Revenir à la rubrique : Santé

Le service urologie du CHU Nord va fermer ses portes

Le service est englué depuis trois ans dans une guerre entre quatre praticiens.

Ecrit par NP – le mardi 02 mars 2021 à 14H18

Le conflit est tel que plus aucune autre issue n’est envisagée par l’inspection des affaires sociales (IGAS) dans son dernier rapport. Le service urologie du CHU Nord de La Réunion va fermer au mois de juin. 

L’IGAS pointe les relations délétères entre le chef de service et les praticiens. Des documents falsifiés, des dossiers de patients détournés, des dysfonctionnement dans l’organisation des soins…les tentatives de médiation ont toutes échoué. L’intervention de la direction du CHU est arrivée trop tardivement, souligne également le rapport. 

Pour faire face à cette fermeture prochaine, l’IGAS préconise une reprise des activités en partie par le service d’urologie du CHU Sud et de faire appel à des urologues privés. Des chirurgiens digestifs pourront notamment gérer les urgences. 

La prévalence de l’Insuffisance Rénale Chronique Terminale étant très élevée à La Réunion, l’hôpital public doit renforcer ses équipes de chirurgiens urologues. L’IGAS recommande là aussi de se tourner vers le secteur privé et de « concrétiser sans attendre l’offre de participation d’un chirurgien libéral possédant une expérience de greffe rénale », rapporte le Quotidien.

 

Le bureau CFTC Santé adresse un communiqué concernant la fermeture du service d’urologie du CHU Nord : 

« Suite au rapport de l’IGAS, la fermeture du service d’Urologie du CHU Nord est programmée pour le mois de Juin de cette année.

Cette information est tombée officiellement hier suite à la tenue d’une réunion de travail entre la direction de l’établissement et les partenaires sociaux.

Pour la CFTC, les patients souffrant de pathologies urologiques et rénales sont une fois de plus pénalisés voire pris en otage.

Au regard du nombre de patients dialysés à la RÉUNION, et en attente d’une greffe rénale, nous ne pouvons accepter une telle situation, qui nous ramène vingt ans en arrière, ou il fallait être transféré en Métropole pour être greffé.

Après le service des Grands Brûlés toujours en attente de nouveaux médecins au Nord, la fermeture du service d’Urologie du Nord aujourd’hui, la Chirurgie Infantile au Sud, quel service verra son avenir s’assombrir demain : Chirurgie Cardiaque ???

Ces fermetures de lits entrainent une perte de compétence pour le personnel déjà très performant, pour ces services.

La CFTC s’interroge sur l’implication de la communauté médicale et du directoire sur les conséquences de ces mesures.

La CFTC appelle toutes les autorités compétentes, les élus et la commission des usagers à se mobiliser pour sauver ces spécialités pour un CHU à la hauteur de ses ambitions et digne d’un établissement de recours dans la zone de l’Océan Indien. »

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Ouverture de l’accès aux essais cliniques des cancers digestifs, pour les patients à La Réunion

La Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD) et le Pôle Recherche Clinique et Innovation du Groupe de Santé CLINIFUTUR, membre du GCS Recherche SCERI, ont annoncé la signature en 2024 d’une convention de collaboration inédite. Cette collaboration permettra, pour la première fois, à des patients situés à La Réunion et Mayotte, d’être inclus dans les essais thérapeutiques académiques conduits par la FFCD.