Revenir à la rubrique : Faits divers

Petite-Ile : Alcoolisé, il brave le couvre-feu en conduisant une voiture volée

Pour avoir bravé le couvre-feu, dérobé une voiture sans être titulaire d’un permis, et consommé de l’alcool, un homme de 26 ans a été condamné à 12 mois de prison, dont quatre assortis d’un sursis probatoire pendant deux ans, par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre, ce lundi.

Ecrit par – le lundi 02 août 2021 à 16H44

Braver le couvre-feu au volant d’une voiture volée après avoir consommé du rhum, sans être titulaire du permis de conduire. C’est ainsi que Peter a décidé de passer son samedi 31 juillet dernier.
 
Des faits pour lesquels l’homme de 26 ans devait s’expliquer ce lundi, devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre. « En aucun cas, je n’ai voulu voler la voiture. Ce n’est pas dans mes habitudes« , a-t-il déclaré à la barre.
 
Le soir de l’instauration du nouveau confinement, Peter s’adonne à une nuit d’ivresse chez des amis à Petite-île. Au petit matin, la maîtresse de maison se retire de la fête. Peter, lui, en profite pour lui subtiliser les clefs de sa voiture pour une balade avec deux dalons.
 
Au volant de la C3, le vingtenaire roule à vive allure, perd le contrôle du véhicule au rond point de Grand Anse, avant de finir sa course dans un bosquet.
 
Fort heureusement, seuls des dégâts matériels sont constatés. Le conducteur laisse ses amis à leur triste sort et quitte les lieux de l’accident. Quelques heures plus tard, il se constituera finalement prisonnier à la gendarmerie de Saint-Joseph.
 
Pour le procureur Benoît Bernard, l’issue de cette escapade aurait pu être fatale au vu de l’alcoolisation massive du prévenu. « Une bouteille de rhum et un tiers d’une autre bouteille de rhum arrangé ont été consommés à trois« , précise le magistrat. En conséquence, il requiert 12 mois de prison à son encontre, assortis d’un mandat de dépôt.
 
Pour la défense, « la prison n’est pas une solution pour sa réinsertion. Il est sorti de prison en 2019. Il a encore toute la vie devant lui. Il a deux enfants. Il souhaite suivre une formation dans la mécanique », a plaidé la robe noire.
 
Après réflexion, le tribunal a décidé de condamner Peter, déjà épinglé à neuf reprises par le passé, à 12 mois de prison dont quatre assortis d’un sursis probatoire pendant deux ans. En outre, il a l’obligation de suivre des soins, de travailler et d’indemniser sa victime à hauteur de 100 euros.
 
À l’issue du procès, le vingtenaire a regagné sa cellule de la Cayenne.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Tentative de meurtre au carré cathédrale : Avant son jugement en appel, le suspect souhaite retrouver la liberté

Un acquittement pour tentative de meurtre « incompréhensible » selon le parquet général qui a fait appel de la décision de la cour d’assises prononcée en septembre dernier. Julien G. est poursuivi pour avoir planté une lame dans la carotide d’un touriste suite à une discussion animée sur fond d’alcool avec des touristes en décembre 2020 au centre-ville de Saint-Denis. Il souhaite attendre son nouveau procès en liberté.

Tentative de féminicide : L’auteur des coups de feu est décédé

Un drame s’est produit ce mercredi à Sainte-Marie aux alentours de 14 heures. Un quadragénaire a tiré sur sa compagne avec un fusil avant de retourner l’arme contre lui. La victime, âgée de 48 ans, a été transportée au CHU de Saint-Denis en état d’urgence absolue.  L’homme, gravement touché, est mort.

Maltraitance animale : Un individu interpellé et placé en garde à vue

Mercredi 28 février 2024, un individu défavorablement connu des services de police pour des faits de maltraitance envers les animaux a été interpellé. Il avait été filmé, en décembre dernier, alors qu’il frappait sa chienne avec un bâton sur son balcon. Placé en garde à vue, l’auteur devra répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire, indique la Police Nationale de La Réunion sur sa page Facebook.

Ste-Suzanne : Les gendarmes mettent fin à une série de cambriolages

Le 26 février 2024, les enquêteurs de la Brigade Territoriale Autonome (BTA) de Sainte-Suzanne ont élucidé 4 cambriolages dont 3 concernant des écoles élémentaires. Les militaires de la compagnie de Saint-Benoit ont interpellé deux individus dont l’auteur principal a reconnu les faits.

Ste-Marie : Une femme gravement blessée par son compagnon

Un homme a tiré sur sa compagne à Sainte-Marie ce mercredi. L’individu s’est par la suite infligé une blessure. Les deux ont été transportés dans un état grave au Centre hospitalier universitaire de Félix Guyon à Bellepierre.