Revenir à la rubrique : Océan Indien

Maurice : Au moins 13,5 millions d’€ saisis au domicile de Navin Ramgoolam

Au moins 500 millions de roupies (13,5 millions d’€), dont 200 millions (5,3 millions d’€) en dollars américains et en euros, ont été trouvés dans les coffres et les valises prêtes à voyager de Navin Ramgoolam, l’ancien Premier ministre mauricien et leader du Labour, saisis lors de la perquisition effectuée vendredi par la police à […]

Ecrit par zinfos974 – le lundi 09 février 2015 à 16H27

Au moins 500 millions de roupies (13,5 millions d’€), dont 200 millions (5,3 millions d’€) en dollars américains et en euros, ont été trouvés dans les coffres et les valises prêtes à voyager de Navin Ramgoolam, l’ancien Premier ministre mauricien et leader du Labour, saisis lors de la perquisition effectuée vendredi par la police à son bureau de la rue Desforges, à Port Louis.

On est loin dorénavant de la banale enquête sur un cambriolage au campement de Roches Noires en juillet 2011, à l’origine de l’affaire. Chaque jour apporte son lot de révélations dans un véritable feuilleton qui tient toute l’ile Maurice en haleine.

Dernière révélation qui fait les gorges chaudes des Mauriciens et alimente les la-di-la-fé : une des mallettes saisies par les policiers lors de l’une des trois perquisitions au domiciles des Ramgoolam, contient des produits de stimulation sexuelle, selon [Le Mauricien]urlblank:http://www.lemauricien.com/article/operation-lakaz-lerwa-lion-shocking .

Les policiers commencent également à glisser des confidences aux journalistes : « Nous n’avons jamais vu autant de coupures bancaires dans notre carrière. C’était à peine croyable !« , lâchent-ils. « Des billets de banque débordaient et tombaient par terre à l’ouverture des coffres, dont les combinaisons des codes avaient été fournies par Navin Ramgoolam« .

Toutefois, selon [Le Mauricien]urlblank:http://www.lemauricien.com/article/operation-lakaz-lerwa-lion-shocking , il n’y aurait pas que des billets de banques dans les coffres. La police se trouverait également en possession de documents compromettants, comme ceux détaillant la gestion de ces fonds illégaux, avec les noms des « bienfaiteurs » et des bénéficiaires.

Ces 500 millions de roupies retrouvés dans les coffres et les valises de l’ancien Premier ministre mauricien ne seraient que le « sommet de l’iceberg » des sommes en jeu. La police va maintenant s’attacher à lister l’ensemble des avoirs et des transactions financières et bancaires au nom de Navin Ramgoolam au cours de ces dernières années.

Les autorités avancent que d’importants transferts de fonds auraient été opérés au cours de la première quinzaine de décembre de l’année dernière, c’est à dire juste avant les élections législatives qui ont vu la défaite du Parti travailliste, le parti de Navin Rangoolam. Un chiffre de 800 millions de roupies (21,5 millions d’€) est cité avec insistance, selon [Le Mauricien]urlblank:http://www.lemauricien.com/article/operation-lakaz-lerwa-lion-shocking .

Cette évasion de devises coïnciderait avec le départ en catastrophe pour l’Europe de Nandanee Soornack, une femme d’affaires amie intime de Navin Ramgoolam, le 11décembre, soit le jour de la proclamation des résultats des élections générales. Une requête pourrait rapidement être adressée à Interpol en vue de l’arrestation de celle que les Mauriciens surnomment « La Sirène« , et son rapatriement à l’île Maurice

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

85 cas de choléra à Mayotte, dont 68 autochtones

Le dernier communiqué publié ce vendredi par Santé Publique France fait état de 85 cas de choléra recensés sur l’île de Mayotte. Sur ce total, 17 cas proviendraient de personnes arrivées en provenance des Comores.

Mayotte : L’épidémie de choléra s’étend à un nouveau quartier

L’épidémie de choléra qui sévit actuellement à Mayotte continue de susciter l’inquiétude, notamment après la confirmation hier d’un cas dans un nouveau quartier de l’île, portant le total à 67 personnes infectées.
Parmi les victimes figure une fillette de trois ans décédée la semaine dernière.

Comores : Azali remercie Macron pour l’aide de la France dans la lutte contre le choléra

Dans un communiqué, la présidence de l’Union des Comores résume la teneur d’un entretien téléphonique entre les présidents Azali Assoumani et Emmanuel Macron. Selon la version officielle, nulle allusion n’aurait été faite à l’opération Wuambushu 2, qui vise les ressortissants comoriens en situation irrégulière à Mayotte. Ce serait l’immigration en provenance de l’Afrique des Grands lacs et ses conséquences, en premier lieu l’épidémie de choléra, qui seraient au centre des préoccupations d’Emmanuel Macron.

Après la mer Rouge, deux autres câbles internet en panne dans le canal du Mozambique

Plusieurs pays est-africains sont affectés par une rupture totale des câbles internet sous-marins EASSy et Seacom, probablement localisée entre le Mozambique et l’Afrique du Sud et causant d’importants dysfonctionnement sur le trafic. Les perturbations pour les usagers sont d’autant plus inquiétantes que trois autres câbles, sectionnés en février dernier en mer Rouge, n’ont toujours pas été réparés.