes-vous riche ?

Je voudrais aujourd’hui vous inciter à prendre un peu de hauteur.
Un candidat dans votre circonscription peut vous paraitre sympathique, ça peut même être un copain d’enfance ou quelqu’un avec qui vous jouez au foot ou de la guitare. C’est tout naturellement que vous pourriez être incité(e) à voter pour lui.
Je voudrais juste attirer votre attention sur le fait que ce copain, une fois élu, siègera au sein d’un groupe à l’Assemblée nationale et qu’il appliquera les directives de son parti.
On n’est pas libre quand on fait partie d’un groupe. Il y a une réunion en préalable au cours de laquelle on discute avant de voter en interne. Et une fois que la majorité s’est prononcée, vous êtes obligé€ de respecter les consignes de vote du groupe.
Tout ça pour vous dire quoi ? Avant de voter, regardez bien les programmes des différents partis nationaux. Renseignez-vous, lisez tout ce qui s’écrit, écoutez les analyses des économistes. Le 8 juillet, il sera trop tard.

La presse écrite doit vivre

Difficile d’évoquer aujourd’hui un autre sujet que le procès en référé qui s’est déroulé ce matin devant le tribunal de commerce de Saint-Denis entre le JIR de Jacques Tillier d’un côté et l’imprimerie ICP Roto représentée par son président Alfred Chane Pane de l’autre côté. Au final, la Justice a tranché : en l’absence de contrat liant les deux parties, elle ne peut contraindre l’une d’elles, en l’occurrence ICP Roto, à contracter avec l’autre, le JIR. Si un contrat avait existé, elle aurait pu obliger l’imprimeur à l’appliquer. Mais en droit français, pour qu’un contrat soit valable, il faut qu’il y ait accord sur l’objet et le prix. Ce qui n’était manifestement pas le cas en l’espèce.