Revenir à la rubrique : Politique

[Pierrot Dupuy] Le délégué interministériel guadeloupéen à l’Egalité des Chances se fait déjà remarquer

Le 16 janvier dernier, j’avais eu l’occasion déjà d’égratigner la nomination, à nouveau, de Maël Disa, un Guadeloupéen, au poste de Délégué interministériel à l’Egalité des Chances des Français d’Outre-Mer et à la Visibilité des Outre-mer. Un illustre inconnu dont le seul fait d’armes était d’être le référent de La République en Marche en Guadeloupe, […]

Ecrit par – le vendredi 31 janvier 2020 à 17H25

Le 16 janvier dernier, j’avais eu l’occasion déjà d’égratigner la nomination, à nouveau, de Maël Disa, un Guadeloupéen, au poste de Délégué interministériel à l’Egalité des Chances des Français d’Outre-Mer et à la Visibilité des Outre-mer. Un illustre inconnu dont le seul fait d’armes était d’être le référent de La République en Marche en Guadeloupe, un département qui avait fortement voté pour Emmanuel Macron à la présidentielle.

On pouvait au moins espérer qu’une fois nommé, Maël Disa mette ses convictions politiques dans sa poche et s’attelle à ses nouvelles fonctions avec un minimum de neutralité.

Or voilà que selon un communiqué de presse du Parti socialiste guadeloupéen, qui s’appuie sur une vidéo (voir ci-dessous), le même Maël Disa n’a pas hésité à assister le dimanche 26 janvier à une réunion publique du candidat LREM de Guadeloupe Olivier Serva. Ce qui est déjà extrêmement choquant.

Mais bien pire que cela, lors de sa prise de parole, il a affirmé qu’il était là en tant qu' »ami » et « militant »…

Un mélange des genres totalement déplacé, qui a amené la fédération socialiste à exiger de la ministre des Outremer un rappel à l’ordre, avec rappel de son obligation de réserve. Sur le même registre que ce qui avait valu à Ségolène Royal de perdre son poste d’ambassadrice des Pôles.

Demande restée lettre morte jusqu’à présent…

 

[Pierrot Dupuy] Le délégué interministériel guadeloupéen à l'Egalité des Chances se fait déjà remarquer

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.