Revenir à la rubrique : Faits divers

Le Port : Il cambriole la nuit en escaladant les balcons et se fait griller à cause d’un selfie

Stéphane M., 20 ans, déjà condamné pour vol aggravé malgré son jeune âge, n'est pas du tout impressionné par sa convocation devant le tribunal. Lorsque l'avocate d'une de ses victimes entame sa plaidoirie, le jeune homme désintéressé veut sortir de la salle, empêché par un policier de l'escorte qui lui barre la route et le recadre.

Ecrit par 2181159 – le vendredi 28 avril 2023 à 15H39

Condamné ce vendredi à 12 mois de prison avec sursis probatoire pendant deux ans et plusieurs obligations qui, si elles ne sont pas remplies, l’enverront derrière les barreaux, Stéphane M. plaisante avec ses trois dalons qui l’ont accompagné dans le prétoire. Le quatuor quitte le palais de justice de Champ Fleuri comme s’il ne s’était rien passé.

Pourtant, quatre femmes ont été victimes de ses agissements en novembre 2021 et en octobre 2022. Car le vingtenaire a pendant cette période pris l’habitude de surveiller des domiciles occupés, étrangement, par la gente féminine et de s’y introduire la nuit par le balcon en escaladant les étages. Sac à main, clés de voiture et deux véhicules ont été volés par le délinquant. Un des véhicules dérobés a été retrouvé brûlé au Port alors que des achats avaient été effectués par carte bancaire dans une grande surface et ont permis d’identifier le cambrioleur.

L’histoire s’était terminée par le vol d’un téléphone portable, toujours la nuit, sur la table d’une terrasse d’un deuxième étage. En faisant refaire sa carte Sim, la propriétaire avait eu la surprise de découvrir dans son album photo un selfie de son voleur ainsi immortalisé.

A la barre, Stéphane M. s’est excusé mais personne n’y a cru. « Avant, j’étais un con, mais maintenant, je fais une formation », a-t-il ajouté à l’attention du président du tribunal et de ses assesseurs. A observer son attitude, il est cependant permis d’en douter. Le parquet avait requis 18 mois avec sursis probatoire mais le tribunal a été plus clément dans son jugement.
 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Agression sexuelle incestueuse : Comment en apporter la preuve 20 ans après ?

Accusé d’agression sexuelle sur sa nièce il y a vingt ans, un oncle fait face à la cour d’appel après une relaxe controversée à St-Pierre. Entre souvenirs douloureux et absence de preuves matérielles, la quête de vérité confronte la justice à un défi. La décision attendue le 26 septembre pourra-t-elle apporter une réponse à ce drame familial présumé ?

Chronique judiciaire : Les différents profils des prédateurs de mineurs

Lors de l’audience du tribunal correctionnel de Saint-Pierre de jeudi dernier, plusieurs audiences concernaient des faits d’agressions sexuelles sur mineurs. Si les intentions des prévenus étaient les mêmes, ce sont les différents types de profils et de contexte qui interpellent, démontrant malheureusement que le danger peut venir de partout.