Revenir à la rubrique : Faits divers

Pro2Air placée en liquidation judiciaire: Les 109 employés au chômage

La société Pro2Air, spécialisée dans la commercialisation de fluides pour les hôpitaux et cliniques, a ,hier, été placée en liquidation judiciaire. Pro2Air ne s’est pas remise de la mort de son fondateur Antoine Gaillard fin 2016 et du conflit qui opposait son fils, qui avait repris les rennes de l’entreprise, au gérant, explique la presse écrite.  Placée en […]

Ecrit par N.P – le jeudi 18 avril 2019 à 09H09

La société Pro2Air, spécialisée dans la commercialisation de fluides pour les hôpitaux et cliniques, a ,hier, été placée en liquidation judiciaire. Pro2Air ne s’est pas remise de la mort de son fondateur Antoine Gaillard fin 2016 et du conflit qui opposait son fils, qui avait repris les rennes de l’entreprise, au gérant, explique la presse écrite. 

Placée en redressement judiciaire en février dernier, la société devait notamment faire face à un passif d’environ 2,5 millions d’euros. Le projet de cession des parts sociales de SCI et celui d’une offre d’un dirigeant ayant des sociétés en Afrique et à Madagascar, ont finalement été écartés. 

Les 109 personnes qu’employait Pro2Air à La Réunion, Mayotte et en Nouvelle-Calédonie se retrouvent aujourd’hui au chômage.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Saint-Pierre : Il perd 20 euros et menace de mort sa copine avec une hachette

Un homme de 25 ans a été jugé en comparution immédiate par le tribunal de Saint-Pierre pour des violences sur sa conjointe. Après avoir perdu 20 euros, il l’a accusée de lui avoir volé l’argent avant de la frapper et de la menacer avec une arme. Il a été condamné à 24 mois de prison, dont 14 mois avec sursis.