Revenir à la rubrique : Politique

Pierrot Dupuy – Sébastien Lecornu ne veut pas manger de caris à La Réunion

La nouvelle est en train d'enflammer les réseaux sociaux. Dan Hastings est un journaliste qui travaille entre autres pour le Huffington Post et Slate. Il se trouve que ses parents tiennent un restaurant à La Réunion, spécialisé dans les plats typiques de notre île.

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 13 août 2020 à 17H04

Il a publié sur son compte Twitter, le 11 août dernier, un commentaire dénonçant le fait que ses parents ont été sollicités par les services de la Préfecture pour l’établissement d’un devis pour un repas pour le ministre lors de son déplacement dans notre île, du 17 au 20 août prochain.

Avec des demandes pour le moins surprenantes : « Ma maman a un restaurant et a reçu une demande de devis d’un cabinet de haut fonctionnaire, a commenté le journaliste. Ils lui demandent de faire de la cuisine “sans sauce, type quiche, poisson grillé et quinoa”.

D’où la colère du journaliste : « Personne lui a expliqué que la cuisine réunionnaise est un mélange de gastronomie chinoise, indienne, pakistanaise, malgache et africaine? En gros tout sauf la quiche lorraine« .

Cette colère s’explique également par le fait que ses parents sont très inquiets de ne pas être à la hauteur des désirs du ministre. Autant ils savent faire un bon cari poulet ou poisson, autant ils ne savent pas préparer une quiche lorraine…

« Sur Skype mon père a les larmes aux yeux en me disant qu’ils ne sont pas “à la hauteur” pour recevoir la délégation ministérielle. Ma mère renchérit “Je ne sais pas cuisiner comme ça moi” comme si c’était elle la fautive. Je vais m’énerver« , ajoute Dan Hastings qui conclut : « Donc il veut bien être notre ministre, mais manger les plats locaux c’est trop« .

« C’est pas juste impoli, c’est clairement raciste, affirme-t-il. C’est pour nous rappeler qu’il y a une hiérarchie entre la nourriture “exotique” indigne d’un Ministre et la gastronomie métropolitaine qui serait supérieure« .

Finalement, l’affaire a connu une fin heureuse. Selon le journal [Voici]urlblank:https://www.voici.fr/news-people/actu-people/sebastien-lecornu-denonce-le-ministre-des-outre-mer-aurait-refuse-de-manger-local-a-la-reunion-686021 qui a consacré un article au sujet, le journaliste a indiqué que suite aux nombreuses réactions enregistrées sur Twitter, les équipes de Sébastien Lecornu ont affirmé qu’il allait finalement manger réunionnais : « On a appelé mes parents. La délégation est ravie de venir déjeuner chez eux et leur demandent de faire du local comme d’habitude. Merci Twitter ».

 

Pierrot Dupuy - Sébastien Lecornu ne veut pas manger de caris à La Réunion

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sigrid Gérardin, n°2 sur la liste PCF aux Européennes : « Porter le projet que vous construirez pour vous et par vous »

Le Parti communiste réunionnais (PCR) a célébré ce samedi son 65e anniversaire sur la place Paul-Vergès à Saint-Denis. Cet événement s’inscrit dans le cadre des élections européennes et a été marqué par un hommage rendu à son fondateur, premier Réunionnais élu au Parlement européen. Le tout en présence de Sigrid Gérardin, n°2 sur la liste PCF conduite par Léon Deffontaines.

[Communiqué]“Nous, élus des Outremers, demandons solennellement au Gouvernement le retrait immédiat du projet de loi de réforme constitutionnelle”

La Présidente de Région Huguette Bello aux côtés de Présidents de collectivités ultramarines et de parlementaires ultramarins (dont les Réunionnais Evelyne Corbière, Karine Lebon, Frédéric Maillot, Emeline K/Bidi, Perceval Gaillard, Jean-Hugues Ratenon et Younous Omarjee) cosignent une tribune pour alerter sur la situation en Nouvelle-Calédonie et appeler le gouvernement à retirer son projet de loi de réforme constitutionnelle.