Revenir à la rubrique : Politique

PLR : Après les “péripéties des élections”, l’appel au travail

Emmanuel Séraphin, secrétaire général du PLR, fait le bilan des élections sénatoriales. Il salue la victoire des progressistes qui ont fait reculer la Droite, même si la progression a été marquée par une division.

Ecrit par Baradi Siva – le mercredi 27 septembre 2023 à 20H37
Photo : Alexandre Robert

Le maire de Saint-Paul et secrétaire général du mouvement Pour La Réunion a accepté de répondre aux questions de Zinfos974 suite aux élections sénatoriales. Il s’exprime sur l’élection de deux sénatrices de Gauche, saluée par toutes les forces progressistes même si deux listes différentes ont participé au scrutin.

Ce qui est important, c’est que nos députés Nupes ont maintenant un relai avec deux sénateurs progressistes. Le Sénat ne reflétait pas ce que pensaient et ce que voulaient les Réunionnais”, assure Emmanuel Séraphin.

Le maire de Saint-Paul déclare : “Pour ceux qui ont voulu voir qui est le plus fort, tout ça, c’est fini !” Il intime les élus à se concentrer sur l’après : “Tout le monde doit se mettre au travail, assumer ses responsabilités pour La Réunion, maintenant.”

Le multivers de la Gauche

La plateforme qui avait mené la Gauche à renverser la Droite et s’emparer de la Pyramide inversée s’est divisée pour les élections sénatoriales.

Quand on ne veut pas faire l’union, on trouve toutes les excuses. Il y a toujours des péripéties pendant les élections”, tempère Emmanuel Séraphin, qui ne voit pas une déchirure irrémédiable dans l’univers de la Gauche réunionnaise.

Le maire de Saint-Paul ne semble pas fan des nouvelles productions Marvel. Des production où l’on peut voir plusieurs Spidermans se partager l’affiche du même film. “Il n’y a pas de guerre des cheffes. La seule cheffe à la Région, c’est Huguette Bello. Je comprends les frustrations. Mais aujourd’hui, la seule personne au volant, c’est elle. Il ne peut pas y avoir deux volants”, lance Emmanuel Séraphin.

Le secrétaire général du PLR se tient à distance du multivers et appelle au réalisme : “Dire qu’on est devant sur un quota de 1.400 grands électeurs, c’est une réalité. Mais Huguette Bello est devant sur les 650.000 électeurs en 2021, c’était pas si loin que ça. Elle est présidente de Région jusqu’en 2028, il n’y a pas à anticiper les élections.”

Les portraits des sénateurs élus

L’union des univers de Gauche est-elle possible ?

Tout le monde souhaite une grande plateforme à Gauche. L’important est qu’on partage les mêmes idées progressistes”, assure Emmanuel Séraphin, qui se dit confiant pour les chances de la Gauche aux prochaines élections.

Le secrétaire général du PLR appelle les forces de Gauche à continuer le travail démarré en 2020 et qui a permis aux progressistes de se renforcer aux Municipales, de s’imposer aux Régionales, de prendre l’ascendant aux Législatives et de continuer à avancer aux Sénatoriales.

L’important c’est de porter la voix des Réunionnais le plus loin possible sur le projet bâti collectivement avec tous les partis politiques. Après, il y a toujours les jeux de partis mais il ne faut pas perdre de vue que l’on travaille pour le pouvoir d’achat, la formation et l’emploi pour les Réunionnais”, conclut-il.

Sénatoriales : Les plus gros moukatages

S’abonner
Notification pour
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Comité central
4 mois il y a

Union de quoi ? Toute i sa cour ek bareigt pour les municipales et ensuite les régionales. On a vu c’est quoi la gestion Plr non merci

bob
4 mois il y a

Le petit toutou de matante sort ses griffes !!!

PIGEON
4 mois il y a

Le maire de Stpaul, qui n’a pas été élu par le peuple pour diriger cette commune qui lui a été offerte sur un plateau, crie « victoire des progressistes ! » . Il oublie de dire que la liste préparée par Mme Bareights est arrivée largement devant celle de Mme Bello, « élue par les 650 000 Réunionnais ».
En présentant une personne que personne ne connait et qui n’a rien fait pour défendre les Réunionnais, et qui doit encore une fois tout comme le maire de Stpaul, son mandat à la dame de la pyramide, le PLR vient de subir une cuisante défaite qui laissera sans doute des traces….

St paulois
Répondre à  PIGEON
4 mois il y a

Le règne de Bello la fini , vivement 2026 na commence par vire à ou et 2028 le tour de Bello.

jo cazanove
Répondre à  St paulois
4 mois il y a

Ne vous tracassez pas pour madame BELLO sa carrière se terminera elle ne se présentera plus l’âge est là l’avenir c’est la jeunesse!

Jean Louis la douille
4 mois il y a

Mets toi au travail déjà sur ta commune fantomas, cumulard….

Isabelle
4 mois il y a

Ce mec n’inspire pas du tout confiance… ce n’est qu’une impression mais bon…

Dos Santos
4 mois il y a

Le début de la fin du PLR commence. La tromperie se paie cache et les élections qui vont suivre seront la preuve. Après l’échec du PLR aux sénatoriales, se sera en suite les élections européennes puis les municipales. Le déclin est entamé pour ce parti. Votre arrogance et votre incompétence seront la clé de votre échec. M. SÉRAPHIN une remise en cause de votre politique au sein de la mairie, au territoire ouest et du PLR doive être mise sur la table. Soyez humble ne refuser le débat et la réflexion car le temps qui passe ne se rattrape JAMAIS.

Citoyen
4 mois il y a

Zot canard le noir …! Prochaines échéances..

Michel
4 mois il y a

Le donneur de leçon… le toutou de iguette n’a jamais été élu sur son nom. Depuis quand séraphin y connaît la politique ça toujours été le toutou du PCR. Bientôt son règne y sa fini son arrogance lui portera la défaite.

jpleterrien
4 mois il y a

Travail ? Quel drôle de mot pour nos politicards locaux !!!
Va falloir qu’ils cherchent dans le dictionnaire pour en connaître le sens…
Pas dans la poche…

Dans la même rubrique

Saint-André renouvelle ses ambitions « pour une ville moderne et dynamique »

Joé Bédier présente ce jeudi les orientations budgétaires de la ville lors du conseil municipal. L’occasion de mettre en lumière les priorités et les projets pour l’année à venir. Des OB qui s’inscrivent « en parfaite cohérence » avec les engagements politiques « pris depuis 2020 », lance le maire de Saint-André. « Grâce à une gestion financière saine, la commune peut poursuivre son plan pluriannuel d’investissement (PPI) avec un focus particulier mis en 2024 sur l’éducation, la culture, et la proximité », poursuit l’édile saint-andréen.

Thierry Robert condamné en appel pour diffamation

Thierry Robert a été condamné en appel pour diffamation sur les réseaux sociaux. Il écope d’une peine moins lourde qu’en première instance, 2.500 euros d’amende et un euro symbolique de dédommagement à verser à Bruno Domen.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial