Revenir à la rubrique : National | Politique

Philippe Vigier “squatteur” de la rue Oudinot, selon Mediapart

Le journal d’investigation en ligne rapporte que l’ancien locataire du ministère des Outre-mer, assuré de ne pas reprendre son poste, continue de profiter des avantages de son ancienne fonction. Un cas qui interroge, alors que d’autres ministres débarqués ont dû y renoncer immédiatement.

Ecrit par N.P – le mercredi 31 janvier 2024 à 10H54
Photo : Pierre Marchal / Anakao Press

L’éphémère ministre-délégué chargé des Outre-mer profiterait-il des largesses de l’Etat ? C’est que laisse entendre un article publié par nos confrères de Mediapart ce mardi. Philippe Vigier a ainsi organisé plusieurs dîners privés au ministère des Outre-mer, utilisant les cuisines et mobilisant du personnel, justifiant ces actions par une “tolérance gouvernementale”. Il continue également d’occuper le logement de fonction, utilise la voiture avec chauffeur et a recours à l’officier de sécurité.

L’ancien ministre admet avoir organisé des dîners privés au ministère, mais affirme qu’il remboursera les coûts associés. Il précise que la facture pour ces repas sera reçue début février. Ainsi, aussi bien pour ses dîners privés que pour plusieurs déplacements dans Paris et en province, l’ancien ministre n’a pas hésité à mobiliser du personnel du ministère.

Les règles entourant l’utilisation des avantages ministériels semblent floues et différentes versions sont rapportées par d’anciens ministres interrogés. Certains ont perdu rapidement leurs privilèges après le remaniement, tandis que d’autres ont continué à bénéficier de certains avantages pendant un certain temps. Des collaborateurs ministériels se retrouvent également dans une « zone grise », travaillant bénévolement sans salaire ni cadre réglementaire clair.

L’article de Médiapart mentionne que la pratique de Philippe Vigier est d’autant plus surprenante que plusieurs de ses anciens collègues ministres débarqués rapportent une tout autre version de leur situation post-remaniement. Certains n’ont plus le droit d’engager la moindre dépense, perdant leurs badges et leurs véhicules ministériels. La gestion de ces cas paraît varier, et il y a une absence de clarté sur les règles en vigueur.

Des témoignages d’agents administratifs soulignent le caractère inédit de la situation, avec des ministres conservant leurs avantages pendant une période indéterminée. Certains ministères ont agi au cas par cas pour mettre fin à ces privilèges perçus comme injustifiés. Les collaborateurs ministériels, espérant réintégrer un cabinet, se trouvent également dans une situation difficile, travaillant souvent bénévolement. Plusieurs collaborateurs des ministères délégués à Bercy continuent de travailler sans salaire afin de “gérer les affaires courantes”.

Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
19 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Marc
26 jours il y a

Ils sont vraiment cons, c’est du pénal… Détournement de fonds publics.

le veilleur
26 jours il y a

Il, elle et ils se gavent sans aucune décence alors que les agriculteurs revendiquent. Le président est absent et totalement aphone. Bruno Lemaire a déclaré ce matin que ceux qui critiquent le gouvernement ne comprennent rien à l’économie.

le veilleur
26 jours il y a

Il, elles et ils se gavent sans aucune retenue et décence. Le 1er ministre parle à la France de sa sexualité, le président voyage et Bruno Lemaire a déclaré ce matin que ceux qui critiquent ne comprennent rien à l’économie

parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mo
26 jours il y a

 » Selon Mediapart,  »

Tout est dit dans le titre de l’article ?

Il arrive que des faux cul profite du système sur le dos du PEUPLE …

C’est ainsi !

jff
26 jours il y a

A force de tirer sur la corde….

Joe Riz de veau
26 jours il y a

« Les collaborateurs ministériels, espérant réintégrer un cabinet, se trouvent également dans une situation difficile, travaillant souvent bénévolement. »
A quand la visite de l’inspection du travail, pour faire la lumière sur ce genre de pratique.
Le bénévolat est encadré, « il y a une absence de clarté sur les règles en vigueur. » Un petit contrôle, nul n’est au dessus des lois.

JORI
26 jours il y a

Est-il toujours payé car dans ce cas il s’agirait d’emploi fictif. Est-ce que la haute autorité à la transparence de la vie publique a été saisie de cette affaire ?. De même que la dgfip?.😂😂😂

Marc
Répondre à  JORI
25 jours il y a

Il n’est plus payé car pas ministre. La HATVP n’est pas compétente sur ces questions, la DGFIP non plus. C’est une question pénale ou relevant à la rigueur (non pas sur un cas particulier mais sur une analyse générale) de la compétence de contrôles de la Cour des Comptes. C’est hallucinant, même quand on est d’accord vous parvenez à viser à côté…

JORI
Répondre à  Marc
25 jours il y a

« vous parvenez à viser à côté… », de quelle façon puisque contrairement à vous je ne suis pas affirmatif dans mes propos?. 😂😂😂

Sin-Dnisien
Répondre à  JORI
23 jours il y a

Si
Ça s’appelle des questions rhétoriques

JORI
Répondre à  Sin-Dnisien
21 jours il y a

« Si » à quoi et c’est votre interprétation de mes questions à moins que vous puissiez développer. 😂😂😂

joris
Répondre à  Marc
25 jours il y a

et oui c’est le roi de la polémique…

du matin au soir, du lundi au dimanche, tjr là présent au poste à rafraichir sa page internet sur zinfos en attente de nouveaux messages pour polémiquer le plus possible !!!

C’est sa façon à lui d’occuper sa vie, pendant que d’autres travaillent, voient leurs amis, sortent.. Lui polémique, chacun ses loisirs 🙂

JORI
Répondre à  joris
25 jours il y a

Et oui, le roi du moins un du matin au soir, du lundi au dimanche, toujours là présent au poste à rajouter des moins un, sans même savoir pourquoi, sur mes commentaires en attente avec impatience de mes nouveaux messages.
C’est votre façon de vous occuper dans la vie, pendant que d’autres travaillent, voient leurs amis, sortent. Vous, c’est mettre des moins un sans même savoir pourquoi. Comme vous le dites si bien, à chacun ses loisirs. 😂😂😂

Retour Navrant
Répondre à  JORI
25 jours il y a

Vous j’ai des gros doutes que vous travaillez, vu le nombres de commentaires dont vous inondez Zinfos. Vous allez nous dire que vous le faites au travail et qui vous payent pendant ce temps ?

joris
Répondre à  Retour Navrant
24 jours il y a

Meme le soir de noel et du nouvel an, il avait posté ces messages lol

Il arrive meme pas à s’empecher de répondre à des gens qui ne lui répondent meme pas….

Rien d’autres à faire et personne dans la vraie vie avec qui échanger, compatissons !!!

JORI
Répondre à  joris
21 jours il y a

« Meme le soir de noel et du nouvel an, il avait posté ces messages lol », et même le soir de Noël et du nouvel an vous avez passé votre temps à mettre des moins un à tous mes commentaires toujours sans même savoir pourquoi. « Il arrive meme pas à s’empecher de répondre à des gens qui ne lui répondent meme pas…. », c’est pourtant ce que vous faites vous même sous un autre article avec Bibi for ever mais là vous ne vous en vantez pas. Mais faut croire que vous vous avez le droit de faire ce que vous-même reprochez à d’autres. Vous n’avez rien d’autre à faire dans votre vie que de mettre des moins un à tous mes posts sans même savoir pourquoi. Vous êtes pathétique 😂😂😂

JORI
Répondre à  Retour Navrant
21 jours il y a

Je peux me poser la question vous concernant. D’autant plus que pour échapper au radar vous devez écrire sous différents pseudos comme vous l’avez avoué. Qui vous paie pendant ce temps ?. 😂😂😂

Contribuzble
25 jours il y a

Tous ces ministres en ti contrat précaire et incompétent raz le bol..!

TiJean
25 jours il y a

sil est SDF à Paris il peut venir couper la canne chez nous . om manque de main doeuvre

Dans la même rubrique

Risque de pénurie de lait maternel à La Réunion : Frédéric Maillot interpelle le ministère

Un risque de pénurie de lait maternel pèse sur les services de néonatologie de La Réunion. Alors que l’île compte plus de prématurés que l’Hexagone, Frédéric Maillot estime « inconcevable » qu’il n’y ait pas de lactarium sur notre île, d’autant plus que la démographie est en progression. Le député interpelle Frédéric Valletoux, ministre délégué chargé de la santé, dans le courrier ci-dessous.

Sainte-Marie fait un grand pas sur la résorption de son déficit

Le second conseil municipal de l’année à Sainte-Marie s’est déroulé ce vendredi et a été principalement marqué par les discussions autour des orientations budgétaires. Avec des marges de manœuvres financières quasi retrouvées, le maire de Sainte-Marie, Richard Nirlo, annonce que la commune pourra enfin relancer de nombreux chantiers à l’arrêt, comme l’école de Beauséjour, dont la livraison est attendue pour 2025.

Une délégation de sénateurs en visite pour deux missions d’étude à La Réunion

Quatre sénateurs multiplient cette semaine les visites de terrain et les rencontres avec les représentants des institutions et collectivités dans le cadre de deux études portant sur l’« Adaptation des moyens d’action de l’État dans les Outremer » et la « coopération et l’intégration régionales des Outremer ». Des propositions de loi sont attendues avant la fin de l’année.

La complexe campagne des Européennes

C’est l’heure de la rentrée politique. Les partis lancent à reculons, à demi-mot ou en misouk leur campagne pour une élection qui a la particularité de ne vraiment pas passionner les Réunionnais.