Revenir à la rubrique : Santé

Pourquoi le couvre-feu a-t-il été prolongé ?

Le préfet de La Réunion a décidé hier de prolonger le couvre-feu jusqu'au lundi 5 avril inclus. Les Réunionnais ne pourront donc pas se déplacer entre 18 heures et 5 heures pendant encore 2 semaines. Le plus haut représentant de l'Etat a expliqué pourquoi il a pris cette décision.

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 19 mars 2021 à 06H22

[La Réunion est soumise à un couvre-feu à 18 heures depuis le 5 mars et au moins jusqu’au 5 avril]urlblank:https://www.zinfos974.com/Le-couvre-feu-a-18-heures-prolonge-jusqu-au-5-avril_a167178.html . Les restrictions de déplacements nocturnes au niveau de tout le département devraient donc durer au minimum 5 semaines d’affilée (si l’on y ajoute la période de couvre-feu à 22 heures du 26 février au 4 mars).

Le préfet de La Réunion a décidé de prolonger l’arrêté qui était en vigueur du 5 au 21 mars pour une durée de deux semaines. Le plus haut représentant de l’Etat n’a pas indiqué si le couvre-feu serait forcément levé au terme de cette prolongation. Il faudra suivre l’évolution de l’épidémie de Coronavirus pour le savoir.

Le couvre-feu est-il efficace ?

Le préfet annonce vouloir « poursuivre le freinage de la circulation épidémique et limiter l’impact sur le système hospitalier« . Et pour ce faire, il a décidé de reconduire la mesure de couvre-feu pour une période de 15 jours.

Les autorités ont donc jugé nécessaire de maintenir le couvre-feu car « au regard des indicateurs épidémiologiques et des conséquences économiques de la crise sanitaire, cette mesure reste adaptée. » 

La situation sanitaire ne permet pas la levée du couvre-feu

Jacques Billant explique dans le communiqué publié hier que la situation épidémique est « stable » mais déplore « une présence forte de l’épidémie sur l’ensemble du territoire« . Les chiffres de l’Agence régionale de la Santé publiés cette semaine montrent en effet une légère baisse du nombre de nouvelles contaminations hebdomadaires (-7%) mais qui est nuancée par moins de dépistages, ce qui a pour résultat de faire passer le taux de positivité (6,6%) au-dessus du seuil d’alerte.

Et avec plus de 900 cas en une semaine (du 6 au 12 mars), l’épidémie marque légèrement le pas à La Réunion mais reste à un niveau bien plus élevé que lors du pic de la 2e vague en novembre (environ 700 cas en une semaine).

Prolonger le couvre-feu pour ralentir l’épidémie

Les mesures de restrictions sont jugées utiles et leur prolongation permettrait « de conforter la phase de stabilisation actuelle et doit surtout permettre d’engager une baisse de la circulation épidémique dans les prochains jours« .

Les autorités sanitaires s’attendent donc à voir l’épidémie de Coronavirus ralentir grâce au maintien du couvre-feu si toutefois les gestes barrières sont strictement appliqués.

Voir ses amis et rencontrer sa famille, les activités ciblées par le couvre-feu

« La mise en place du couvre-feu vise à limiter les interactions sociales, les rassemblements amicaux et familiaux propices à la contamination dans un contexte de circulation active des variants de la Covid-19« , explique la préfecture dans le communiqué publié hier.

Le préfet de La Réunion avait pour cela appelé les Réunionnais à « [sacrifier le mois de mars]urlblank:https://www.zinfos974.com/Covid-Le-Prefet-appelle-a-sacrifier-le-mois-de-mars_a166747.html  » dans l’espoir de retrouver « des jours heureux et libres« .

Le mois de mars sera donc totalement sacrifié, ainsi qu’au moins le début du mois d’avril…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une campagne de communication à l’occasion de la journée du don d’organes

Afin de marquer la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes, la greffe et la reconnaissance du donneur qui aura lieu le 22 juin, le CHU de La Réunion, l’Agence Régionale de Santé La Réunion et l’Agence de la Biomédecine, en partenariat avec la Région Réunion, lancent une campagne de communication locale « Parlons don ! ». La Direction Générale du CHU et ses partenaires ont organisé une conférence de presse ce jour pour le lancement de cette campagne inédite.

Point épidémiologique régional du 3 au 9 juin 2024 : La dengue et la leptospirose toujours en baisse

Depuis six semaines, Santé publique France observe une baisse continue des cas hebdomadaires de leptospirose. De plus, le nombre de cas de dengue diminue, bien que le sud de l’île reste majoritairement concerné. Par ailleurs, les consultations pour infections respiratoires aiguës (IRA) connaissent une hausse, selon le réseau des médecins sentinelles. Les autres indicateurs sanitaires restent stables.

3e édition de la Journée mondiale des donneurs de sang à CIMENDEF ce vendredi

La 3e édition de la Journée mondiale des donneurs de sang se tiendra à Saint-Paul ce vendredi. Elle permet de remercier les donneurs, tous ceux qui s’engagent pour le don de sang, et rappeler le caractère essentiel de ce geste avant une période délicate pour l’Établissement français du sang (EFS) : celle des grandes vacances scolaires à la Réunion.

[Communiqué] ViaTrajectoire.fr, le nouveau service qui facilite l’inscription des personnes âgées en structures d’hébergement

À partir du 11 juin 2024, ViaTrajectoire, une plateforme facilitant l’orientation et les demandes d’admission des personnes âgées en structures d’hébergement, sera accessible aux patients, familles et professionnels de santé à La Réunion. Ce service est déployé dans l’île par l’ARS en collaboration avec le Conseil Départemental et le GCS TESIS.