Revenir à la rubrique : Politique

Quatre ministres en visite à La Réunion cette semaine

Le ministre délégué chargé des Outre-mer, la ministre de la Culture, le ministre délégué chargé du Numérique et le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, de l'Attractivité et des Français de l'étranger seront à La Réunion entre mercredi et vendredi. Parmi les événements les plus attendus durant leur passage sur l'île, l'ouverture des "French Tech Days" et un point d'étape sur la fin des travaux de restauration du pont suspendu de la Rivière de l'Est. La préfecture fait le point dans un communiqué.

Ecrit par N.P. – le mardi 28 novembre 2023 à 11H26

Communiqué

Madame Rima ABDUL MALAK, ministre de la Culture, de Monsieur Philippe VIGIERministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, chargé des Outre-mer, de Monsieur Jean-Noël BARROT, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, chargé du Numérique et de Monsieur Olivier BECHT, ministre délégué auprès de la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur, de l’Attractivité et des Français de l’étranger, seront en visite à La Réunion du mercredi 29 novembre au vendredi 1er décembre 2023.

Ces déplacements interviennent notamment pour l’ouverture officielle des outre-mer French Tech Days à La Réunion, un rendez-vous porteur de sens et d’opportunités pour les Outre-mer. Reconnue capitale French Tech depuis le 2 février dernier, La Réunion est la première des régions d’Outre-mer à obtenir cette labellisation. Organisé par la Capitale French Tech de La Réunion et la communauté des entrepreneurs du territoire, l’événement Outre-Mer French Tech Days vise à marquer le soutien de l’Etat à la communauté des entrepreneurs ultramarins.

Pour la ministre de la Culture et le ministre chargé des Outre-mer, il s’agit également de valoriser la création de la 21ème école nationale supérieure d’architecture (ENSA) : aujourd’hui entité dépendante de l’ENSA Montpellier, demain, l’ENSA de La Réunion sera complètement autonome. Le Gouvernement a décidé de faire de cette antenne une école à part entière. L’ENSA de La Réunion deviendra la 1ère école d’architecture implantée dans un département ultra-marin.

Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Azur
2 mois il y a

Qu’ils se déplacent en voiture, ils se rendront compte des difficultés de déplacement et l’incapacité de nos élus pour leur anticipation.
Les compagnies d’hélicoptères se frottent déjà les mains……

bob
2 mois il y a

4 ministres i vient mangent letchis et mangue josé !!!

valeo
2 mois il y a

On n’en veut pas, merci.

Squid
2 mois il y a

BaT Karé sous les tropik

PEC-PEC
2 mois il y a

Comme tous les hivers les ministres migrent… Ça se vérifie d’années en années !

Lui
Répondre à  PEC-PEC
2 mois il y a

Ou trompe zot la peur venir,zot préfère rester et télécommandé les petits robots a distance (mode wifi gars,)

Quand zot i viens sur place c’est pour un mise a jour des robots concernés, i rajoute a li des fonctions !!

Une sorte d’évolution robotique

Lui
2 mois il y a

Zot viens amène recommandations sanitaires et administratif pour les mois a venir !!

Peu de temps après zot départ le temps de Moune i oubli que zot était la,les gens verront de nouvelles normes !!

Etheve
2 mois il y a

Faut que lon arrête detre des hypocrites, faut les boycotter tous ses seigneurs du petit roi…sinon que nos elu(e)s arrêtent de blablater ….

Dans la même rubrique

Saint-Louis poursuit sa mue grâce à l’Action Coeur de Ville

Ce mardi 27 février, Juliana M’Doihoma a signé l’engagement de Saint-Louis dans le dispositif Action Coeur de Ville mis en place par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT). C’est dans ce cadre qu’une nouvelle agence France Services a été inaugurée, la première de France à être apte à accueillir les personnes sourdes et malentendantes.

Thierry Robert n’aura pas à rembourser 66.000 euros à l’Assemblée nationale

Thierry Robert avait été condamné pour harcèlement et rupture abusive du contrat de ses collaborateurs parlementaires. Il devait alors verser plus de 100.000 euros à ses deux anciens assistants. L’Assemblée nationale lui avait avancé une somme importante pour régler cette dette. Le député rendu inéligible peu de temps après, le Parlement lui réclamait l’argent donné. L’ex-élu avait été considéré comme redevable lors d’un premier procès mais la Cour d’appel a retoqué cette décision. Thierry Robert n’aura donc pas à rendre 66.000 euros à l’Assemblée.

Ratenon interpelle Selly sur l’insalubrité de la maison France services de Saint-Benoît

Lors de sa tournée des maisons France services de la 5e circonscription, le député Jean-Hugues Ratenon a été consterné face à l’état du local de Saint-Benoît. « Une maison à l’hygiène douteuse, notamment la présence d’odeurs et d’excréments de rats », décrit l’élu qui évoque le risque de leptospirose et en demande la fermeture. Il interpelle le maire dans un courrier.

Groupe de travail sur la transparence des prix : Naillet sollicite la ministre des Outre-mer

Le Député Philippe Naillet a envoyé un courrier à Marie Guevenoux, Ministre déléguée chargée des Outre-mer pour lui demander la mise en place d’un groupe de travail sur la transparence des prix à La Réunion comme il avait été décidé en septembre à la Préfecture de La Réunion en présence de Philippe Vigier, ministre délégué chargé des Outre-mer.