Revenir à la rubrique : Politique | Société

Les élus locaux sensibilisés sur les réponses aux violences qu’ils subissent

Le préfet Jérôme Filippini a présenté ce mardi après-midi le Plan national de prévention contre les violences faites aux élus, qui entend protéger aussi les agents publics placés sous leur responsabilité.

Ecrit par T.L. – le mardi 30 janvier 2024 à 17H31
Richard Nirlo, maire de Sainte-Mairie. (Photo Alexandre Robert)

Les agressions verbales font presque partie du quotidien des élus, qui, le plus souvent, s’en accommodent en se disant que les insultes font partie de ce fameux contrat moral qu’ils ont signé avec la population.

Mais l’incendie perpétré contre le domicile du maire d’une petite commune de l’Hexagone a changé la donne. De nombreux élus s’inquiètent désormais de la multiplication des situations de violences auxquelles ils ne sont pas forcément prêts à faire face.

« Jusqu’à présent, on avait tendance aussi à passer sur beaucoup de choses, en se disant que ce n’était pas grave. On est conscient qu’on doit prolonger avant tout le dialogue social, c’est ce que nous faisons en tant que maire, mais il y a des moments où on ne peut pas avoir des réponses positives à tout », souligne Richard Nirlo.

Le maire de Sainte-Marie a pris soin d’assister ce mardi après-midi à la présentation faite par le préfet Jérôme Filippini du Plan national de prévention contre les violences faites aux élus. Si la grande majorité de nos élus ont choisi de se faire représenter par des administratifs, certains d’entre eux ont tout de même fait le déplacement : c’est le cas, outre Richard Nirlo, des maires Eric Ferrère, Jacques Técher et Patrice Selly, des députées Karine Lebon et Emeline K/Bidi, de la suppléante de Perceval Gaillard, Geneviève Payet, ou encore de Jean-Pierre Chabriat (Région) et de Gilles Hubert (Département).

« Aujourd’hui, on est dans un climat de violence qui n’arrête pas de monter, il faut quand même réagir à tout ça, parce qu’à force de laisser faire, après, ce sera trop tard. C’est une manière de sécuriser aussi les agents qui sont exposés quotidiennement, des personnes qui ont des responsabilités énormes », appuie Richard Nirlo, qui rappelle la formule consacrée selon laquelle « le maire est à portée de gifle ».

Le premier magistrat de Sainte-Marie relève que les violences se perpétuent aussi sur les réseaux sociaux et sur internet en général, où les cyberattaques demeurent difficiles à contrecarrer. En présence du procureur de Saint-Pierre ou du directeur régional de la police nationale, le préfet a assuré ce mardi aux élus et aux agents qu’ils disposeront d’outils spécifiques leur permettant d’alerter rapidement les forces de sécurité en cas d’agression.

« L’État propose aussi aux élus d’assister à des formations pour leur permettre d’apprendre à gérer des situations de tension », se félicite Richard Nirlo, en assurant de la volonté de l’État de sanctionner les auteurs de violences.

Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bel air
1 mois il y a

Pendant les élections promettez le ciel et la terre pour un bulletin en votre faveur une foi élu passé au large
Puis fraudé pillé les caisses de votre mairie
N oublié pas de faire un bien pour le pouvoir de votre famille

Calteaux
1 mois il y a

Très bien à La Réunion trop de ti mookat fais le gros bras derriere zot ordinateur. Kok azot don Mr Filippini.

Yul
1 mois il y a

Oui G vu ça à la télé, la police va prendre les adresses IP des harceleurs. Il faut élargir à tous les citoyens les Trolls c’est une plaie.

BIBI JACKO
1 mois il y a

L etat i veu sevire mai la justice i caresse. C sa le problème nout société

Pitou
1 mois il y a

La violence c’est ce que ces élus font vivre aux citoyens que nous sommes: vous placés vos familles entières dans des filiales, collectivités à des postes clés et stratégiques! Vous vous enrichissez à mort avec l’argent du peuple, au final cela ne vous porte pas chance car vous ne profitez pas arriver à votre retraite. Dieux est là!

Olivier
1 mois il y a

Qui pour sanctionner l’état quand il cherche à piquer les gens

Olivier
1 mois il y a

Di bana fé krav maga Bruce Lee

Eleanor
1 mois il y a

Sur ste Marie malgre le redressement de la commune et le bon boulot du maire c’est un déferlement de haine sur les réseaux tout cela orchestré par un ancien maire revanchard et son équipe de bras cassé ! Richard ne lâche rien

Yoda
1 mois il y a

Mdr…zot i marche avec zot nervis après i di a ou zot lé inquiet…a coz zot y fait pas in article sur sa…dann gro bra i marche ek lo mairie… Tou commune i fai sa

Goulaf
1 mois il y a

et quand les élus locaux abusent de leur petits pouvoirs pour déposséder les administrés de leur terrain ou faire fermer leur commerce, n’est ce pas de la violence ? les citoyens qui ne marchent pas dans les systemes politiques sont souvent la proie de ces politiciens qui s’abritent derrière une décision de la collectivité

Justice et respect
1 mois il y a

Il faut qu ils arrêtent de prendre les gens pour des imbéciles. Il n y’a pas pire que le sentiment d injustice suite à des décisions qu ils prennent. Il n y a pas pire qu utiliser les fonds des citoyens pour du favoritisme social, économique, culturel … il n y a pas pire qu en cette période de difficultés surtout pour les plus pauvres de la classe moyenne privée à la Réunion de voir que les députés s augmenter de 300 euros. Voilà l image qui est renvoyée. Le respect ça se construit et ça se mérite. Annick Girardin disait en 2018 que la Réunion est le territoire le plus inégalitaire de France. Nous sommes en 2023. C est vraiment triste la politique réunionnaise. C est créole même I bese créole. Les exemples sont légions.

Oté
1 mois il y a

Les élus se présentent comme des Saintes et Saints. Mais ils fonctionnent comme une mafia et ont les mains sales… Ils doivent montrer l’exemple et respecter les citoyens. Le pouvoir leur monte à la tête et ils agissent comme des petits rois! Ils ne devraient pas être insultés ni menacés mais ils devraient aussi être respectueux et cesser la démagogie qui les caractérise!

Lulu
1 mois il y a

clair que certains élus font l’objet d’harcèlement via les réseaux de par d’anciens élus qui règlent leurs comptes où préparent leur future campagne électorale par ce biais!
vous avez aussi toute une population qui se trouve très souvent excédées et déçues par vos actions pour n’en citer que quelques unes : recrutements familiaux à des postes bien payés, déplacement de statues, silence sur les violences quotidiennes par certains « importés », le peu de réaction des élus et de la justice…..! la population le vit aussi très mal!

moi
1 mois il y a

Il serait mieux pour vous de démissionner car vous n êtes pas à la hauteur d une commune comme sainte Marie

Dans la même rubrique

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.

Météo de l’électricité : Passage au niveau rouge

La météo de l’électricité est actuellement en rouge, ce qui signifie que le réseau électrique est très contraint avec un risque de coupures préventives tournantes pour maintenir l’équilibre. EDF fait le point.