Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Les athlètes internationaux s’entrainent au Stade en Eaux Vives de Sainte-Suzanne

L’une des vocations du Stade en eaux vives de Sainte-Suzanne est de permettre aux athlètes de s’entrainer et le stade de la Réunion est devenu depuis quelques temps, le terrain de jeu favori des équipes internationales. Une aubaine pour les sportifs réunionnais de pouvoir s’entrainer auprès de médaillés olympiques.
En effet, depuis le mois de novembre et jusqu’au mois de mars, le SEVI reçoit régulièrement des athlètes internationaux pour la plupart champions olympiques. A la recherche de la chaleur de l’ile et un territoire encore accessible durant la crise sanitaire actuelle, les athlètes privilégient l’Ile de la Réunion et le stade de la CINOR. L’infrastructure a tout pour plaire à ces sportifs qui s’entrainent tous les jours qu’il pleuve ou pas. Voici quelques témoignages :

Ecrit par CINOR – le jeudi 13 janvier 2022 à 10H39

« C’est la première fois que je viens à la Réunion. Je voulais découvrir le Stade en eaux vives et visiter l’ile. En période d’hiver en Europe, la Réunion représente un nouvel endroit tropical où s’entrainer.
C’est très beau ici, j’aime beaucoup la nature, je suis fasciné par tout ce vert, un peu comme en Slovénie mais ici c’est encore un autre niveau », dit-il en souriant.  « On peut pratiquer tellement d’activités en pleine nature : escalade, vélo, kayak. Ici je ne m’ennuie pas et je me sens un peu comme chez moi ! »
Peter

« Je viens m’entrainer à la Réunion depuis l’année dernière. En ce moment, dans l’hémisphère Nord il fait très froid, du coup on recherche des climats plus chauds et tempérés. J’avais l’habitude d’aller en Australie mais depuis la fermeture des frontières avec la crise sanitaire, je viens à la Réunion. En plus, le SEVI offre les meilleures conditions pour s’entrainer. Avec l’équipe allemande on peut s’entrainer sereinement pour les prochaines compétitions. J’ai aussi eu l’occasion de rencontrer des athlètes réunionnais qui ont un bon niveau. Je pense que c’est aussi une opportunité pour eux d’apprendre auprès des internationaux qui viennent au SEVI. »
Andrea Herzog, allemande, 3ème aux JO de Tokyo en Canoë-Kayak Slalom
 
« C’est la 3e fois que je viens à la Réunion. Avant j’allais en Australie mais depuis la crise sanitaire, la Réunion représente une très belle alternative. Je suis venu en décembre de l’année dernière pendant deux semaines et nous avons adoré notre séjour avec ma femme et mes enfants. Je suis ensuite revenu 2 mois pour me préparer pour les jeux olympiques du Japon. Je peux dire que c’est grâce à la Réunion que j’ai gagné ma médaille d’or.  J’apprécie beaucoup l’infrastructure du SEVI et les conditions pour s’entraîner sont parfaites. Le SEVI représente pour moi le 2e meilleur stade pour s’entrainer. Et l’Ile de la Réunion est juste magnifique.
Je souhaite aux coureurs réunionnais de continuer à s’entrainer très dur au SEVI et peut être que dans 5 ou 10 ans, ils pourront me battre »
JIRI Prskavec, médaillé d’or olympique aux JO de Tokyo en en Canoë-Kayak Slalom.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Ratenon : « Rougail saucisses ek ketchup, plus jamais ça ! »

Jean-Hugues Ratenon a adressé un courrier au préfet pour faire part de ses inquiétudes devant le cours de deux essentiels de la cuisine locale et dans lequel il demande une table ronde avec tous les acteurs de la filière. Il poursuit son mécontentement sur les réseaux et “si ça ne plait pas au préfet tant pis”.

Marine Le Pen ne voit pas ce qu’il y a d’extrême dans ses idées

La figure de proue du navire RN est à La Réunion pour une visite de trois jours dans le cadre des Européennes. Elle a notamment surpris le bureau régional de son parti en annonçant la sélection d’une candidate réunionnaise qui n’était pas présélectionnée et a martelé sa position sur l’octroi de mer même si le dispositif national n’est pas à l’ordre du jour des Européennes.

Ouverture de l’accès aux essais cliniques des cancers digestifs, pour les patients à La Réunion

La Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD) et le Pôle Recherche Clinique et Innovation du Groupe de Santé CLINIFUTUR, membre du GCS Recherche SCERI, ont annoncé la signature en 2024 d’une convention de collaboration inédite. Cette collaboration permettra, pour la première fois, à des patients situés à La Réunion et Mayotte, d’être inclus dans les essais thérapeutiques académiques conduits par la FFCD.