Revenir à la rubrique : Politique

Les parlementaires réunionnais pour un blocage des prix des produits de première nécessité

À l'unanimité les parlementaires demandent un blocage des prix sur les produits de première nécessité à la Réunion. Ils ont adressé un courrier en ce sens à la ministre des Outre-mer. Le voici :

Ecrit par Nicolas Payet – le mardi 31 mars 2020 à 20H05
Madame la Ministre,
 
Lors de la conférence téléphonique avec tous les parlementaires et vous-même ce jour, lundi 30 mars 2020, nous vous avons notamment exposé le problème de l’augmentation des prix des marchandises que les Réunionnais constatent depuis plusieurs jours.
 
Avec mes collègues, nous vous avons fait la proposition d’un blocage des prix, notamment sur les produits de première nécessité. Vous avez semblé réceptive à cette proposition et vous vous êtes engagée à vous appuyer sur la loi Lurel pour administrer les prix.
 
Nous souhaitons Madame la Ministre que vous enclenchiez rapidement cette procédure car de nombreuses familles n’arrivent plus à s’approvisionner d’autant que la perte de pouvoir d’achat actuelle résulte aussi des faibles revenus sur le territoire, de l’explosion du chômage partiel, de non paiement de salaires et d’un nombre conséquent de foyers vivant avec les minimas sociaux. Comprenez Madame la Ministre que c’est une double peine qui s’applique.
 
Nous souhaitons également, Madame la Ministre, que vous vous adressiez aux responsables de la grande distribution, commerçants, importateurs, producteurs , etc…en les mettant en garde contre toute spéculation et abus.
 
Madame la Ministre, il y a urgence à agir car la paix sociale, si fragile, du fait d’une situation déjà dégradée bien avant cette crise sanitaire, peut être menacée.
 
Comptant sur votre réactivité, nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre haute considération.
 
Les signataires :
Huguette BELLO Députée                        Michel DENNEMONT Sénateur
Nathalie BASSIRE Députée                      Jean Louis LAGOURGUE Sénateur
Nadia RAMASSAMY Députée
Ericka BAREIGTS  Députée
Nassimah DINDAR Sénatrice
Viviane MALET Sénatrice
Jean Hugues RATENON Député
David LORION Député
Jean Luc POUDROUX Député

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello reçoit le président de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts

La présidente de Région a exposé les enjeux stratégiques du développement de La Réunion au président de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts, mais aussi au directeur de la Banque des Territoires, ainsi qu’au directeur régional de la Caisse des Dépôts/Banque des territoires et au directeur régional adjoint de la Caisse des Dépôts/Banque des territoires.

Saint-Benoit : L’opposition ne croit pas à la « métamorphose » de la ville promue par Selly

À quelques heures du vote du budget, l’opposition bénédictine ne cache pas ses critiques vis-à-vis de l’action municipale engagée par Patrice Selly. « Saint-Benoit est en mouvement mais mouvement avec un S, avec des mouvements de contestation », lance Philippe Le Constant qui, comme Jean-Luc Julie, s’interroge sur la « métamorphose » de la commune mise en avant par l’équipe municipale « au vu de la faible part allouée à l’investissement ».

Une deuxième édition réussie pour le Festival de la Participation Citoyenne

Le Festival de la participation citoyenne, qui s’est tenu à Saint-Denis le 13 avril 2024, a réuni plus de 500 personnes autour de divers dispositifs de participation citoyenne, marquant également la clôture du Congrès Océan Indien de l’ANACEJ, avec des activités visant à renforcer la démocratie directe et l’engagement civique des Dionysiens.