Revenir à la rubrique : Faits divers

Petite-Île : Un violeur tout juste sorti de prison a-t-il recommencé ?

Jean-Hugues B. est accusé de viol moins d'un mois après sa sortie de prison où il avait purgé une peine pour viols sur sa concubine en 2015.

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 27 janvier 2021 à 15H51

Sur son casier judiciaire, Jean-Hugues B. compte deux condamnations : une première pour agression sexuelle sur mineur et une deuxième pour viol sur concubine. Condamné à 10 ans de réclusion criminelle pour ce viol, il est sorti de prison le 11 septembre dernier. Et le voilà accusé à nouveau de viol le 7 octobre à Petite-Île, après moins d’un mois de liberté, par sa toute nouvelle copine. Une information judiciaire a donc été ouverte pour viol sur personne vulnérable ; la femme étant en situation de handicap à 40%. 
 
Jean-Hugues B. demandait ce mardi sa mise en liberté en attendant son procès. Il nie les faits et affirme que c’est elle qui maintient le contact avec lui alors qu’il est en détention. Il affirme qu’elle l’accuse car elle a peur qu’il la quitte pour quelqu’un d’autre. Il lui a envoyé un courrier lui demandant de retirer sa plainte.
 
La femme affirme quant à elle que la famille du détenu, habitant le même quartier qu’elle, aurait recours à des coups de pression réguliers. 
 
En ce début d’instruction avec un suspect qui n’a pas encore été entendu, il y avait peu de chances que la chambre de l’instruction réponde favorablement à sa demande de mise en liberté. Il est en effet maintenu, pour le moment, en détention. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Inéligibilité d’André Thien Ah Koon : Le jugement d’appel confirmé

Une erreur dans le libellé du jugement rendu par la cour d’Appel en mai dernier a permis au maire du Tampon de continuer à exercer ses différents mandats encore quelque temps. Ce jeudi, après avoir évoqué l’affaire en chambre du conseil et à huis clos, la cour a corrigé l’erreur et confirmé l’inéligibilité de l’édile.