Revenir à la rubrique : Communiqué | Economie

Le titre restaurant ne doit pas être transformé en « titre caddie »

L'union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH) s'exprime dans un communiqué suite à la décision du gouvernement de prolonger l'usage des tickets restaurants pour les courses pour l'année 2024.

Ecrit par N.P. – le mercredi 15 novembre 2023 à 19H28

Communiqué

Alors même que l’extension des conditions d’utilisation du titre-restaurant à tout produit alimentaire doit s’arrêter au 31 décembre 2023, l’UMIH s’oppose formellement à toute nouvelle reconduction même temporaire de cette mesure.

Pour rappel, l’article 6 de la loi du 16 août 2022 portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat prévoit jusqu’au 31 décembre 2023 que les titres-restaurant puissent être utilisés pour acquitter en tout ou partie le prix de tout produit alimentaire, qu’il soit directement consommable ou non (par exemple huile, farine, œufs, légumes secs non cuits, …).

Cette disposition exceptionnelle et temporaire a permis au secteur de la grande distribution de bénéficier d’un regain d’activité au détriment des restaurateurs. Ainsi, entre le 4ème trimestre 2022 et le 2ème trimestre 2023, la part de marché des grandes et moyennes surfaces a progressé de 4.9 points alors que celles des restaurateurs a reculé de 3.2 points sur la même période.

Aujourd’hui, moins d’un titre restaurant sur deux (43.3%) est dépensé dans un restaurant !

Cette mesure a entraîné un manque à gagner très important pour des milliers de restaurateurs qui ont besoin de cette activité pour le service du midi alors même qu’ils sont confrontés à une augmentation très importante de leurs coûts d’exploitations (matière première, masse salariale, énergie, remboursement PGE…).
Il est aujourd’hui prioritaire de réaffirmer l’objet social du titre restaurant qui doit rester pour le salarié un titre spécial de paiement lui permettant d’acquitter en tout ou en partie le prix d’un repas consommé notamment au restaurant.  
Une reconduction de cette disposition exceptionnelle transformerait le titre restaurant en « titre caddie ». Pour Franck Chaumes, président UMIH branche Restauration « cette mesure, même temporaire, est contraire à l’esprit du titre qui a toujours été d’assurer une aide au déjeuner des salariés » et de poursuivre « nous entendons bien les voix qui s’élèvent pour tenter d’utiliser le titre restaurant contre l’inflation mais c’est aux pouvoirs publics de proposer des dispositifs spécifiques avec par exemple, la création d’un chèque alimentaire pour améliorer le pouvoir d’achat des publics les plus défavorisés. »
Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

RN1 de Savanna : Des restrictions de circulation les deux prochaines nuits

Sur la RN1 à Saint Paul et au Port, pour permettre la suite du chantier d’aménagement de mise en 2×3 voies entre Sacré Coeur et Savanna, des restrictions de circulation seront nécessaires de 20h30 à 5h comme suit :

– Les nuits jusqu’au vendredi 21 juin inclus, route fermée dans le sens Nord/Sud entre l’échangeur de Cambaie et l’ouvrage d’art Etang Saint Paul ;

– cette nuit du jeudi 20 juin, route fermée dans le sens Sud/Nord entre les échangeurs Savanna et Sacré Cœur.

Des déviations seront mises en place par la sortie de l’Etang dans le sens Nord/Sud et par la RD4 et la RD2 dans le sens Sud/Nord.