Revenir à la rubrique : Société

« Réduisons nos déchets, ça déborde »

La Semaine de réduction des déchets débute aujourd'hui. Inscrite dans le cadre de la campagne nationale "Réduisons nos déchets, ça déborde", elle prend une dimension européenne pour cette quatrième édition. Jusqu'au 29 novembre, ce seront pas moins d'une cinquantaine d'actions de sensibilisation qui se tiendront à travers toute l'île.

Ecrit par Karine Maillot – le samedi 21 novembre 2009 à 08H48

Réduisons nos déchets ! Ce défi concerne tout le monde. Depuis quatre ans, l’Ademe et le ministère de l’Écologie mettent en place la semaine de Réduction des déchets. Cette année, l’événement devient européen. Les objectifs sont les mêmes pour tous. La France, tout comme le Royaume-Uni, la Belgique, l’Irlande, le Portugal… ont un objectif commun : sensibiliser les ménages afin de diminuer le coût du traitement des déchets.

La Réunion a produit en 2008 environ 500.000 tonnes de déchets ménagers, soit une augmentation de près de 5% en deux ans. Il faut savoir que l’élimination des déchets contribue à la pollution des sols, des eaux et de l’air. Le coût financier de son traitement est non seulement répercuté dans le prix du produit acheté, mais aussi à travers les impôts et les taxes locales.

Le rôle éco-citoyen que chacun doit jouer

Les diverses actions mises en place à travers l’île seront l’occasion pour le grand public de prendre conscience du rôle éco-citoyen que chacun doit jouer. L’Ademe estime qu’un éco-citoyen qui achète de manière à diminuer ses déchets peut économiser jusqu’à 500 euros par an.

Ceux qui ont la chance d’avoir un jardin peuvent diminuer leurs déchets de 20% en transformant leurs déchets de cuisine en fumier végétal naturel (compost). Le compost permet d’enrichir le jardin et de réduire les besoins en eau et en engrais.

Des gestes simples

D’autres gestes simples feront de vous, si ce n’est pas déjà le cas, un éco-citoyen de bon niveau :
Pratiquez le tri sélectif pour donner une seconde vie aux déchets d’emballage. Bien souvent, les équipements ménagers peuvent facilement être réparés… Parfois, il vaut mieux louer qu’acheter ! Préférez les piles rechargeables, celles qui sont jetables sont polluantes.

Tous les ans, les piles en fin de vie se pèsent en tonnes et sont souvent jetées à la poubelle ou dans la nature. Conséquence : les métaux lourds (plomb, mercure…) contenus dans les piles usagées polluent la nappe phréatique.

L’opération Jet’ Piles lancée par la Cinor en mars dernier permet de récolter les piles usagées dans des conteneurs installés dans les établissements scolaires, ainsi que dans les déchetteries, les mairies annexes et les centres municipaux. Les piles ainsi récoltées sont recyclées.

Le Grenelle de l’Environnement s’est fixé un objectif pour les cinq années à venir : arriver à ce que chaque habitant diminue sa production de déchets de 7%.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

1.200 Pétrels de Barau échoués sur toute La Réunion

Durant ce mois d’avril, les Pétrels de Barau juvéniles prennent leur envol pour la première fois, tentant de rejoindre la mer pour aller se nourrir. Chaque année, nombre de ces oiseaux marins endémiques et protégés s’échouent avant d’atteindre le large. Cette année, le nombre d’échouages est beaucoup plus élevé que prévu.

APEBA : Une marche conviviale ce dimanche en faveur de la protection animale

L’association APEBA organise une randonnée familiale dans la forêt de l’Etang-Salé ce dimanche à partir de 9h, en présence de bénévoles, de partenaires, mais aussi de chiens à l’adoption. Un événement qui vise à « soutenir le combat contre la maltraitance et l’errance animales à la Réunion ».

« L’octroi de mer : c’est n’importe quoi ! » selon l’UCOR

L’Union des Consommateurs de La Réunion (UCOR) publie une lettre ouverte critiquant l’octroi de mer pour son impact sur le coût de la vie et exige sa suppression immédiate, ainsi que le financement des communes et de la région par l’État, pour protéger le pouvoir d’achat des Réunionnais.