Revenir à la rubrique : Politique

Législative : Charles Moyac et Geneviève Payet, un binôme pour l’écologie

EELV présentait officiellement ce midi le binôme qui se présente en son nom les 20 et 27 septembre prochains. Charles Moyac et sa suppléante Geneviève Payet sont en lice dans la 2ème circonscription de l'île, au nom de l'écologie.

Ecrit par B.A – le mercredi 26 août 2020 à 17H53

L’élection législative partielle approche à grands pas, dans moins d’un mois, les électeurs de la 2ème circonscription de La Réunion devront choisir leur député.e. Pour Charles Moyac, il est temps que La Réunion compte un député vert, l’urgence écologique est plus que jamais actuelle en ces temps de crise sanitaire, après le confinement et la prise de conscience générale de la nécessité d’un changement de mode de consommation et de vie. Pour Jean-Pierre Marchau, présent lors de la conférence de presse, cette élection permettra de « jauger comment on monte en puissance », ajoutant que « le sentiment commun chez EELV est que nous arrivons aux portes du pouvoir ».

C’est la troisième fois que Charles Moyac se présente à cette élection. L’homme, infirmier de métier, a été de nouveau adoubé par le parti écologiste et estime, avec Geneviève Payet, qu’il était de leur responsabilité de se présenter, « non contre un candidat, mais pour l’écologie », qu’ils espèrent au coeur de la politique après Covid. Les deux militants écologistes de longue date portent un projet sur six axes, dont les trois premiers étaient exposés ce jour. 

Un revenu de base pour les 20-26 ans

La crise sanitaire, si elle a porté l’espoir d’un « monde d’après » plus solidaire, a aggravé les difficultés existantes, notamment celles des étudiants qui se sont retrouvés sans revenus. Le binôme EELV propose un revenu de base pour les 20-26 ans (le RSA n’est accessible qu’à compter de 26 ans) d’un montant à définir, entre 500 et 700 euros par mois. Pour La Réunion, le coût annuel serait de 70 millions d’euros, estiment les candidats. « Il s’agit d’agir très vite, c’est pourquoi nous souhaiterions une procédure simplifiée pour ce projet de loi », dit Charles Moyac. 

Une coopération régionale maritime plus efficace

Suite à la catastrophe écologique à Maurice, Charles Moyac regrette le silence de la COI et l’impréparation des autorités. Il propose une plus grande coopération régionale, par le biais de la COI, qui mettrait en place des procédures d’urgence en cas de marée noire, notamment. « L’océan ne nous appartient pas, et ses ressources ne sont pas illimitées, il est un bien commun, nous en sommes responsables collectivement », proclame Geneviève Payet, plaidant pour que les îles de la zone coopèrent pour la protection de l’environnement.

Trouver un consensus entre les 7 députés

Troisième axe du projet porté par Charles Moyac et Geneviève Payet: sortir des étiquettes politiques. Un point paradoxal, le binôme étant le seul à se présenter sous l’étiquette d’un parti national. De plus, les deux candidats ont plusieurs fois répété que « tous les candidats se disent écologistes », revendiquant l’appellation; pas d’étiquette, mais l’étiquette écolo est bien leur.

Charles Moyac espère trouver un consensus avec les six autres députés de l’île, et que soit mise en place une « Commission Réunion » afin de porter les problématiques de terrain d’une seule voix à l’Assemblée nationale, l’urgence étant de sortir de la crise sanitaire et sociale.

 

Législative : Charles Moyac et Geneviève Payet, un binôme pour l'écologie

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Succession de TAK : Patrice Thien Ah Koon reprend la mairie, Jacquet Hoarau la CASUD

Passé le choc et après avoir caressé l’espoir de porter l’écharpe tricolore avec glands à franges d’or, les membres de la majorité municipale sont en grande partie finalement rentrés dans le rang hier à l’issue d’une réunion. Le fils du maire reprend les rênes de la ville tandis que son fidèle bras droit la CASUD. C’est en tout cas le scénario privilégié sauf “coup de Trafalgar”.

Sylvie Gustave Dit Duflo, candidate sur la liste de Valérie Hayer : « Travailler de manière transversale pour défendre les spécificités de chaque territoire »

Sylvie Gustave Dit Duflo, vice-présidente de la région Guadeloupe et présidente du conseil d’administration de l’Office français de la biodiversité, est en visite à La Réunion en tant que candidate sur la liste « Besoin d’Europe » conduite par Valérie Hayer, dans le cadre des élections européennes. Elle nous explique les actions menées par son groupe et les enjeux pour les territoires ultramarins.

Bouteille de gaz à 15 euros : La Région va prolonger le dispositif jusqu’à la fin de l’année

Les élus de la commission permanente de la Région ont voté ce vendredi une enveloppe supplémentaire de 1,5 million d’euros afin de garantir le dispositif de plafonnement du prix la bonbonne de gaz à 15 euros jusqu’au mois prochain. Si Huguette Bello appelle les pétroliers à une participation à cet effort de solidarité, la présidente de la Région va proposer le vote d’un budget supplémentaire afin de garantir le dispositif jusqu’à fin 2024.