Revenir à la rubrique : Politique

Élections européennes: dépôt de candidatures du 21 avril au 2 mai

Les candidats aux élections européennes peuvent déposer leur candidature dès aujourd’hui, le 21 avril, jusqu’au 2 mai. Les élections auront lieu dans les 28 Etats membres du 22 au 25 mai. En France métropolitaine et à La Réunion, la date est fixée au dimanche 25 mai et pour d’autres départements et collectivités d’outre-mer, le samedi […]

Ecrit par . – le lundi 21 avril 2014 à 14H53

Les candidats aux élections européennes peuvent déposer leur candidature dès aujourd’hui, le 21 avril, jusqu’au 2 mai.

Les élections auront lieu dans les 28 Etats membres du 22 au 25 mai.

En France métropolitaine et à La Réunion, la date est fixée au dimanche 25 mai et pour d’autres départements et collectivités d’outre-mer, le samedi 24 mai. Le choix du président de la Commission européenne en juin sera influencé par le résultat de ces élections.

Pour être élu au Parlement européen, il faut avoir au moins 18 ans et être électeur. Le cumule des mandats est interdit pour un représentant au Parlement européen qui a aussi  un mandat de conseiller régional, conseiller à l’assemblée de Corse, conseiller départemental, conseiller municipal d’une commune de 1 000 habitants et plus. Un représentant au Parlement européen ne peut également pas détenir un mandat de député ou de sénateur.

Près de 390 millions d’Européens seront appelés aux urnes pour ce neuvième Parlement de l’Union Européenne.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

François Asselineau vient prôner la « Réunionexit »

Accéder à la députation européenne pour mieux combattre Bruxelles, c’est le but que poursuit François Asselineau. Le chantre du Frexit vient prendre connaissance des réalités réunionnaises jusqu’à ce samedi et tenter de convaincre que la France et donc La Réunion se porteraient mieux sans l’UE, sans sa monnaie unique et sans l’OTAN.