Revenir à la rubrique : Société

Le SMTR devient « Île de La Réunion Mobilités »

Ne l'appelez plus Syndicat mixte des Transports de La Réunion (SMTR) mais Île de La Réunion Mobilités. Dix années après sa création, le syndicat présidé par Patrice Boulevart a dévoilé ce jeudi sa nouvelle identité visuelle, en compagnie des représentants de l'ensemble des intercommunalités de l'île.

Ecrit par Samuel Irlepenne – le vendredi 27 octobre 2023 à 08H02

Que de chemin parcouru pour l’île de La Réunion Mobilités (IRM). Après des années de dissensions sous l’ancienne mandature entre ses différents représentants, la structure a fait le choix plus raisonnable d’une voie plus consensuelle entre ses membres depuis l’installation de la nouvelle gouvernance l’an dernier. Une sérénité retrouvée permettant à la structure d’avancer pas à pas sur ses projets ou études comme le lancement de l’application Géovélo, l’Enquête Déplacement Grand Territoire (EDGT) ou dernièrement avec le lancement des États généraux des mobilités, qui a recueilli pas moins de 11.000 contributions.

Ainsi, fort des actions menées cette année et des projets à venir d’ici 2026, l’Île de La Réunion Mobilités s’est doté d’une nouvelle identité visuelle. Cette dernière, symbolisée par un oiseau de paradis, comporte à l’instar de l’ancien logo du SMTR, les couleurs des six réseaux de transports réunis sous sa coupe (Région Réunion, CINOR, CIREST, CIVIS, CASUD et Territoire de l’Ouest). « Une proposition abstraite représentant un oiseau, symbole de la rapidité, de la fluidité, du mouvement, du voyage et donc de la liberté », explique l’IRM.

La présentation de ce nouveau logo a été l’occasion pour le syndicat mixte de dévoiler ses plans pour les prochains mois, à commencer par le partenariat avec l’application UMAY sur l’ensemble des réseaux de transports publics de l’île (Citalis, Car Jaune, Alternéo, Carsud, Estival et Karouest) et aux abords des gares. Cette application mobile, qui possède déjà un partenariat avec la ville de Saint-Denis, permet à ses usagers de signaler en temps réel les problèmes rencontrés lors de leurs déplacements, de partager leur trajet avec des personnes de confiance mais aussi d’identifier des « safe zones » dans le cas par exemple d’harcèlements de rue. Pour rappel, l’an dernier, l’Observatoire de la sécurité dans les transports publics et espaces de transports avait relevé pas moins de 1.455 incidents. Des chiffres heureusement en baisse pour ce premier trimestre 2023 (-9%) et deuxième trimestre 2023 (-10%).

Autre grande annonce, le lancement à compter de 2024 d’une autre application mobile baptisée « MAAS » (pour « Mobility as a Service »). À l’image de l’application Citymapper, ce « MAAS territorial réunionnais » intégrera tous les modes de déplacements existants pour tendre vers l’intermodalité et faciliter l’accès à l’information en temps réel pour les usagers. L’application permettra par exemple de planifier et d’utiliser tous les modes de transport disponibles dans l’île. L’Île de La Réunion Mobilités promet également que la réservation et le paiement des titres de transport seront ultérieurement de la partie, de même que l’intégration d’autres modes de transport comme l’autopartage, les taxis ou les VTC.

« Aujourd’hui, l’Île de La Réunion Mobilités est résolument tournée vers l’avenir (…) Ce nouveau logo illustre bien la position centrale du syndicat sur notre île et cette coopération qui réunit plusieurs acteurs avec des objectifs communs pour La Réunion des Mobilités », indique Patrice Boulevart qui souhaite à la structure encore « 10 belles années d’entente ».

S’abonner
Notification pour
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
666
3 mois il y a

changement de nom et de papier entête… ça va nous changer la vie ça !!!
encore un machin avec l’argent public après tout, pourquoi se gêner ?

GROPOI
3 mois il y a

Tant qu’il sera debout Marchaud se battra pour la Réunion et pour l’environnement…Son bilan de 30/40 ans de combat parle de lui même : aucun projet, aucune réalisation concrète qu’on pourrait baptiser « Marchaud » et pourtant, il est dans les coups ! bizarre quand même !

Il y a toujours une place pour lui, pour cautionner toutes les dérives en matière d’environnement et de développement durable…

Tant que ce secteur sera tenu en par des copains et des coquins rien n’avancera… On devait récupérer de l’eau glacée dans les profondeurs de l’océan okilé, des millions foutus en l’air, en fin dans la mer, pas pout tout le monde, on doit atteindre parait-il en 2025 le top énergétique renouvelé, on est mal barré… donc, on peut changer de nom, déconstruire, reconstruire mais rien n’avancera et c’est dommage !

Tant que ce secteur sera tenu par des politiques, on peut s’attendre juste au pire…

C li
3 mois il y a

Nana 2 loustics de sely dans cette organisation…l’argent public va fondre comme neige, mais ici la poin la neige.
Nana la poche, soubik…
Méfiez-vous.

pier
3 mois il y a

Combien gagne ces messieurs?

Romuald
3 mois il y a

Dans l’est on a eu droit à des mois de travaux pour aménager une voie dédiée aux bus.
Où sont les bus ?

Habitant
3 mois il y a

Pour les 4 commentaires que je vois à l’heure à laquelle j’écris ce commentaire (666, GROPOI, C li et pier), je serais curieux moi de savoir quel est votre moyen de transport du quotidien!

Habitant
3 mois il y a

La critique étant facile, j’aimerais bien faire part de ma vision qui est quand même différente.

J’ai eu l’occasion de rencontrer une partie de ces gens lorsqu’ils ont mis en place et expliqué ce que c’est Geovelo, un peu plus élaboré que Waze mais pour le vélo.

Des associations d’usagers de transport en commun ont demandé la mise en place de ce genre d’application, du genre qui existe déjà ailleurs et qui manque à la Réunion.
Et effectivement, c’est bien plus pratique.

A ce qu’il me semble d’après la réunion à laquelle j’ai assistée lors des états généraux des mobilités, il y a une réelle volonté de développer le transport en commun, de construire un réseau de voies cyclables cohérent et sécurisé etc …
Et j’ai l’impression pour une fois d’avoir à faire à des gens qui savent de quoi ils parlent, ce qui n’est vraiment pas le cas jusqu’ici.

Est-ce que ne serait-ce qu’il y a 5 ans, on abordait autant régulièrement ces sujets là vous?

Alors oui, j’aimerais qu’on y aille plus vite et plus fort; mais dans notre retard de développement de ce côté là à la Réunion, j’ai quand même l’impression que les choses avancent.

Parce que oui, il faut le reconnaître, au niveau mobilités, la Réunion a 20-30 ans de retard!!! Y a du boulot!

bob
3 mois il y a

Encore une magouille de petits politiciens et une escroquerie a grande echelle !!!

Erik
3 mois il y a

Il y a déjà quelques décennies que nos communicants institutionnels, économiques, médiatiques, politiques et populaires a La Réunion parlent de la mobilité, seulement quand il s’agit surtout l’exile économique de nos enfants réunionnais.Ils parlent à nos étudiants, nos jeunes travailleurs, nos cerveaux de demain pour un départ vers La France hexagonale ou ailleurs.C’est une avancée sociétale, accompagnée par une doctrine idéologique, philosophique et politique qu’une structure réunionnaise utilise enfin sa propre matrice qu’est sa « caisse de résonnance » à la mobilité pour réorganiser les déplacements des uns et des autres dans un contexte d’insularitè. Saluant l’audace et l’initiative car la science sociale est un outil pour l’interaction des disciplines et l’émancipation des esprits.

dst
3 mois il y a

salut i rapelle pas zot rien estival bus la change de noms apres zot la embauche un directeur tres competents que la fou probleme financier, la le gateau les encore plus grand et plus gros , fait un bon choix prend pas un camarade a zot , apres quand nana probleme i dit mi tes connait pas ce boug la moins la pasmoins c li ça arrete baise ti creole tes

Le paille-en-yeux
3 mois il y a

et le le zoizo i rest’ un …….Dodo !

Dans la même rubrique

Eleanor va-t-elle faire le tour de La Réunion ?

La tempête Eleanor devrait réaliser une boucle entière autour des Mascareignes tout en se dissipant. Le système dépressionnaire doit d’abord transiter au Sud de La Réunion ce week-end sans apporter une dégradation « significative » de la météo, avant de remonter le long de la côte Est malgache, là où elle s’est formée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial