Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

Murielle Sisteron : « Qui osera défendre Aya Nakamura ? »

Murielle Sisteron des Républicains exprime sa solidarité envers Aya Nakamura face à la xénophobie rencontrée après sa nomination comme tête d'affiche pour l'ouverture des Jeux Olympiques de Paris, critiquant le silence des politiques et affirmant que la diversité est essentielle au vivre-ensemble en France.

Ecrit par N.P. – le vendredi 15 mars 2024 à 11H09
Photo : Facebook

Le communiqué :

Comme chacun, je lis avec consternation le déferlement de xénophobie que suscite le choix de la chanteuse Aya NAKAMURA en tête d’affiche de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris.

Chanteuse d’envergure internationale, qui a atteint le milliard d’écoutes sur les plateformes, Aya Nakamura a su créer son couloir dans l’industrie musicale.

Ciblée le 8 mars dernier par une banderole du collectif d’ultra droite “les natifs”, la chanteuse n’est à ce jour soutenue que par la presse étrangère qui souligne, à raison, que la polémique qui l’entoure ne relève au fond que d’un « gloubi-boulga raciste ».

Si ce n’est Rachida DATI, femme de droite elle-même issue de la diversité́, pas un ministre du gouvernement ATTAL (aux idées pourtant bien larges…) ne s’est indigné de ce qu’on puisse dire à une Française d’origine africaine qu’ « ici c’est Paris, pas le marché de Bamako ».

Personne n’entend non plus s’exprimer les habituels chantres de la négritude, les promoteurs des dernières thèses anti-coloniales ou les illuminés du square Labourdonnais.

Même constat s’agissant des féministes habituellement si bavardes mais étonnamment muettes lorsque sonne l’heure du cas pratique ; en l’occurrence le cas d’Aya, jeune femme noire issue de nos quartiers, arrivée par elle-même mais dont la réussite est raillée par ceux qui n’ont eu qu’à naitre pour devenir.

Le silence des formations politiques traditionnelles, premières pourtant à avoir consacré d’entiers ministères aux minorités visibles est aussi grave que les propos tenus ces derniers jours par Marion MARÉCHAL LE PEN, pour rappel tête de liste Reconquête! aux prochaines élections européennes.

« Cette femme ne parle même pas français » est une affirmation d’une insupportable ignorance, empreinte de préjugés dignes d’une époque que les jeunes générations de femmes noires espéraient révolue.

Personne ne comprend ce que raconte la chanteuse belge Angèle, pourtant personne ne la critique. En revanche, lorsqu’il s’agit d’une africaine d’origine, chacun s’oblige à forcer le trait du phrasé tropical.

Face au lynchage de race, pour ne pas dire de classe, que cette jeune femme doit affronter, je tiens à dire toute ma solidarité et à rappeler que la diversité est l’équation centrale du vivre-ensemble en France.

La tête d’affiche du show d’ouverture des Jeux Olympiques doit revenir à l’artiste le plus méritant et non pas à celui qui véhicule une image complaisante mais désuète de ce qu’est la France.

Murielle SISTERON Les Républicains

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La délégation sénatoriale socialiste sensibilisée sur le besoin de politiques publiques adaptées aux Outre-Mer

À la veille de leur départ, les 7 sénateurs socialistes reçus cette semaine par leur homologue Audrey Belim ont fait un bilan de leur visite dans l’île. Ces derniers ont en effet entrepris une démarche de découverte des particularités et des défis des territoires ultramarins ainsi que des initiatives locales. Leurs observations seront consignées dans un livre blanc, dans le but d’influencer l’élaboration de politiques publiques mieux adaptées aux spécificités ultramarines.

Européennes : Les Ecologistes veulent mettre les bouchées doubles à La Réunion

Marine Tondelier, secrétaire nationale d’EELV (Europe Ecologie-Les Verts) était à La Réunion pour présenter le programme des écologistes pour les Européennes, mais aussi pour inviter les Réunionnais à participer sous toutes les formes à défendre et préserver leur territoire. Elle appelle à voter Vert pour sortir du statu quo européen et améliorer la prise en compte des spécificités réunionnaises.