Revenir à la rubrique : Blog de Pierrot

L’impudeur des bénéficiaires de parachutes dorés

Déjà, les contribuables français, dont le pouvoir d’achat est en baisse, ont mal au ventre de devoir payer avec leurs impôts les dizaines de milliards d’euros que le gouvernement va devoir sortir pour éviter que les banques ne s’écroulent, risquant d’entraîner avec elle la totalité de l’économie mondiale. Le krach de 1929 pourrait, avec du […]

Ecrit par Pierrot Dupuy – le mercredi 01 octobre 2008 à 21H55

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Déjà, les contribuables français, dont le pouvoir d’achat est en baisse, ont mal au ventre de devoir payer avec leurs impôts les dizaines de milliards d’euros que le gouvernement va devoir sortir pour éviter que les banques ne s’écroulent, risquant d’entraîner avec elle la totalité de l’économie mondiale. Le krach de 1929 pourrait, avec du recul, n’apparaître que comme une gentille blague à côté de ce qui peut nous attendre. Et dont le risque n’est pas totalement écarté.

 

Mais, quand en plus, on apprend que l’un des deux dirigeants de la banque Dexia, que les gouvernements français, belges et luxembourgeois viennent de sauver en y injectant 6,4 milliards d’euros, va toucher 3,7 millions d’euros de « parachute doré« , ça devient insupportable!
Devant la polémique naissante, le président Sarkozy vient de demander à la Caisse des Dépôts, bras armé de l’Etat et actionnaire de Dexia, de s’opposer au versement de ces indemnités de départ.
Et il en a profité pour réaffirmer son souhait de faire voter avant la fin de l’année un texte encadrant le système des parachutes dorés.
Il était temps. Car, à ce rythme et à force de ce qui peut être perçu comme des provocations par les calsses moyennes et les plus défavorisés, va pas falloir s’étonner si on retrouve le peuple dans la rue.
Il est plus que temps de moraliser la vie de nos grandes entreprises dont les patrons, qui ne sont parfois même pas actionnaires de leurs sociétés si ce n’est à travers des stock-options, s’octroient des salaires ahurissants, alors qu’ils ne cessent d’augmenter la précarité des salariés et qu’ils se font les spécialistes des plans de restrictions d’emplois.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pierrot Dupuy : Les ennemis de mes ennemis sont mes amis

La question a tourné en boucle sur toutes les radios et toutes les télévisions durant le week-end : Le Rassemblement national est-t-il devenu un parti fréquentable et a-t-il réellement abandonné les idées racistes de son fondateur Jean-Marie Le Pen?

Pierrot Dupuy – Ces salauds de chômeurs

Le patron des Républicains propose rien de moins que de vendre encore plus d’essence et de gasoil. Et cerise sur le gâteau, de le faire payer par ces salauds de chômeurs !