Revenir à la rubrique : National | Politique

[Pierrot Dupuy] Emmanuel Macron pyromane ?

Patrick Devedjian qui fut secrétaire général de l'UMP et ministre de 2008 à 2010 eut un bon mot en 1997 suite à la dissolution de l'Assemblée nationale par Jacques Chirac.

Ecrit par Pierrot Dupuy – le lundi 10 juin 2024 à 18H05

Patrick Devedjian avait déclaré après la dissolution de l’Assemblée nationale par Jacques Chirac en 1997 : -« On était dans un appartement avec une fuite de gaz. Chirac a craqué une allumette pour y voir clair« .

Qui a dit que l’histoire ne se répétait jamais ?

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le Département appuie sur le levier de l’économie

Même si cela ne relève pas de ses compétences premières, la majorité départementale a insisté sur ses investissements dans l’économie réunionnaise, ce mercredi lors de son assemblée plénière. Grâce à un emprunt bancaire, 20 millions d’euros supplémentaires seront injectés dans la filière du BTP.

Polémique Fèt Kaf : Johnny Payet répond aux critiques

Suite à la polémique lancée avec ses propos sur l’esclavage et les célébrations du 20 décembre lors de la matinale de Réunion la 1ère, Johnny Payet veut préciser le sens de sa pensée lors de cette intervention dans un communiqué.

Olivier Dugain, ex-Croire et Oser, rallie Frédéric Maillot

Olivier Dugain, ancien membre de Croire et Oser et ex-soutien d’Alexandre Laï-Kane-Cheong, a annoncé son ralliement à Frédéric Maillot pour les prochaines élections législatives dans la 6e circonscription. Lors d’une conférence de presse, il a exprimé sa perte de confiance envers Alek Laï-Kane-Cheong et a dénoncé ce qu’il considère être une « supercherie politique » orchestrée par la Plateforme réunionnaise menée par Ericka Bareigts et Maurice Gironcel.