Sénatoriales

Ericka Bareigts et 4 maires

La convergence bareigtsienne va-t-elle provoquer un Big Bang à Gauche ?

Éricka Bareigts est la seule des leaders politiques à avoir organisé une conférence de presse au lendemain des élections sénatoriales. Preuve s’il en est du coup de maître de cette nouvelle alliance de Gauche qui compte peser dans les prochaines élections. La maire de Saint-Denis demande un changement de méthode pour ouvrir l’union à toute la Gauche, comme en 2021.

Audrey Belim : « Hâte d’en découdre et de travailler »

La seconde aura été la bonne pour Audrey Belim. La porte-parole de la fédération locale du Parti socialiste, qui devait pour rappel prendre la suite de Michel Dennemont à mi-mandat lors de la dernière mandature avant le contrepied de l'ancien sénateur, siégera bien au Sénat lors de la prochaine mandature. L'élue dionysienne, qui se dit "très fière de représenter la femme et l'identité réunionnaise", appelle de ses vœux la tenue d'une conférence territoriale entre les parlementaires locaux de tout bord politique pour ainsi "porter une voix commune" à Paris sur différentes thématiques comme l'octroi de mer, la lutte contre la vie chère ou encore la fiscalité.

Evelyne Corbière : « Une grande fierté pour les femmes de La Réunion »

Nouvellement élue sénatrice, la présidente de l'Union des femmes réunionnaises (UFR) et membre de la majorité régionale, Evelyne Corbière, accueille avec enthousiasme son élection au Sénat. Un scrutin qui a vu La Réunion envoyer trois femmes siéger aux Palais du Luxembourg, une première. "Une belle avancée pour les femmes et la jeunesse réunionnaises", relève la parlementaire qui aura à cœur, dit-elle, "de pointer les éléments dans les textes qui seront abordés au Sénat pour qu'ils impactent positivement notre territoire".